Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

La République en marche devient, de loin, le premier bénéficiaire du financement public, tandis que Les Républicains et le Parti socialiste vont voir leurs subventions baisser dangereusement (Le Figaro)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Tourisme en recul sur la côte varoise. En cause : mauvaises prestations,  tarifs abusifs, environnement dégradé, trop d’interdits, absence de promotion, racisme ambiant. L’Espagne récupère une grande partie du tourisme européen  (Instagram)

La Croix-Valmer. Polémique autour d'un projet immobilier au Cap Lardier. Les riverains se mobilisent contre la mairie (Google)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

La préfecture du Var interdit les tirs de feux d'artifices par les particuliers dans le département le 13 et 14 juillet (Facebook)

Toulon Provence Méditerranée veut devenir la première destination régionale en matière de tourisme (Google)

Déficit: la Cour des comptes tacle Hollande et tire la sonnette d'alarme d’un déficit qui présage des restrictions budgétaires de l’Etat et des collectivités locales (Google)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 17:44

De cet interminable conseil, nous ne retiendrons que 3 questions d’importance à développer. Soulignons que le maire s’écoute parler, et répète sans cesse, pour se justifier,  un argumentaire que son auditoire a déjà compris dès la première lecture.  C’est assez agaçant. Surtout lorsque l’on sait que les décisions sont déjà prises bien avant le conseil  et que le vote à suivre ne sera qu’une formalité. Le gros morceau de ce conseil portera sur la réalisation du programme immobilier de la Baou - ex EDF - confié à un promoteur privé.
 

Question  1. Réalisation d’un cinéma et d’un programme immobilier sur le terrain La baou. Choix de l’attributaire   
Lors de la séance du 21 Septembre 2011, le conseil municipal a approuvé la réalisation, par un opérateur privé, d’un programme immobilier sur le terrain cadastré BV1 par la conclusion d’un bail emphytéotique administratif. Le programme devait comprendre au minimum un cinéma, un hôtel, un restaurant, un centre de tri postal, un espace médico administratif, un parking. 
Au terme de la consultation engagée, il convient de désigner l’opérateur.
Pour ce faire, une présentation /synthèse de l’avancement des 2 seuls  projets  candidats est organisée en pré conseil.  Un des deux intervenants ( Sagem ) ne s’est pas déplacé, laissant à Charlotte Bouvard, notre première adjointe,  le soin de nous présenter succinctement son projet. Nous avons bien compris que cet absence  trahit le désarroi  et la résignation du candidat. Il sait que son projet, pourtant intéressant, ne sera pas retenu et n’a donc pas de temps à perdre .

Le second candidat "Finaréal" de Marseille présente ensuite son ambitieux projet: Le "Cœur Batailler"
Avant d’en faire le détail, rappelons l’historique de  la volonté municipale. Au terme prochain de son troisième mandat – celui de trop – notre maire se doit de laisser l’empreinte de sa gestion communale depuis 19 ans… Une empreinte dans le désert ! Bien des promesses n’ont pas été tenues. Notamment celles, mille fois répétées et reportées de faire construire piscine, cinéma et pôle médical pour ses administrés, de plus en plus sceptiques…. Il  lui faut donc accélérer le processus, tandis que Bormes, décidément plus dynamique,  s’apprête au démarrage des travaux  du  magasin Casino ( dont la surface va doubler ).
1 ) Son refus de l’intercommunalité nous interdit le financement partagé d’une piscine commune.
2 ) La dette compromet toute possibilité de portage d’une opération immobilière par la commune qui, d’ailleurs, n’en a ni l’expérience, ni la compétence… Le maire fait donc appel au secteur privé pour tenir sa promesse de cinéma et pôle médical et contrer l’expansionnisme borméen.
Argument péremptoire: "
Cela ne coutera pas un sou !". Ce sera, malgré tout, au prix de concessions regrettables notamment sur l’esthétique de notre entrée de village, sur un engagement bien trop long de 70 années ( bail emphytéotique sans loyer ), et sur le bétonnage plutôt hideux d’une grande surface à construire (7200m²) pour assurer la rentabilité d’un promoteur très avide.  

Détail révélateur : Aucun projet, aucune maquette, aucun avis contradictoires ne seront proposés aux lavandourains, mis une fois de plus, devant le fait accompli… Regain bétonne en silence…Pour mémoire , la commune s’est portée acquéreur , il y a trois ans, de ce terrain au prix de 850.000€, (suivant  estimation des domaines ) recevant pour ce faire, les subsides du Conseil Général et du Conseil Régional à hauteur de 60% du prix… La belle affaire, quand on sait le prix réel d’un tel terrain à construire sur le marché privé… Ces financements publics sont aujourd’hui  dévoyés pour servir les intérêts d’un promoteur privé qui, en contrepartie, nous « offrira » en dation 1000m² de cinéma, brut de décoffrage ( tous les travaux intérieurs seront à notre charge ou à celle de l’exploitant, s’il s’en trouve un pour les financer…) auxquelles s’ajoutent  110 places de parking . 

Valeur estimé du "cadeau" : 3 millions d’euro hors taxes .. ( valeur réelle 1.5 m€ )
(1.5 M€ pour  les 3 blocs brut de décoffrage, fluides en attente,  et 1.5 M€ pour le parking de 110 places, dont l’entretien restera  à la charge de la commune… soit 14.000€ HT la place…) ( pour mémoire se rappeler du prix de vente unitaire du parking  Shopi, en centre-ville, récemment vendus par la commune…)
Un "cadeau", estimé au plein tarif , qui nous parait empoisonné…
Déplorons le choix architectural très "seventies" qui propose à la vue, sans recul  depuis le rondpoint, trois cubes sur pilotis, disposés en arc de cercle, distribuant 3 salles de cinémas ( 2 x100 places et une salle polyvalente de 200 places), flanqués de deux ailes massives autour d’une agora centrale .

Finareal-maquetteTout ce que l’on espérait ne plus jamais voir au Lavandou ou sur notre belle cote ! Ils l’ont osé ! Tout cela est déjà démodé et vieillira très mal …Notamment l’artifice d’une façade réfléchissante, parée d’écailles en acier inoxydable qui sera difficile d’entretien.
Notre bétonneur d’entrée de ville, gardera en patrimoine près de 6200 m² de planchers  dont 2 restaurants : 300m² (dont un fast Food… ), Commerces divers: 1100m² (que l’on nous a annoncés non concurrents à ceux du centre-ville), un centre de tri postal de 500m² (à demi enterré pour le plus grand confort du personnel…), un pôle médical de 500m² (que les professionnels ont déjà boudé…), un hôtel *** de 60 chambres pour 1900m², une résidence de tourisme 40 chambres de 1700m² (non demandée dans le cahier des charges de l’appel à consultation), un centre sportif  de 200m²…ainsi qu’une quarantaine de places de parking (hôtel et résidence service…). Le tout s’organisant  autour d’une grande place intérieure sur pilotis, chapeautant le parking a demi enterré…
Au-delà du projet retenu, contestable dans son esthétique, il nous faut mettre le doigt sur la rentabilité espérée par l’investisseur. Restaurants, locaux du pôle médical, centre sportif  et commerces, seront loués, brut de décoffrage, travaux à la charge des preneurs, sur une base de 200€ m²/an. Le centre de tri postal sur une base de 160€ m²/an. Ce qui lui permet d’espérer 500.000€ de recettes annuelles, auxquelles s’ajouteront 420.000 de recettes envisagées pour le location du pole hôtelier.  Soit 920.000€ de recettes par an ! Soit un rendement brut  de 7%...
Les loyers perçus lui serviront à rembourser le crédit (9.5 M€). L’investissement de cet ensemble est réalisé dans une démarche patrimoniale. Pour un cout de revient de 11 millions €.
Une fois l’emprunt remboursé (sur 20 ans ?) Il lui restera 50 années de gratuité locative… Bien joué de la part de ce promoteur… Piètrement joué de la part du maire, décidément bien mauvais négociateur, qui mise sa réélection sur le dos de la commune… Oyé Oyé, braves gens ! Quel beau cinéma nous avons là ! Grace à Moa !… Votez pour Moa ! Une question se pose : Est-il normal, que dans un tel contexte, un maire puisse aliéner le patrimoine communal sur une si longue période ? l’opposition avait, en son temps, approuvé la procédure de mise en concurrence , qui évoquait un bail emphytéotique administratif d’une durée maximum de 70 ans, en soumettant quelques réserves, soulignant qu’un tel bail ne devrait pas dépasser 40 années…Ceci dit, ce scenario nous parait improbable . Nous n’y croyons pas !
La conjoncture actuelle et la réalité du marché nous rendent plus que perplexes sur cette approche de rentabilité. Cela sous-entend que la finalité du projet, s’il voit le jour,  pourrait être remise en cause très rapidement. L’élu Arnaud Parenty, qui fut bras droit d’un important promoteur, a souhaité faire part de son scepticisme lors du conseil : La réponse fut lapidaire. "Ce n’est pas notre problème!". Notre réponse : Justement, c’est notre problème ! Qu’adviendra-t-il d’une opération immobilière entamée, qui ne pourrait aller à son terme ? Un chantier bloqué pendant plusieurs années en entrée de ville ? Les exemples ne manquent pas. Y réfléchir et devancer cette éventualité est notre devoir. Qui donc est ce promoteur tombé du ciel ? Une rapide étude sur le net de sa notoriété régionale nous intrigue et nous inquiète… Le groupe  Promoreal, Progereal, Finareal, traine déjà quelques casseroles en justice sur le suivi de ses programmes…

Objectivement, le projet proposé par le candidat malheureux, le  groupe Sagem à La Seyne, nous paraissait plus équilibré. Quelques élus Regain, et le groupe Lavandou Ensemble l’ont soutenu. Ils n’ont pas été entendus…Les carottes étaient déjà cuites dans l’arrière cuisine…

A notre avis, le projet retenu ne verra pas le jour. Il ne tient pas la route. Il s’agit, une fois de plus, d’un effet d’annonce. Ce projet sera contrarié par le PLU, la légalité du montage juridique, le recours des tiers et les associations de défense… Notre maire pourra alors reprendre le refrain qu’il entonne si souvent: C’est pas de ma faute !… Dans sa connaissance limitée du dossier complet, l’opposition apporte prioritairement ses réserves sur le choix esthétique qui lui parait inapproprié en notre entrée de village. Ce post modernisme ne correspond pas à l’identité du village.
C’est un mauvais choix, imposé pour de mauvaises raisons.


Question 2 : Mise en place de la procédure prévue à l’art.1 de la loi N°2012-376 du 20 mars 2012 – majoration de 30% du Cos de la commune .  

Les arrières pensées électorales  qui ont justifié cette récente loi sont flagrantes. L’urgence n’a pas permis de la cadrer juridiquement et dans la pratique, dans l’inextricable  maquis de la législation urbanistique. Le nouveau gouvernement pourrait remettre en cause son application.  Pour la commune, il a été décidé de l’appliquer, quand c’est possible et à quelques exceptions près ( hauteur maxi 9m. en centre-ville ) , en horizontalité plutôt qu’en verticalité. Ce sont  donc les secteurs pavillonnaires qui pourront en bénéficier en respectant toutefois la bande séparative des 4 mètres.
Les vendeurs de foncier se frottent déjà les mains. Ces 30% tombés du ciel se retrouveront sur le prix de vente, déjà inaccessible pour de trop nombreux lavandourains…
L’avis du public sera sollicité par consultation mise en place en mairie du 21 mai au 22 juin prochains.

Question 3 : Mise en place d’une bourse "permis de conduire" pour les jeunes lavandourains

Afin d’aider les jeunes lavandourains à passer leur permis de conduire et d’amoindrir l’impact financier de cette lourde dépense, il est proposé la mise en place d’une bourse « permis de conduire » dont le principe serait que la commune participe au financement du permis en échange de 50 heures de travail d’intérêt général au sein de la collectivité. pour 500€ d’aide au terme de la signature d’une convention.

L’idée, malgré son arrière-pensée électorale,  est louable . Encore faudrait-il définir les conditions d’attribution pour éviter tout favoritisme et copinage. Pour qui, combien de postulants, sous quels critères et comment ? Nous attendons la réponse … Connaissant la probité de l’élue du CCAS, nous souhaitons qu’elle puisse intervenir dans le choix des bénéficiaires.


Pour finir, sourions de la participation financière de la commune au Trophée Virginio Tedeschi  2012, pour régler les  3000€ engagés, au seul bon vouloir du maire, pour le cocktail de clôture au Cannier .

Décidément, cet hommage sincère parait être récupéré de toutes parts. On  y a d’abord vu le gratin lavandourain, élus en tête, se presser, au grand galop en ce weekend d’entre deux tours, au repas de la Villa Mauresque, invité par la famille Gilibert de Compiègne… Eric Woerth et son épouse manquaient à l’appel ! Tout comme le président NS et son épouse qui firent faux bond !...
Souhaitons,  maintenant que le paysage politique a changé pour le meilleur ou pour le pire,  que notre maire n’abandonne pas pour l’année prochaine ce soutien, si désintéressé de sa part, vis-à-vis de  l’hôte du cap Negre et de son épouse Carla… qu’il a soutenu, aussi discrètement que son encartage UMP …
 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

 baou4

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Conseil Municipal
commenter cet article

commentaires

Dingue ce projet qui va refaire surface ! 23/09/2014 19:24


L'urbanisme façon Bernardi est hideux. Le projet final qui couve sera celui de ce cinéma qui va défigurer l'entrée du village. réagissons !  Jo 

Dalmette 31/05/2012 12:01


LE MANIPULATEUR BERNARDI ETAIT PRESSE DE SIGNER AVEC FINAREAL SANS CONSULTER LA POPULATION. CE COMPORTEMENT EST UNE INSULTE A LA DEMOCRATIE. J'APPELLE TOUTES ET TOUS  A LUTTER CONTRE CETTE
DECISION ET A DEGAGER BERNARDI AUX PROCHAINES ELECTIONS. MERCI

institutvarois 30/05/2012 08:01


Franchement à sa place je démissionne avant l'heure 

83rapporteuse 20/05/2012 07:13





L’appel d’offre est bidon ils se connaissent entre eux et pas d’hier. Vous êtes des gros naïfs au Lavandou ou alors vous êtes tous dans
l’arnaque.

ghph 19/05/2012 10:56


y croi pas kon va laissé faire le looser ??? 

AlloPolice? 18/05/2012 16:24


disgracieuse cette verrue elle eservira à quoi? marre de la connerie municipale ? demande son exil à port cros

Lavandou-Paris-Compiègne 18/05/2012 10:54


QUELLE EST LA MATIERE PREMIERE LA MOINS CHERE AU LAVANDOU ? LE BETON PARDI PAS LE SABLE TROP RARE
SUR NOS PLAGES...

Grosbertm 18/05/2012 10:35





Le couperet se rapproche de Bernardi qui a accumulé beaucoup trop d’erreurs depuis 2007. Avec la gauche qui arrive et la droite qui veut s’en débarrasser la porte
de sortie est grande ouverte. Son petit groupe de fanatiques ne suffira pas aux prochaines municipales et c’est tant mieux !

@lavandodo 18/05/2012 09:23


OUAIS d'accord avec toi cetrte bande de bras cassés a coulé le lavandou en cinq ans

lavandodo 17/05/2012 10:49


Pensez-vous G.Bernardi avec toute sa raison en ce moment il déraille grave !!!!!!!!!!!!!! sa place n’est plus à la mairie et la moitié des conseillers
municipaux est à virer !!!!!!!!!!!!!!!

Romero 17/05/2012 10:13


BAOOOUUUU... C'EST LAID... ZON DE LA MERDE DANS LES YEUX NOS ZELUS ?

kikinos 17/05/2012 09:15


trois cinémas en entrée de village = "vous allez vous faire chier ici" et une galerie marchande ne sert à rien Bormes a deux années davance à la baou avec le projet d'extension du casino

Merci d'exister 16/05/2012 23:56


meme si je suis pas toujours d'accord avec ce que je lis dans vos articles, merci a lavandou tribune d'exister pour nous faire connaitre la réalité. La population devrait etre mieux informée et
donner son avis sur un tel projet qui va enlaidir l'entrée du village pour très longtemps. GG

APE 16/05/2012 23:27


Le Var menacé par le bétonnage



Certains maires se plaignent de l'action des associations de protection de l'environnement qui les empêchent de bétonner le littoral varois.


Mais si les plans locaux d'urbanisme (PLU) sont annulés par les tribunaux (celui de Nice comme celui de Toulon) c'est bien parce qu'ils ne respectent pas la Loi, en particulier la Loi Littoral
et les lois de protection de l'environnement.


Rendez-vous sur le site de l'UDVN pour voir les articles parus dans la presse
locale.Nous voyons bien que, sous de beaux discours, il y a surtout une rage à bétonner que certains maires ne savent plus dissimuler.

lego-illegal 16/05/2012 21:20


Joli bloc de béton genre lego, merci monsieur le maire, j'espère que vous n'aurez pas le temps de m'enlaidir le lavandou que j'aime tant, je vote contre vous

EELV 16/05/2012 20:02





 


MOBILISATION ! ASSEZ DE BETON AU LAVANDOU !

Elisabeth 16/05/2012 18:26


Ce monsieur est un danger. Il a décidé de betonner le Lavandou de ce qui lui reste d'espace. Comment ose-t-il engager une commune surendettée en cédant 70 ans une propriété payée avec nos
deniers? Dans 70 ans il sera mort et oublié et nos enfants contunueront à subir sa gestion de merde. Assez scandaleux de laisser faire cet irresponsable sans réagir. Que font les écolos ?