Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Noel au balcon, Le Lavandou aux tisons !

Publié par Claude Eskenazy sur 30 Décembre 2015, 00:18am

Catégories : #Environnement, #Tourisme

Au Lavandou, le changement climatique doit nous faire réviser notre copie sur le tourisme. Cette fin d’année sans neige et un mimosa précoce précipite les touristes au soleil du littoral méditerranéen et de la côte d’Aquitaine. Hélas les communes varoises sont pratiquement toutes en hivernage avec de nombreux hébergements et restaurants fermés. Quant aux festivités, elles sont au placard depuis bien longtemps.
La culture du tourisme concentré entre juin et septembre est tenace chez les professionnels qui préfèrent fermer et se reposer au plus près de l’équateur avant de reprendre le boulot en mars.
Le Lavandou, dont la saison est de plus en plus courte, n’échappe pas à la règle et engloutit son maigre argent en stupidités banlieusardes, là où la concurrence est la plus âpre. Cette erreur marketing est un manque de lucidité des collectivités varoises qui, depuis l’épopée du Chemin de fer, surtaxent sans réflexion la béatitude estivale.
Ne demandons pas des miracles à la vieillissante clique Regain qui se laisse porter depuis 1995 par la gestion dépassée de son proconsul. Lequel est tellement pressé de terminer la saison estivale qu’il fête la Saint Sylvestre dès le 31 juillet, pensant détenir la brillante idée.
Il est temps de faire évoluer les mentalités sur le tourisme au Lavandou, d’organiser des rencontres, spectacles, sorties, d’effacer l’idée d'un hors saison sans clients… et d’imaginer le tourisme de demain, puisque nous ne sommes pas capables d’inventer une autre ressource. La mutation climatique est en marche ; aux plus malins de la saisir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Demander à Regain de réfléchir sur le tourisme ? c'est le gag de fin d'année. Autant demander à un aveugle de combien les impôts vont augmenter au lavandou malgré les promesses du menteur de service !
Répondre
F
BIEN D'ACCORD LA STRATEGIE TOURISTIQUE DE LA STATION EST ARCHINULLE SURTOUT DEPUIS QUE LE BERNARDI A FOUTU SON NEZ DEDANS !!!!!! FERNAND
C
Pour ce qui est du tourisme, si l'office avait la possibilité de gérer les 600 000 € de budget annuel des festivités sans compter les 300 000 € de budget du corso (pour les lavandourains de naissance) nul doute qu'il en ferait meilleur usage. Il a prouvé son savoir faire à Val d'Isère mais il avait la main sur la répartition du budget....Et on pourrait aussi y inclure les busget investissements...A quoi servent 2 stades dans une intercommunalité par exemple....Quand le Lavandou passera-t-il à l'ère 2 .0 . pas de fibre, pas de cable, pas de bus pour faire les 8km jusque dans la nuit, pas de taxi,
Et en plus la seule manifestation qui rapportait de l'argent aux commerçants et hôteliers lavandourains a été arrêtée (QUAD en décembre)...Le corso qui dépense 300 000 € ne rapporte rien en terme d'hôtellerie de restauration ou de commerce car il ne se déroule que sur une seule journée au lieu d'un week-end à minima, et il est programmé dans une période où les restaurateurs et les hôteliers ne peuvent pas ouvrir ni recruter du personnel parti en saison au ski, au lieu d'être programmé en lancement de saison à Pâques par exemple...pas de régate dignes de ce nom,pas de compétition de voile ou de windsurf d'un bon niveau, pas de concert ou de festival d'avant saison (ou d'arrière saison) pas de salon nautique sur la mer (comme à cannes ou La ciotat) pas de congrès, pas de promotion des vins de la région, BREF vive l'intercommunalité mais confions le budget à des professionnels du tourisme ET de la COMMUNICATION en déterminant un cahier des charges sur le segment des clients que l'on veut avoir et sur les investissements nécessaires à réaliser pour être dans la compétition.....Y compris pour les propriétaires d'appartement en refusant que les logements non qualitatifs puissent être loués à prix d'or ce qui ne permet pas aux touristes de consommer faute à un budget sérré....
Répondre
Z
Je pleure en larmes de crocodile pour le pôvre Bernardi dont le préfet a annulé le feu d'artifice,pour raisons de sécurité, ce qu'il n'a pas fait lui-même, privant son électorat sénior de cette soirée festive.
Peut-être pour compenser, pourrait-il se mettre en maillot pour le bain à minuit, montrant sa merveilleuse stature de grand nageur.
Répondre
A
«Ce n’est pas à nos gouvernements de nous dire comment être solidaires. C’est à nous de leur montrer la société que nous voulons. Ils comprendront.» Abbé Pierre
Répondre
V
L'abandon de la Tunisie et du Maroc par des millions de touristes français devrait nous profiter mais nous sommes trop c... ! continuons à vider la mer, balançons les boues rouges, bétonnons notre côte, étranglons les touristes en leur donnant un bon coup de pied dans le c... !, restons coincé dans nos certitudes !
Répondre
L
les touristes, toujours les touristes!! pourquoi ne pas penser AUSSI aux habitants à l'année, aux lavandourains, aux chers voisins borméens, pour eux l'hiver est signe de désolation totale, et oui nos chers commerçants ayant fait une excellente saison, partent comme chaque hiver depuis plus 40 ans au soleil, loin du Lavandou (idem pour le maire dès qu'il le peut ) ayons une pensée pour nos jeunes, réduits à aller errer dans un bar ou deux restés ouverts! on ne pas les blâmer de faire des "bêtises" et surtout au risque qu'ils prennent la route pour aller plus loin chez nos voisins toulonnais, au risque d'avoir des accidents de voiture !! il faut avoir un moral en béton armé pour traverser l'hiver au Lavandou, sans rien, sans aucune activité, sans aucune organisation festive pour meubler ses mois là. car après dès que le touriste aimé, adoré, espéré arrive en trop grand nombre, le natif du Lavandou ou de Bormes, se terre chez lui, calcule ses heures de sorites pour faire ses courses, bref, ne peut plus profiter de son pays où il paye ses impôts, car il ne faut pas oublier que une forte partie des habitants sont à la retraite! et plus en activité de ce fait !ah j'oubliais comme des mairies de station de ski savoyardes ont eu la riche idée de demander à leurs administrés de ne pas aller skier, afin de laisser la place aux touristes, vu le manque de neige!!! j'ose espérer que cet été, à l'inverse on pourra profiter d'une journée de plage rien que pour nous, ceux qui sont nés ici, par exemple ? non ?
Répondre
C
Très étonnée de votre commentaire, en effet si les commerçants ferment en hiver c'est uniquement pour sauvegarder leur activité car les locaux qui ne consomment pas ou trop peu ne peuvent permettre aux commerçants de faire face à leur charges de personnel, et non pas pour se reposer......
Les lavandourains de "naissance"à moins qu'une maternité fantôme ait existée n'existent pas. Et dans tous les cas ils ne représentent pas un pouvoir de consommation suffisant pour animer leur ville. Ils préfèrent sans doute consommer à Grand Var ou ailleurs...
Et pour ce qui est de l'utilisation de la plage , elle vous est quasiment "réservée" tous les jours de la semaine en mai et en juin et en septembre et en octobre...En plus d'être à votre disposition en juillet et en août....
Comprenez cher amie que le dynamisme et l'activité passera donc QUE par le touriste pour que les actifs lavandourains puissent équilibrer leur activité hors saison.
Mais comment faire venir ces touristes dans des appartements vieillots, sous équipés,digne de HLM des années 70, sur une plage sans wi-fi, sur des plages privées sans service, sans musique, dans une ville sans endroit festif pour les quadra ou quinquas, dans un port sans toilette ni récupérateur des eaux usées, dans des hôtels moyens au prix des 4 * mais sans le service, sans transport en commun l'été pour pouvoir faire la fête sans prendre la voiture, bref une ville dépassée par les enjeux économiques du tourisme de qualité d'aujourd'hui.....et gérée par des lavandourain de naissance...???...
Mais pour conclure l'austracisme et la consanguinité a amené le lavandou là où il est aujourd'hui donc coyez bien que la solution passe par l'ouverture vers ceux qui représente un pouvoir de consommation....
J
La directrice de Bormes pourrait chapeauter l'office de tourisme du Lavandou c'est ce qui se dit en privé à Bormes. C'était déjà le cas avec le maire précédent qui a motivé à municipaliser notre structure associative sans résultat. A Bormes les manifestations sont intellectuellement plus intéressantes que chez nous. J'serai d'accord sur une fusion économique au niveau de l'interco.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents