Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Pourquoi l’Epic de tourisme ne marche pas au Lavandou ?

Publié par Pascal Docquenies sur 4 Août 2013, 23:07pm

Catégories : #Tourisme

Mettez un moteur de 2 CV dans une Ferrari et vous obtenez l’Epic de tourisme du Lavandou. Créé en février 2010 par la trahison de son président, habilement récupéré comme conseiller municipal et directeur général appointé de l’OT, l’Epic n’a jamais eu les moyens de son ambition. Cela, malgré la bonne volonté de ses huit permanents. Le maire a sous-estimé l’entretien de sa danseuse. Non seulement le budget a explosé mais la mairie reverse avec retard la taxe de séjour qui lui revient de droit (parfois 4 à 6 mois plus tard) . Elle chipote aussi les frais de fonctionnement à son nouveau directeur, alors qu'elle ne peut légalement faire l'équilibre sur son budget communal déjà dans le rouge. En 2012, l’Epic a coûté 560.000 € dont 64% engloutis par la masse salariale. Au bout du bout, il reste 100.000 € pour la communication touristique ! une paille face au 600.000 € de Saint-Tropez que le Lavandou voudrait bien destituer. picasso1.jpgNe demandez aucun chiffre de fréquentation au maire. Pour cet as de la manipulation, ils sont toujours à la hausse. Les vrais sont au Ministère des Finances à Paris, dans la froideur des déficits publics. Pourtant le directeur général de l’Epic ne démérite pas, multipliant les petites recettes autorisées, comme l'illusoire plateforme de réservation ou la régie publicitaire intégrée. Mais l’Epic ne plait pas aux professionnels qui le boudent. Pour eux c’est un "machin" à la main du maire, lui-même en complète perte de vitesse dans l’opinion. Avant l’Epic, 580 professionnels étaient rassemblés dans une association loi 1901 où la mairie n’abondait que 50 % des dépenses (une petite partie de la taxe de séjour) sans se préoccuper de la gestion décidée par eux. Par ce hold-up municipal, le Lavandou paie cash son absence dramatique de stratégie commerciale, dont la valse des arguments frise l’absolu désarroi (en 6 ans : la station aux 12 sables, signé Lavandou, le Lavandou c’est fou, parfums de lumières,  la cité des trois dauphins…et maintenant des baleines). L’Epic, sous la tutelle d’une adjointe au tourisme complètement anesthésiée, ne peut fonctionner dans l’inculture d’un mécano qui bricole son moteur pour faire avancer le tourisme sans carburant. D’autant que le marché bouge vite, avec une mentalité de dernière minute et une exigence à la hausse. Aujourd’hui, vendre des plages est nettement insuffisant. Reste la kermesse à ciel ouvert. De ce côté-là, le maire est un excellent organisateur de fêtes de seconde zone, allant du rassemblement scoutisme à la foire à neuneu ponctués de multiples feux d’artifice de la désillusion. Son prédécesseur avait pourtant réussi à imposer des régates et festivals hors-saison en harmonie avec Bormes; l’actuel préfère les processions votives en l’église Saint-Louis ou la Chapelle Saint-Clair et faire cavalier seul. Normal, il n’aime des "estrangers" que leur argent, pas trop leur présence qui lui coûte de plus en plus chère et il le fait comprendre. Le centenaire a d’ailleurs été un rassemblement d’autochtones glorifiés à souhait par une soupe populaire électorale, une luxueuse brochure confidentielle et l’affichage ostentatoire des "amis" (pas plus centenaires, ni lavandourains que vous et moi). Hélas ! ses électeurs sont confrontés peu à peu au cimetière de ses promesses jamais tenues. Même les vieux sont sur le point de le lâcher en douceur, c’est dire sa silencieuse popularité ! Les signes avant-coureurs du changement ne trompent personne, mais personne ne veut endosser le renvoi du petit Gil dans ses foyers sans travail. Tout le monde observe tout le monde dans l’espoir mal dissimulé du messie qui fera le boulot. Si l’Epic divise, c’est toutefois un bon outil réceptif (53.000 demandes aux guichets- 583.000 vues sur internet - le double chez son concurrent ! ) à replacer dans un schéma d’intercommunalité. A condition d’en changer le bricoleur qui ne comprend vraiment rien à la formule 1 et rejette toujours la faute sur le dos des autres !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

J'aime beaucoup l lucidité de M. Sausset


http://www.varmatin.com/video/Thierry%20Saussez%3A%20%22Le%20Lavandou%20est%20une%20p%C3%A9pite%20qui%20ne%20brille%22/e62f5b6dc52s/super-varmatin/info


 
Répondre
C

l'intercommunalité tourisme n'est pas pour demain car bernardi est indésirable ici
Répondre
T

l'analyse n'est pas fausse le maire a pensé bien faire en réalité il a fait cela par excès de pouvoir inévitablement ca va lui retomber dessus
Répondre
L

L’EPIC EST UN PUR EGO DU MAIRE QUI A
FRACASSE LA MACHINE A FAIRE DU FRIC AVEC DES IDEES FARFELUES. LE NIVEAU D’ANIMATION EST TRES BAS COMME LE MORAL DES HABITANTS. DEHORS MR BERNARDI ! PARTEZ ! FAITES VITE VOTRE BALUCHON LA
FAMILLE A BESOIN DE VOUS. NOUS NON CAR AVEC VOUS NOUS COULONS!
Répondre
T

Philippe Thorn n'est plus là pour se défendre, je n'en dirai donc pas trop. Mais il n'a jamais été dupé et a toujours été lucide et complice de la situation où il trouvait largement son compte
notamment en donnant toute la communication de l'OT à sa compagne après avoir lancé des appels d'offres bidons.


Je sais bien que l'on devient meilleur lorsqu'on est décédé, mais Philippe Thorn n'a jamais été un bien pour l'OT du Lavandou.


Quant aux photos sur les murs, ce n'est pas parce que l'on a accepté de jouer le jeu du centenaire, que l'on est ami ou je ne sais de quelle complicité, si vous avez ce genre de raisonnements,
vous ne méritez pas de gérer la ville. On a trop souffert du fait que si on participe on est avec et si on ne participe pas on est contre. Si vous voulez rassembler changez de ton, voyez plus
loin que le bout de votre nez et ne dénigrez pas la population dont vous solliciterez les votes.
Répondre
P

Oui avec vous. Philippe Thorn a été dupé par le kleptomane depuis c'est la cata.
Répondre
N

Y A PAS QUE LES CAISSES VIDES CHEZ BERNARDI OBSERVEZ BIEN SA TÊTE
Répondre
C

Hé oui avec retard il est rendu hommage à Philippe Thorn. Cet homme savait parler tourisme aux acteurs du Lavandou et ils se rassemblaient tous
derrière lui. Bernardi le diviseur est un spécialiste du kidnapping aguicheur au vu du conseil d’administration pas représentatif de l’épic miroir aux alouettes des futurs conseillers
municipaux.
Répondre
B

Nouvelle lectrice je constate sur place un office de tourisme inexistant et le dernier guide pratique n'est pas pratique du tout -surtout pas diffusé - et il manque
plein de pros publiés je ne sais pourquoi puisque tout le monde devrait y être ?
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents