Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Fonte du permafrost ... alerte aux nouveaux virus !

Publié par France Gallois sur 26 Janvier 2021, 06:10am

Catégories : #Écologie

Après le coronavirus, va-t-on voir apparaître un nouveau virus mortel ? La réponse est OUI car la fonte du permafrost, commencée il y a plusieurs années avec le réchauffement climatique, c'est "50 à 60 centimètres en moins chaque année" avec, par exemple, des  températures dépassant les normales saisonnières de + 15 degrés en Sibérie.
Ainsi en 2016, la fonte de la glace a libéré, non seulement des mammouths, mais de l'anthrax, bactérie mortelle, qui a tué quelque 1.500 rennes et quelques humains en Sibérie dans l’indifférence générale.
Alors que l’on accable hâtivement la Chine d’être à l’origine du Coronavirus, le chercheur Jean Michel Claverie* alerte sur la fonte et l'exploitation de la glace arctique qui libère des virus enfouis depuis plusieurs milliers d'années.
Face à la pandémie mondiale sans précédent, la communauté scientifique s'alarme :
"Il existe dans le permafrost un certain nombre de bactéries et de virus largement infectieux qui datent très nombreux millénaires… on sait par exemple que de l'ADN provenant du virus de la variole a été trouvé sur des cadavres dans le permafrost, mais aussi des traces de peste porcine" témoigne la communauté scientifique. 
Avec une hausse planétaire + 2,3 degrés depuis 1948, cette lente libération de virus s'est aggravée par l’appétit des industriels russes qui exploitent l'Arctique (un quart des ressources mondiales en pétrole, gaz liquéfié, uranium, or, nickel, zinc, charbon…) et creusent sans précaution d’énormes trous dans le permafrost.
Pour l’OMS** le coronavirus est un petit virus qui tue moins de 1% des contaminés. Imaginons ce que ferait la variole qui a un taux de mortalité multiplié par 30.
"On peut dire que le permafrost est une bombe à retardement, mais on n'est simplement pas sûrs qu'elle explose" résume Michel Claverie.
Avant d'accuser médiatiquement la Chine de tous nos maux, commençons par comprendre comment la planète se débarrassera un jour de nous.

 

 

*Jean-Michel Claverie, professeur de médecine et directeur du laboratoire Information Génomique et Structurale du CNRS. On lui doit la découverte d'inconnus virus géants (Mollivirus sibericum : 0,6 micron) dans un pergélisol, dit permafrost, vieux de 30.000 ans, qui ont retrouvé immédiatement leur pouvoir infectieux.
**L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont le siège est à Genève (Suisse) comprend 194 Etats membres pour un budget de 5,8 milliards $.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Voici une image rapide pour fixer nos idées qui s'éparpillent : si tout le TEMPS était comprimé en une seule journée, l'homme en occuperait les 2 derniers centièmes de seconde : RIEN
Répondre
H
Nouveaux ? pas tout à fait. Oubliés ? certes ! notre terre subit de cycles: glaciation, réchauffement disparition des espèces indésirables, hier les dinosaures demain les humains ? mais ne vous inquiétez pas les cons resteront toujours là !
Répondre
W
L'urgence écologique est mondiale mais pas que... Exemple si vous observez l'évolution depuis 30 ans du lavandou "plus beau village de France" il est facile de voir la disparition des espaces verts sous les bulldozers des promoteurs qui ne sont là que par la volonté de la municipalité laquelle est là par la volonté du peuple. Donc nous sommes tous coupables de détruire notre héritage universel.
Répondre
B
Que des conneries d'écologistes dans cet article !
Répondre
G
" tout ce qui a un début a une fin ". Georges OSHAWA enseignant japonais, qui fonda le mouvement connu sous le nom de macrobiotique
Répondre
A
LE PETIT HOMME-DIEU A TROUVÉ PLUS FORT QUE LUI !!!
Répondre
V
la moitié des hommes bouffent la planète pendant que l'autre moitié tentent de la sauver<br /> l'humanité est mal partie vivement la planète... Mars
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents