Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Petits mensonges préparent gros Titanic

Publié par Patrick Richardson sur 7 Septembre 2009, 18:40pm

Catégories : #Société

Affirmer sans rire que notre récession est l'inconséquence de l'immigration (alors qu'il manque 4 millions de bras), de la finance internationale (qui achète nos emprunts), des syndicats (plutôt conciliants), des patrons voyous (sauf nos nationales du CAC 40) ou de l'invasion des produits importés (que nous sommes incapables de fabriquer)... et rajouter une couche sur l'insécurité ambiante des banlieues, du terrorisme ou du A/H1N1 qui va nous décimer c'est berner le citoyen. l'Etat nous lobotise en douceur pour soutenir sa politique du tout sécuritaire et escamoter notre naufrage économique. En vérité, la France ne travaille pas assez, droguée par la douce doctrine de l'Etat providence. Pour combien de temps ? Juste ce qu'il faut pour disparaitre dans les multinationales et reculer à la 48ème place (sur 50) pour la liberté d'entreprendre. Premier coupable l'Etat rampant dont la dette pèse 73% du PIB, soit 50.000 € par actif (ou 27.000 € par citoyen). Un Etat boulimique dont on ne voit aucun signe d'amaigrissement. Pourtant, moins de fonctionnaires (5,2 millions d'agents), de batiments (12% du parc français) de véhicules de fonction (99.000), de réceptions, de voyages (Elysée +18,5% en 2008)... bref moins de charges, tous les chefs d'entreprise connaissent la recette, sauf l'Etat !
A bout de la chaîne des responsabilités, les communes participent également au naufrage. L'effectif de la fonction territoriale a progressé de 5%, les charges de 20% et les transferts de l'Etat vont alourdir la facture locale. Aujourd'hui mieux vaut auditer une commune avant d'y poser ses valises. Certaines se sont lancées dans des promesses électorales sans suite; d'autres les ont engagées les caisses vides, dans le dos de leurs contribuables. Réveil difficile, l'Europe ne veut plus soutenir les collectivités qui n'appliqueront pas ses directives ou ne se soumettront pas à la libre concurrence des appels d'offres et des services publics. Gestion des ports, plages, déchets, transports, environnement, eau, tourisme... vont subir une inévitable mutation. Pas seulement ! les élus locaux ne garderaient qu'un rôle exécutif à un mandat (voire deux). Imaginons le Lavandou réduit à rendre des comptes à la fois à ses contribuables, à TPM et en final à Bruxelles; obligé d'ouvrir son corps électoral aux résidents de toute nationalité et d'administrer ses services via internet en plusieurs langues... Pourtant c'est demain !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Pendant que nous moralisons le monde nous sautons dans le vide sans parachute avec la certitude que nos édiles arreterons les mécréants à nos frontières. Nous avons la France que nous méritons
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents