Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le Lavandou gangrené par ses dettes !

Publié par C.Saint-Louis sur 2 Novembre 2016, 00:16am

Catégories : #Finances

L’endettement s’évalue en fonction de deux critères :

- L’encours de la dette qui représente la somme que la commune doit aux banques.
- L’annuité de la dette, qui équivaut à la somme des intérêts d’emprunts et du montant de remboursement du capital en cours d’année.

Oui, quand on emprunte il ne faut pas oublier que :

  1. Il faut rembourser le capital emprunté.
  2. Qu’au passage le banquier se paie aussi en encaissant des intérêts (plus ou moins élevés).

L’encours de la dette représente ainsi la somme globale à rembourser (capital +intérêts jusqu’à l’échéance).

L’encours au 31/12/2015 au Lavandou était de 13.260.000€ (treize millions deux cents soixante mille euros), source Ministère des finances.

Les emprunts représentent 2.541 € par lavandourain (deux mille cinq cent quarante et un euros - source Ministère des finances) et rapportent chaque année 501 € d'intérêts par lavandourain aux prêteurs.

La moyenne nationale des encours pour des communes identiques au Lavandou est de 889 € pour 123 € d'intérêts par habitant, soit presque 3 à 4 fois moins !

D’après les experts, la capacité de désendettement en nombre d’années pour rembourser la totalité de notre dette - si la commune y consacrait l’intégralité de son épargne - serait de 6 ans.

Mais comme tout cet endettement ne suffit pas au fonctionnement municipal, le maire du Lavandou vient de nous en remettre une couche en faisant voter un nouvel emprunt de 1.900.000 € au dernier conseil municipal du 10/10/2016 (1 million neuf cent mille euros) sous forme d'un prêt relais sur 20 ans !!!

Bien sûr tous les conseillers municipaux de l’équipe majoritaire Regain ont donné un nouveau feu vert au maire pour endetter encore plus la commune. Seuls les trois conseillers municipaux du Groupe Lavandou Cap 2020 ont voté contre.

Après avoir vendu nos terrains communaux, les parkings Shopi + ceux sous l’espace culturel, multiplié les horodateurs et les permis de construire... à quand l'hypothèque de sa luxueuse villa ?

Artifice municipal : on n’augmente pas les impôts, mais on pratique les emprunts invisibles pour boucher les trous dans la caisse.

Mais comment pouvons nous continuer à vivre au dessus de nos moyens ? Quel ménage, quelle entreprise peut ainsi se permettre de dépenser plus qu’elle ne gagne ?

Monsieur le Maire STOP ! arrêtez S-V-P ! Pensez dans quelle situation nos enfants vont trouver le Lavandou à votre départ. Car, un jour vous ne serez pas réélu et peut être plus tôt que vous ne l’imaginez. Vous serez alors comptable, vous et votre équipe de votre incurie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
La dette au Lavandou n'intéresse personne tout comme les 2000 milliards€ que nous devons aux chinois, arabes et américains qui vivent grassement sur notre dos et que nous ne rembourserons jamais. Vivre à découvert est une stratégie de gestion puisque de toute façon le contribuable est libre de quitter le navire en changeant de commune sans rembourser la dette qu'il a provoqué en élisant de mauvais gestionnaires ou des mégalos qui partent eux aussi tous les 6 ans. C'est le jeu de la patate chaude où celui qui l'attrape brûle sa réputation et son honneur.
Répondre
T
REGAIN C'EST LE TITANIC MAIS EN PLUS LENT. L'EAU MONTE MAIS REGAIN NE VOIT RIEN ET LE COMMANDANT EST DÉJÀ DANS LA CHALOUPE !
Répondre
J
C'est beaucoup trop d'endettement sur une commune si petite. Le maire doit changer de politique ou le lavandou devra changer de maire rapidement.
Répondre
L
et bien moi, j'ai trouvé la solution, je pars sous d'autres cieux plus agréables, je fuis ce Lavandou, qui n' a plu que son nom, ce pauvre village de pécheurs devenu par la faute d'un seul homme complètement mégalomane, l'ombre de lui-même, avec sa grande roue HORRIBLE qui le défigure, les touristes "bidochons" ont quitté le Lavandou, est-il au courant ? qui tourne dedans, lui ? et ses sbires! au fait, que donne t-il comme contre-partie à chaque nouvel endettement ? sait-il que nous ne sommes pas les seuls à partir définitivement et avec quel soulagement, de se dire que nous n'allons plus vivre un été de folie, où il faut payer pour se garer, pour allez chez le médecin à la pharmacie, étant né au Lavandou, il faut payer, payer et encore payer, pour une qualité de vie qui se résume à zéro ! l'héroÏsme a ses limites, je, nous laissons la place, bon courage à ceux qui restent !
Répondre
I
la mairie a toujours un train de retard sur l'intercommunalité, source d'économie par la mise en commun des moyens. Le maintien de son office de tourisme face au regroupement nécessaire est le dernier acte de refus de partager cette logique l'union fait la force..Un contresens cultivé par l'inaptitude des élus à voir plus loin que leur chapelle.
Répondre
G
N'oublions pas qu'en 95, il a sérieusement augmenté les impôts locaux et vendu des biens communaux précieux à petit prix d'ami pour soi disant boucher le "trou" de la gestion Faedda..
La commune continue de vivre au dessus de ses moyens... Jo
Répondre
S
Pas trop de nouveautés. La dette a été considérablement réduite car de mémoire en 1996 elle était de 21 millions en héritage de Faedda. Certes le maire aurait pu faire différent que d'endetter la génération suivante et réduire la voilure municipale. Son choix ne peut convenir à tous en nombre d'employés, de matériel etc.son tort est de trop promettre afin de rempiler à la fin il est devenu incrédible sur sa capacité à impulser l'avenir de la commune. Par exemple son projet à la Baou est déjà complètement dépassé par la réalité économique et les changements comportementaux des touristes dont il n'a rien à foutre à part tirer des feux d'artifice comme miroir aux alouettes. Ses initiatives sont opportunistes et sans fondement. Triste réalité d'un maire sans culture internationale et sans vision économique.
Répondre
N
si je compte bien les intérêts de la dette c'est 500 à 600.000 euros chaque année X 20 ans de gestion à vuei = 10 millions € jetés par la fenêtre c'est ce qu'il appelle de la bonne gestion. Avec cette somme le myope avait promis une piscine, une source thermale, un parc photovoltaïque et je ne sais quoi encore... Une taxe sur l'incompétence rapporterait bien plus BERNARDI CA SUFFIT !!!
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents