Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Les prisons pour vieux se multiplient dans le Var

Publié par Lavandou Tribune sur 9 Juin 2013, 23:09pm

Catégories : #Société

55% des français ont une mauvaise image des maisons de retraite, considérées comme des lieux de privation de liberté. Personnes en prison ou personnes âgées en EHPAD (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes), la similitude est pointée du doigt. Le contrôleur  de l’ARS (Agence Régionale de Santé) considère que différents arguments plaident en "faveur de l’extension des compétences du contrôle général des lieux de privation de liberté aux EHPAD". De fait ces dernières années, ces établissements se sont dotés d’un arsenal de sécurité de plus en plus important.  Selon une enquête réalisée auprès de 5 690 établissements, 88 % des maisons de retraite ont instauré des mesures de protection sécuritaire, dont des systèmes de géolocalisation et de vidéosurveillance.  Malheureusement les  "verrous" sont bien bien réels et certains chiffres donnent raison au contrôleur des… prisons.  Pour Joëlle Le Gall, présidente de la Fédération nationale des associations de personnes âgées et de leurs familles, il est d'ailleurs "évident" que les EHPAD portent atteinte à la liberté. "Je sais que les mots sont forts, mais je considère que ce sont des prisons. On n'y a pas la possibilité d'y faire ce qu'on veut, comme manger ou dormir quand on veut". Quelle commune n’a pas encore sa petite maison de retraite privée ? Mais beaucoup, comme au Lavandou, arrivent trop tard sur ce marché bien structuré. Un échange donnant/donnant où la commune n’est pas toujours gagnante (terrain cédé par bail emphytéotique de 40 ans).  La source est pourtant inépuisable, avec des emplois à la clé. Toutefois, l’image des mouroirs n’est pas très flatteuse dans une station touristique où les prix ne cessent de monter malgré la crise.
carla.jpgLa crise? Les maisons de retraite privées ne la connaissent pas. Les leaders du marché, Orpea, DomusVi, Korian ou encore Medica affichent des taux d'occupation supérieurs à 95 %. La progression de leurs chiffres d'affaires est à l'avenant. Orpea, leader français et européen de la dépendance, avec 410 maisons de retraite et cliniques, annonce un chiffre d'affaires à 684,7 millions d'euros et un bénéfice net de 50,7 millions € , en hausse de 26 %. Korian est lui en hausse de 12,8 % à 548 millions €, et celui de Medica, comme son bénéfice net, progresse de +16 %. Or, d’ici à 2015, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans va augmenter brutalement de 66 %, alors que les capacités d’accueil sont insuffisantes ou inadaptées. Il manque près de 60.000 lits à cet horizon, un nombre à comparer à un quota d’autorisations d’ouverture de lits octroyé par l’Etat limité à 6.000 lits par an.
Cependant les progrès de la médecine poussent trop tardivement l’entrée en maison de retraite (moyenne à l’âge de 83 ans) et déjà 15 000 centenaires vivent en France métropolitaine, nécessitant une médicalisation  lourde et couteuse, de 2 à 4000 €/ mois. Donc inaccessible pour la moyenne des pensions de 1430 €/mois. 
Déjà, le marché commence à se retourner. Poussés par la promesse des retraites « peau de chagrin ». Les français pratiquent l’exode (Maroc, Thaïlande, Madagascar, Saint Domingue, Bulgarie…) où la vie n’est plus comparable à celle des miséreux retraités. En Europe, c’est la création d'habitation autogérée par des personnes âgées, désireuses de rester autonomes le plus longtemps possible. Sans compter le grand projet national du maintien à domicile (MAD) qui permettrait de sérieuses économies aux collectivités et la création de 300.000 emplois. Ouvrir de nouvelles maisons de retraite ne devrait pas relever du privé mais du public. C’est une question de morale afin de renvoyer à nos ainés une société solidaire. Juste retour des cotisations pompées toute leur vie de travail. Aujourd’hui, dans l’imprévoyance, nous fabriquons des cellules où les prisonniers dociles doivent casser leur tirelire vant de mourir. Au Lavandou (où il est interdit de mourir depuis 2000) l’EHPAD (Réseau Residalya) de 94 "pensionnaires" fortunés, annoncé pour le printemps 2013, se fait attendre. C’est, parait-il un grand projet touristique municipal avec l’extension du… cimetière ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
5

oui sur le fonds vous acez raison mais que faire des vieux ? les parquer, les euthanasier, leur rendre la vie plus facile, les forcer à disparatitre ? Déjà 2
millions de jeunes sans emploi et x millions de vieux à nos crochets coulent les comptes de la nation.Alors ?
Répondre
D

Bien connu les vieux chantent FAUX
Répondre
@

Notre magicien leur chante une berçeuse chaque fin d'année au ccas
Répondre
@

Les vieux ont cet avantage d'etre dociles, bons electeurs et conservateurs. Fais leur bien risette , ils voteront pour toi. Bernardi l'a bien compris: C'est sa martingale ! Pendant ce temps la,
le village se meurt et notre jeunesse fout le camp. Le jour ou elle comprendra qu'elle peut changer la donne en allant voter ...  Jo
Répondre
J

Le lavandou est devenu la cité des vieux cultivée par le maire bientôt frappé par la limite d'âge il n'aura eu de cesse que de faire l'apologie des gens campés sur leurs certitudes que
l'argent fait le bonheur alors il dépense celui des autres sans se soucier du lendemain et toi tu payes en te la fermant.
Répondre
N

AH OUI J'AVAIS OUBLIE LE FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE BERNARDI. POURRA PAS TOUT DEPENSER AVEC SES NOMBREUX OBLIGES DNATEURS.
Répondre
G

Vous etes naifs ou quoi ? Tout le monse sait que le business des vieux est un beau racket organisé. Une piaule minable de 10 m², une cantine infecte, un personnel sous qualifié et surexploité,
pour 2000 euro par mois, c'est du gros business ! c'est une des faces cachées de la promotion immobiliere. Celle qui finance les élections ! Jo
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents