Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Fin du tourisme de masse pour les maires du littoral ?

Publié par Var Matin C.L. sur 18 Avril 2020, 05:30am

Catégories : #Plages, #Environnement

Le président du Syndicat des Communes du Littoral Varois* a sollicité le préfet pour obtenir des réponses sur l’accès aux plages après le 11 mai. (Source : extraits Var Matin du 17 avril - C.L.)

À quoi peut-on s’attendre ?
Même si on peut imaginer moins de touristes que les années précédentes… Toutes les communes du littoral n’ont pas les mêmes configurations de plage... Seront-elles rouvertes sous certaines conditions à partir du 11 mai, ou le seront-elles à partir du 15 juillet ?… Tous les rassemblements importants sont interdits au-delà du 15 juillet. Ça concernerait les grands festivals mais par exemple pour le Lavandou, ça veut dire que les rassemblements de 30.000/ 40.000 personnes comme le Père Noël du 31 juillet, le corso lumineux, ça, ce n’est pas possible.
Pour les plages, comme la plage centrale, ou St-Clair, qui relève de rassemblements importants, ça pose un problème. Comme gérer cette affluence ? La règle sera-t-elle d’avoir deux mètres de distance entre les gens ? C’est compliqué...

Et pour les plages privées ? Y aura-t-il moins de parasols, de matelas ?
Justement, les plages privées sont un peu dans le flou… Le préfet a déjà accepté que les plagistes puissent remonter leur structure dans la perspective d’une réouverture future, pour les rendre opérationnelles... Quelles que soient les solutions retenues par la préfecture on aura des difficultés pour faire appliquer les modes de fréquentation sur le littoral. Et là, je ne parle que des plages. On peut aussi parler des bateaux, de la mer. Tout est compliqué, mais il y a des solutions.

À quoi pensez-vous ?
L’accès aux plages peut être aussi avec des mesures barrières, pourquoi pas avec un masque spécial plage, ou une distanciation sur le sable... On peut peut-être y adjoindre des autres mesures d’hygiène. Obligation d’un lavage des mains, ou du visage à l’entrée des plages, plus de douches. Transposer les obligations d’hygiène et de sécurité à la configuration d’une plage et voir si c’est praticable et si ça peut recueillir l’agrément de l’État...

Imaginez-vous un été sans accès aux plages ?
Je ne peux pas l’imaginer, mais on peut l’envisager quand même. Car si la crise s’arrête tout d’un coup comme certains professeurs le prévoient, tant mieux, mais s’il y a une deuxième vague pourquoi pas. Mais il faut être prospectif, imaginatif, se dire que peut être que le tourisme de masse, bienvenu, que nous avions jusqu’à présent et qui assurait la prospérité de nos communes, devra être remplacé par un tourisme plus environnementaliste, plus responsable au sujet de la santé publique…

 


*Le Syndicat des Communes du Littoral Varois regroupe 28 communes depuis 1922. Il a pour but d'étudier et de réaliser la protection, la mise en valeur et la défense des intérêts de la Côte d'Azur Varoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Monsieur le président.
C'est bien de reconnaître enfin ses erreurs. Depuis 1922 vous n'avez cessé de transformer notre commune en Luna-park. Ce qui m'intéresse est de savoir quand démissionnerez-vous ? Car voyez-vous votre génération a tout détruit dans le Var. Vous portez sur votre visage la défaite de vos illusions. Partez vite à la retraite vous avez l'âge.!!!
Répondre
L
Serait il possible qu'enfin ce cher maire comprenne que son tourisme depuis 25 ans n'avait rien de qualitatif et qu'enfin et compte tenu de la situation actuelle, le tourisme sur nos côtes sera différent; moins de monde mais plus longtemps avec une vraie proposition de service de qualité tant sur le plan de la restauration que des animations... faire du Lavandou une belle station balnéaire ou il fait bon vivre et s'y amuser et non plus ce coin au soleil vide et triste 8 mois de l'année et "bourréeé par la foule les autres mois...Mais pou cela il faut un peu se creuser la tête et ne pas se contenter de refaire chaque année la même chose ...et cela depuis 25 ans...
Aujourd'hui i n'est plus le maire que de 42% des Lavandourains...au prochain tour ...quand on se sait pas encore...il faudra vraiment l"éliminer...afin de construire autre chose...
Répondre
T
Lucidité ? non pas celui-là s'est pris les pieds dans le tapis de la facilité. Le touriste comme l'électeur n'appartient à personne.
Répondre
@
100% avec votre commentaire surtout au lavandou qui vit exclusivement du tourisme. Se poser la question d'un autre tourisme en 2020 est une fumisterie d'un roublard qui a tourné le dos au parc de port-cros qui l'aurait empêché de bétonner et renié l'intercommunalité. Ce maire du lavandou est toujours en sursis et fait l'intéressant avec une structure fantôme.
T
Bernardi est le premier a monter des barnums de masse. Devrait se ménager sinon pas de deuxième tour !!!
Répondre
@
c'est plus difficile en période d'intérim que d'être élu au premier tour travailler ça doit le changer
K
MERDE FAUDRA TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS. APRES LES PERMIS DE CONSTRUIRE LES PASSE-DROITS LE SABLE LES PLACES DE PORT QUE NOUS RESTERA-IL A VENDRE ?
Répondre
V
Fin du tourisme de masse ? la bonne blague ! Franchement le syndicat en question n'a jamais servi à rien sauf à faire mousser l'égo de son président. Les communes en question sont incapables de faire autre chose que vendre leurs plages et bétonner le littoral en toute légalité.
Répondre
L
rien que votre titre, me fait plaisir ! "plus de tourisme de masse " ENFIN !! que du bonheur allons nous retrouver le Lavandou des années 1960/1970/1980 ?? avec du tourisme qui a les moyens de venir sur nos côtes, les moyens de s'habiller dans de BEAUX magasins, chics et classe; de manger souvent de bons mets dans de BONS restaurants ! et non les bidochons en tongs et avec gros ventre en avant, des fringues venues tout droit de Chine et des "resto" où il ne fait pas bon manger (à voir l'arrière des cuisines) et encore trop cher pour ce qu'ils osent présenter , ....(surgelés et autres joyeusetés) bien trop nombreux. Ce virus va donner un coup de pied dans la fourmilière du mauvais goût, de la vulgarité, bref, vivement que nous retrouvions sur nos côtes les gens qui ont les moyens d'y venir et pour les autres, comme avant, soit ils travaillent dur pour y revenir, soit ils restent dans leur médiocrité, sans travailler, avec NOS aides pour voyager dans le monde entier à très bas prix, et poursuivre leur travail de démolition de notre planète ! mais j'espère que ces aides vont se terminer et que les français se mettent ENFIN à travailler, pour redresser notre pauvre pays, ah oui, j'oubliais PLUS d'aides pour les étrangers, pensons à nous, et tien qu'à nous !
Répondre
J
Lettre de Jean-Pierre Giran au ministre de l’économie
"il paraît indispensable devant le problème de trésorerie des acteurs touristiques et de la dimension très conjoncturelle de leur activité de prévoir d’une part, non pas des ajournements mais des annulations de charges, que ce soit dans la période de confinement ou dans la période de déconfinement, d’autre part, des soutiens compensatoires de perte de chiffre d’affaires par les assureurs ou par l’État. Vous n’ignorez pas, par exemple, que la diminution drastique des taxes de séjour va créer un problème financier majeur pour les offices de tourisme, comme pour l’office de tourisme métropolitain que je préside. Nous assumerons ces pertes de recettes et la Métropole TPM prendra des initiatives à la rentrée, mais nous ne pourrons assumer seul le soutien aux entreprises en difficultés notamment pendant la période estivale."
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents