Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


La cité des sacs à dos !

Publié par France Gallois sur 1 Septembre 2015, 07:56am

Catégories : #Tourisme

Le plus cuisant échec de la municipalité Regain est la transformation en 20 ans de notre village en Luna-Park et de l’avoir tiré vers le bas. Par mauvais choix et raisons mercantiles. Cette brutale migration, dans l’indifférence citoyenne, attire une surpopulation estivale de plus en plus fauchée et incitée par les feux d’artifices, sardinades et autres festivités gratuites de banlieue
Excursions, traditions, gastronomie, culture, produits régionaux... sont au rayon du superflu des "sacs à dos" plutôt amateurs de merguez, hamburgers, teufs, alcool et substances en libre circulation Cette année fut certainement la pire en matière culturelle avec une programmation inexistante, où même le fidèle Réseau Lalan a préféré exposer ses 20 ans à Bormes. N’évoquons pas l’état du port, l’incivilité sur la voie publique, l’affichage municipal crade (sur les poteaux et barrières), les hideux containers à ordures. Mais, tout cela n’empêche pas le maire de rêver à une grande destinée d’écologiste en chef sur la façade méditerranéenne. Il est vrai qu’il ne sera pas dépaysé sur les 920 km de littoral saccagé par un tourisme débridé à coups de fiestas "ras le bitume" et la destruction irréversible de l’environnement. Après une telle saison de pêche à la dynamite, le maire du Lavandou peut inviter ses collègues à faire pénitence au Romérage, cierge à la main. N’existe-t-il pas dans notre commune des gens soucieux d’une qualité de vie partagée et non subie ? Remettre du sens au Lavandou, en pleine dérive stratégique d’un seul cerveau, devient une urgence sur notre avenir économique et mental. Car, la réalité du Lavandou, complètement déconnecté de l’image qu’on lui prête, se consume de l’intérieur. Comme si, tirer indéfiniment sur l’élastique du tourisme n’aurait pas pour conséquence de lui péter au nez. Il fut une époque où, pour moins que cela, notre cicérone du Luna-Park, mécontent de la platitude des professionnels, a provoqué les "Etats généraux du tourisme". Pour quoi faire ? Avec un Epic à 650.000 € par an … il fait pire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
"Laisser la place aux jeunes ... trouver un successeur pas baratineur ..." Hum, ça élimine déjà certains prétendants ... Va falloir sérieusement trouver d'autres critères de sélection
Répondre
N
VRAI le village a perdu de sa superbe. VRAI le centre-ville compte plus que les écarts. VRAI le maire trop vieux n'est plus dans le coup. FAUX ses électeurs ne disparussent pas: ils changent !
Répondre
M
le sémillant directeur de l'office du tourisme s'est fait très discret cette saison... Sans doute faisait il de l'ombre au propriétaire du village, notre maire...
Répondre
K
LES AVIS SONT DIVERS. LE TOURISME EST UN MAL NÉCESSAIRE. LE LAVANDOU NE PEUT PAS RESTER AUX MAINS DES RETRAITES SOUS PEINE DE SCLÉROSE ET BASCULEMENT EXTRÊME DROITE. MR BERNARDI N'A RIEN ENTREPRIS SOUS SES QUATRE MANDATS SAUF COUPER LA POPULATION EN DEUX. FAUT TOURNER LA PAGE ET TROUVER UN SUCCESSEUR AVEC UN PROJET PAS UN BARATINEUR
Répondre
C
les professionnels ne partagent pas la vision du tourisme municipal qui n'a à ce jour aucune directive et dont l'OT subit les humeurs. Le maire a voulu régenter un tourisme à sa main. Force est de constater la médiocrité estivale lavandouraine. Circulation , horaire des commerces, stationnement, tarification, services ne sont pas à la hauteur d'un tourisme international. Nous devenons une station de passage dans une saison plus courte. Notre malheur est n'avoir rien à vendre que nos plages heureusement entretenues. Aujourd'hui c'est insuffisant et la dégringolade parmi les stations balnéaires en vogue ne fait que se confirmer. Le maire à la fois promoteur et la victime de ce tourisme ne peut que constater sa chute de popularité..
Répondre
D
quel changement au lavandou que je ne reconnais pas<br /> le maire fait ce qu'il peut mais semble dépassé par son époque<br /> c'est certainement un mandat de trop qui le détache des affaires courantes<br /> à l'age de la retraite faut laisser la place aux jeunes
Répondre
V
C'est un peu tout le var qui tire vers le bas à part l'arrière pays le littoral est très abîmé par la promotion immobilière, les ports creusés sans réflexion écologique, l'appétit fiscal des petites communes sans autres ressources que le tourisme. Une réflexion de fonds à mener avec le gouvernement et les collectivités locales responsables de cet enfer annuel !
Répondre
B
Oui, c'est un peu tout le Var .... et pas que ...heureusement que vous le dites, car on pourrait croire que seul le Lavandou est frappé par cette montée annuelle d'un tourisme de masse que d'aucuns déplorent par trop .. "prolétaire" ! La faute à qui, à quoi ? Pas uniquement aux "politiques" qui ont bon dos et auxquels le citoyen a pris l'habitude de reprocher tous les maux ... Que dire aussi de tous ces braves petits propriétaires immobiliers, qui se réjouissent discrètement de cette affluence, qui s'empressent de louer "à la (petite !) semaine" leur appartement, leur studio, leur "garage aménagé", tout cela bien sûr de la main à la main, en dehors des circuits professionnels, et évidemment sans taxe de séjour ... Et que dire de leur clientèle, qui arrive tard le soir à six, dans un local prévu pour quatre, ou rejointe en cours de séjour par un renfort ... convivial !!! Gagnant-gagnant !!!... Si l'offre officieuse d'hébergement n'existait pas, la demande ne serait elle pas plus raisonnable ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents