Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


L’encombrant projet de la Baou

Publié par Paulette Touitou sur 2 Août 2015, 23:24pm

Catégories : #Urbanisme

Le 18 mars 2014 était diffusé un tract électoral signé Regain dans lequel un certain nombre de promesses ont été formulées  dont «  L’extension de la saison d'été pourra être assurée par I ‘organisation de Congres et de spectacles dans la salle polyvalente de La Baou et dans le Théâtre de verdure couvert…. »

Le maire du Lavandou aimerait bien marquer son mandat d’un projet structurant et relancer un projet qu’il avait mis de côté. En 2012 , le terrain EDF de 8000 M2 racheté  en 2009 à EDF avec 80 % de fonds publics, avait déjà fait l’objet d’un appel à projets entre pôle cinéma, centre médical, logements… Enfin quelque chose destiné à contrebalancerait l’expansion de Bormes. Patatras le projet n’a pas eu de suite pour une raison inconnue, alors que le maire avait mouillé sa chemise jusqu’à une délibération municipale entérinant le choix d’un bétonneur marseillais.
Mais que faire sans argent à part se vendre au privé ? La commune peut multiplier les appels à projets à l’infini, mais dans une conjoncture incertaine et une saisonnalité de plus en plus courte un investisseur y regardera à deux fois. D’autant que cette zone serait désormais inondable…
Il manque cruellement de parkings au Lavandou. Peut-être pourrait-on imaginer un délestage en entrée de village avec une navette gratuite ? Cela dégagerait du coup des zones plus utiles à l’animation du Lavandou comme le parking du Soleil (souvenons-nous de la pelleteuse victorieuse contre le bar du Soleil sous les yeux amusés du nouveau maire).  ou le parking du Port (hideux). La commune évoque un pôle cinéma, bien qu’elle n’arrive pas à exploiter son Théâtre de Verdure, formidable  espace de spectacles qu’il suffirait d'après elle de couvrir. Un opérateur privé ne prendra aucun risque  sur l’exploitation de salles concurrencées par la télévision ,  le smartphone et les festivals. Pourquoi pas une salle de jeux, un bowling ou un casino qui font la richesse de communes du littoral varois ? Les casinos contribuent largement au développement de Hyères, Bandol, Cavalaire…. Et même la puritaine municipalité de Marseille en veut un, alors que le Lavandou d’avant-guerre a rasé le sien sur l’autel de la moralité. Mais un tel projet est long, partagé entre deux opérateurs dominants et une administration tatillonne (Française des Jeux oblige ! ) ; sans compter la vertueuse population qui sera forcément contre. Il parait qu’une commission extra municipale travaille sur le devenir de la Baou. Rn langage crypté : le maire et sa conscience... Alors avant 2020 peu d’espoir d’aboutir ! En attendant ,des moches banderoles,  enseignes publicitaires et baraque à frites accueillent, en toute illégalité et souvent sur l'espace public, les touristes qui arrivent au Lavandou...

L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
L’encombrant projet de la Baou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
PETIT BRAS. PETITE CERVELLE MAIS GRANDE GUEULE !!!
Répondre
K
Votre maire n'a jamais réussi un projet en vingt ans alors celui la sera comme les autres. Vous les lavandourains vous adorez ses mensonges alors gardez le ca aide les autres communes plus entreprenantes
Répondre
S
le vendre n'est qu'une solution trop court terme. la mairie devrait y construire un simple grand local commercial, en vendre la concession pour 20 ans et encaisser des loyers réguliers, beaucoup de grosse enseignes seront certainement intéressées.<br /> penser y mettre autre chose plus "joli", entouré de supermarchés, c'est un pari plus risqué, a part un casino de jeux,<br /> se concentrer sur l'avenue de Provence, en majorité empruntée l'été par des touristes qui ne rentre jamais dans la ville et ne font que transiter par cette voie. <br /> cette avenue n'invite pas réellement les potentiel futur plaisanciers à entrer et découvrir notre citée des dauphins.<br /> Les loyers perçus du local commercial peuvent financer de tels projets, <br /> concentrer les activités de zone commerciales c'est un peu ce qui se fait partout....
Répondre
D
Le mieux est de revendre ce terrain afin de renflouer les caisses désespérément vides de la commune avec une dette qui mange nos investissements à cause des intérêts faramineux payés aux banquiers depuis l'arrivée de Bernardi aux affaires malheureusement paralysé du cerveau sur différents projets brillants qui n'aboutissent jamais mais égrènent ses belles promesses électorales. A la fin c'est lassant de passer pour le charlot du var non ?
Répondre
C
Un tel projet ne peut s'envisager que dans le cadre de l' intercommunalité. Le seuil de compétence de GB est atteint. Ne lui faites pas confiance. Ce qu'il prépare est affreux à l'entrée du village et il est mal placé pour marquer de son empreinte mégalo notre village. Jo
Répondre
R
Miser sur l'intercommunalité est aussi une forme de démagogie !... Pourquoi La Londe ou Bormes, entre-autres - qui "aiment" tant le Lavandou n'est-ce pas ?? - consentiraient-elles à cofinancer par le biais d'une partie de leur fiscalité directe un aménagement structurant qui ne mettrait en valeur que la seule "vitrine" du Lavandou? Ne doutez pas qu'elles mêmes, ainsi que leurs élus, rêvent également de leur propre rayonnement, pas de celui du Lavandou. Avant de déplorer prioritairement la qualité visuelle d'un projet qui n'en est encore qu'à ce stade et n'est donc pas figé, mieux vaut par contre s’inquiéter du fait, bien réel celui-là, que c'est la situation d'incapacité actuelle d'investissement de la ville qui la rend aussi vulnérable à l'adoption d'un montage juridico- financier de substitution bien plus dommageable, à savoir un bail emphytéotique au titre duquel Le Lavandou sacrifierait pour une durée de 70 ans son entrée de ville soit 6500 m2 à un promoteur privé, en contrepartie de la construction brute et gratuite de trois salles de cinéma ! 70 ans, c'est trois générations de lavandourains... alors que l'édification brute d'un "bloc" pouvant recevoir jusqu'à 800 places ne représente seulement un investissement qui reste dans une fourchette supportable de 2 M€ ... Autrement dit, une économie de 2 M€ sur 70 ans ! La gratuité d'un hall de cinéma qui reviendra donc finalement cher, car il faudra bien que ce bon promoteur amortisse le reste de ses m2 bâtis, et il est douteux, sur une telle durée, qu'il ne soit pas tenté de privilégier un jour, par le développement d'activités commerciales pour l'heure non désirées, la rentabilité financière de sa mise de fonds par rapport aux seuls "voeux" d'une municipalité impécunieuse, dont la vision d'un pole médico-administratif n'est du reste même pas validé par les divers partenaires potentiels approchés par la commune.
L
Où est l'étude de fréquentation du cinéma et la rentabilité possible lancée par la commune en début 2013 ?<br /> A ce jour, le Maire n'en a jamais parlé, ce doit être très mauvais comme résultat.<br /> Et le bail emphytéotique de 70 ans, qu'en est-il ?<br /> Les constructions des trois blocs pour les salles de cinéma construits par un privé, et ensuite donnés en dation (gratuitement) à la commune sans respecter la loi Sapin sur les appels d'offres à concurrence pour les investissements publics. <br /> Est-ce bien légal, une construction réalisé par un privé ensuite cédée gratuitement à une collectivité ?
Répondre
L
Questions évidentes à débattre à la rentree avec les opposants qui je l'espère ne manqueront pas de poser les bonnes questions...enfin je dis bien j'espère...
T
Le maire du lavandou devrait se cacher. Les abords de son village sont horribles, les trottoirs encombrés, les poubelles sales (mais décorées) les plans vieillots et remplis de tags. C'est approximatif comme lieu de vacances. C'est le fric qui gouverne ce village pas le tourisme. Dernière fois que je viens.
Répondre
Z
les projets saisonnier son remplacer par la construction d immeuble immonde pour faire grandir la population a l années, le lavandou devien chaque année ,un furoncle de béton en plus, dans notres charmente region d ou les cigalles ce mete a chanter la nuits sou les lampaderes!
Répondre
E
Monsieur le Maire, faites venir une clientèle un peu plus distinguée dans votre commune...<br /> Un port digne de recevoir de belles unités serait le bienvenue pour doper la croissance du village.<br /> Faites respecter ce fameux arrêté concernant les tenues vestimentaires en ville....

Nous sommes sociaux !

Articles récents