Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Internet fait fuir les dictateurs par l’escalier de service

Publié par Michel Dejuste sur 24 Février 2011, 09:47am

Catégories : #Société

De père en fils ou en place depuis 42 ans, 30 ans, 18 ans… le pouvoir absolu a banalisé les intérêts particuliers face aux intérêts collectifs. Opposition interdite, intellectuels en exil, droits d’expression supprimés, vexations, dénigrements, nervis d’intimidation, presse soumise… sont le lot des citoyens qui luttent pour la liberté et la vérité. Qualifiés d’imposteurs, traitres, drogués, criminels, terroristes… beaucoup sont trainés devant les tribunaux populistes et finissent au mieux en prison, avant de revenir en héros du peuple.
Sans bruit internet a tissé sa toile, fait grandir les opposants en montrant, écrivant, fustigeant l’ingratitude des hommes portés au pouvoir par les urnes ou par les armes, souvent par calcul personnel. Face à l’autocratie rampante, le clientélisme caché, la corruption passive, internet a vaincu l’arrogance du clan dominant ! D’autres citadelles suivront, car le coup est parti et ne va plus s’encombrer des menteurs politiques, petits ou grands, ici ou là, qui pullulent dans notre fausse humanité ! Les réseaux sociaux s’invitent à présent dans les débats électoraux en Europe, forts des millions de smartphones qui filment, postent, échangent, dénoncent en temps réel la vérité travestie par le politique qui croyait détenir la longévité par le secret. Il est désormais sous la surveillance du Big Brother dans ses moindres faits et gestes...
ga-armement-copie-1.jpgLa leçon à tirer de ces révolutions fulgurantes est le raccourci saisissant entre une tente de bédouin plantée dans les jardins de l’Elysée ; la tonne d’or embarqué par un président en fuite ; les 5 milliards $ amassés d’un autre pas encore parvenu en Suisse ; ou le retour à Saint Jean Cap Ferrat d’un dictateur – qui a volé 100 millions d’euros à son peuple - muni d’un passeport diplomatique français… comparé à la vitesse du désamour exprimé par notre gouvernement sur ses anciens amis, Hier, empressée de leur prêter main forte pour les maintenir, l’hypocrisie politique est allé jusqu’à bloquer leurs avoirs imprudemment investis en France. Que les censeurs se méfient; souvent les anciens amis deviennent des farouches opposants déterminés jusqu’à la défaite des esbroufeurs. L’admiration de nos dirigeants sur l’art de la force - judiciaire, policière ou militaire - contrariée par l’insaisissable internet doit les faire réfléchir sur leurs mauvaises actions en cas de réveil populaire. Le commerce immoral de la France, 3ème fournisseur d’armement mondial, commence à révéler nos relations douteuses avec les dictateurs déchus et choquer l’opinion. Comme l’eau, la vérité finit toujours par éclater sur la face cachée de nos élus...même au Lavandou !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Ne comparez pas la puissance du petit maire du Lavandou à l'immense soif de pouvoir des dirigeants cités. La motivation est identique mais le résultat très différent. Nous passons d'une
démocratie contrôlée à un comportement totalitaire. Pendant qu'un est contraint par le tribunal administratif ou la chambre des comptes l'autre c par le tribunal pénal international et des
milliers de tués. Au lavandou personne n'est mort au mieux judicieusement plumés et puis c'est interdit depuis 2000 de mourir dans ce patelin



Répondre
M


a force de faire partir tout le monde n'y aura plus de volontaires du tout aux élections



Répondre
C


HONTE à tous ces bons français dormant sur les deux oreilles pendant que des innoncents se font massacrés par notre matériel militaire 



Répondre
L


Les amitiés particulières de la France avec les états totalitaires : Ben Ali, Kadhafi, Hu Jintao, Moubarak, Gbagbo,Duvalier, Abdellaziz Bouteflika, Compaoré, Paul Biya, Gnassingbe Eyadéma, Bongo, Idriss Déby Itno, Sassou-Nguesso, Vladimirovitch Poutine, etc. Leur pedigree
est digne du Tribunal pénal international. Ceux qui ont vendus des armes à Kdahafi devraient être les premiers à y être jugés pour crimes
contre l'humanité. l’Europe qui surveillait la France depuis longtemps avait voté un embargo contourné par des "entreprises privées" alors que seul le ministère des armées peut les fabriquer
et les exporter



Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents