Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Tristesse et désolation !

Publié par La Ville Heureuse sur 19 Janvier 2014, 01:35am

Catégories : #Urbanisme

Mise à jour 21/04/2014

Entre 130 et 180mm d’eau tombés sur la commune en moins de 24 heures et 80mm en moins d’une heure trente dimanche matin, les conséquences ne pouvaient qu’être catastrophiques. Pour le mieux, aucune victime n’est à déplorée, ce qui n’est pas le cas dans d’autres communes de Méditerranée Porte des Maures. A titre personnel, je m’associe aux peines de ces familles, de La Londe-Les-Maures, de Pierrefeu, très éprouvées par ces brutales et dramatiques disparitions.
Au Lavandou, notre commune a vu cette pluie cauchemardesque se transformer en déluge puis inonder des zones adjacentes au Batailler et à la Vieille, deux ruisseaux côtiers dont on connait la force mais auquel on ne saura jamais assez rester humble face à leur caprice.
Embouchure-du-Batailler.jpg
Aujourd’hui, le réveil est difficile car malgré tous les efforts fournis par les Services Municipaux, le dispositif mis en place par le Préfet du Var pour évacuer et porter secours aux personnes en difficultés avec les Sapeurs-Pompiers et la Sécurité Civile, c’est un spectacle de désolation auquel nous assistons et auquel notre communauté doit faire face avec solidarité et courage.
La vie économique et sociale ne doit pas faillir face aux forces d’une nature de plus en plus  imprévisible mais doit trouver dans l’énergie humaine, le rebond nécessaire pour que Le Lavandou reparte de plus belle. C’est aussi à ces acteurs économiques touchés par les intempéries que je pense aujourd’hui et à qui je souhaite très vite réparation pour les préjudices matériels subis.
Nul doute qu’un Arrêté de Catastrophe Naturelle devrait être pris dans les meilleurs délais et que dés lors, la prise en garantie à cet effet des compagnies d’assurance rapide pourvoira à la reprise de leur activité.
Après trois catastrophes naturelles en moins de 10 ans, une chose est sûre, l’aménagement du territoire et les actions qui en dépendent doivent faire appel à plus de professionnalisme et de clairvoyance face aux enjeux climatiques dont nous sommes toutes et tous de plus en plus dépendants humainement et économiquement.
Si les conditions pluviométriques de ce week-end étaient exceptionnelles, on ne peut pas passer sous silence une certaine approximation dans les choix entérinés par le passé, d’aménagements ou d’ouvrages qui se sont avérés non seulement inadaptés mais indirectement dangereux.
Si l’heure n’est pas à polémiquer, nous tous, amoureux de notre ville, sommes en droit d’obtenir de nos responsables locaux, une véritable prise de conscience de leur responsabilité pour des choix de politiques publiques plus pertinents qui n’impactent pas le développement logique et attendu d’une collectivité.
Jean-Laurent Félizia
La Ville Heureuse  


19-01-2014
Bis repetita ?
Vous ne le savez pas, comme bien d’autres choses concernant la commune, mais en 2013, il est tombé 1.101 mm d’eau sur l’année soit 1,10 m, ce qui est loin de correspondre à un régime pluviométrique de type méditerranéen (plutôt situé entre 650 et 800 mm annuel). Des pluies plus concentrées moins saisonnières et étalées se font plus brutales, plus violentes souvent imprévisibles, en un minimum de temps. De quoi faire rager les prévisionnistes, les climato-septiques et celles et ceux qui disent que les temps changent et que la pluie est une histoire de cycles… !

Oui mais lequel, regardez plutôt,

2008 : 1.098 mm

2009:  978 mm

2010:  1.037 mm

2011:  1.066 mm

2012:  998 mm

Et au 18 Janvier 2014, déjà 136 mm !

Photo0168-300x225.jpgAujourd’hui encore, les pluies qui s’abattent sur la commune sont d’une extrême violence et ont de quoi rappeler des épisodes récents où le chant des sirènes hululait que « tout serait fait et que dans le meilleur des mondes, pareil drame ne se reproduirait plus. »

Permettez-moi d’en douter car de sérieux et de garanties ils n’en subsistent rien lorsque la nature est prise à la légère. Aucun relevé de pluviométrie n’est réalisé par la commune, c’est moi qui vous livre les chiffres, aucun service habilité, capable de prétendre à une vigilance de tous les instants et aucune cartographie qui pourrait s’avérer pertinente superposant les lits en crues des ruisseaux temporaires de la commune au gré des sinistres.

La Ville Heureuse se propose, une fois élue, dans son action municipale, de mettre en place un Observatoire des Risques Naturels assurant une veille permanente à propos des pollutions (air, mer),

des feux de forêts, des parasites (moustiques,…) des inondations et de l’érosion littorale afin d’éviter des coûts imprévus et élevés à la commune par manque de vigilance ou d’anticipation.

Cet observatoire sera bien évidemment rendu opérationnel grâce au lien conforté avec les comités de quartiers, les services de prévention et de protection (CCF, Pompiers, Gendarmerie) mais aussi les Associations en connaissance de la Nature comme les Chasseurs, les Pêcheurs, les randonneurs et d’autres usagers.

Car c’est par cette démarche collective et responsable que Le Lavandou accédera à un niveau d’exigence de qualité, pour protéger les biens et les personnes de tout un territoire.

Madame, Monsieur, notre travail d’état des lieux entamé depuis plus d’un an nous permet d’affirmer que notre commune est gérée de manière hasardeuse et approximative, sans concertation et dans la plus grande opacité.

Aujourd’hui, avec mon équipe, je mets à disposition mon expérience de chef d’entreprise et ma connaissance du terrain pour apporter un vrai projet au Lavandou, un projet de développement

avec des répercussions pour le plus grand nombre des acteurs du tissu socio-économique et dans les règles de transparence de gestion pour une collectivité qui trouvera toute sa place dans l’intercommunalité naissante, Méditerranée Porte des Maures
Jean-Laurent Félizia
La Ville Heureuse 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Pas de prévention depuis 20 ans. C'est pas de ma faute, je ne suis pas maitre de la meteo, l'urbanisation n'y est pour rien... c'est la faute aux bureaux d'étude, au maire de bormes , a<br /> l'opposition. Voila la litanie des explications qu'il va nous bobarder ce soir.<br /> Et s'il prenait juste conscience qu'il est mauvais ?<br /> Compliqué pour lui d'annoncer en ce moment sa candidature ! Alors quand ?  Fredo<br />
Répondre
S
<br /> Bernardi Président du SIPI intercommunal n'a rien fait avec ce syndicat qui l'a engraissé depuis des années. De belles indemnités contre de la poudre aux yeux et du<br /> verbiage.<br /> Ce n'est qu'en 2013 qu'il s'en est enfin servi... trop tard !... <br /> Allez fouiller dans les comptes de cette pétaudière ! que fait le prefet ?<br /> Notre "belle maison de retraite" neuve déja inondée ! De qui se moque t'on ? - Jo<br />
Répondre
A
<br /> C'était à prévoir ! Marre de Bernardi c'est ssandaleux,la faute de trop ! <br />
Répondre
J
<br /> Bernard Plage sinistré au lavandou<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> Les plages Bernard plage, Siesta beach, helios ont été entierement détruites Tres gros dégats en centre ville ...Merci Bernardi !<br />
Répondre
K
<br />  J'adhère tout à fait à ces propos.A la pluviométrie,s'ajoute l'élévation de la mer(au moins 30cm d'ici la fin du siècle),la force des tempêtes venant de la mer qui relèvent encore le<br /> niveau,et concomitantes aux fortes pluies,et le lent mais sûr étalement de l'urbanisation...<br /> <br /> <br /> Les risques de glissement de terrain augmenteront aussi et peuvent constituer des embâcles accentuant brutalement le débit de certains cours d'eau(Aiguebelle me semble concerné vu ce que l'on<br /> observe en montant vers la route des crêtes)<br /> <br /> <br />    Il faudrait éviter à tous prix les études alibi et poudre aux yeux,si on ne veut pas faire la politique de l'autruche.<br />
Répondre
N
<br /> LA DEMISSION DE BERNARDI EST OBLIGATOIRE DEVANT UNE TELLE INCOMPETENCE. APRES AVOIR FAIT DES TRAVAUX  C'EST UN DESASTRE ! DEPUIS LA PRECEDENTE INONDATION CE MONSIEUR N'A RIEN  COMPRIS<br /> SUR LE PLUVIAL DANS SA COMMUNE. IL A UNE EXCUSE IL N'EST ARRIVE QUE RECEMMENT AU LAVANDOU (SIC) INCROYABLE DE VOIR LE LAVANDOU A NOUVEAU DANS CET ETAT. FELIZIA QUI N'EST PAS ELU EN SAIT PLUS QUE<br /> LUI ! A DEGAGER VITE FAIT.<br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents