Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Bonnet rouge à Paris, bonnet d’âne au Lavandou

Publié par Paulette TOUITOU sur 13 Novembre 2013, 00:07am

Catégories : #Finances

Quelle différence entre la politique gouvernementale et la gestion municipale du Lavandou ? Aucune, les deux précipitent les mécontents dans une colère sourde. Celle des dupés électoraux qui veulent que ça change d’un coup de baguette magique. Seulement la démocratie est passée par là avec sa part d’angélisme et de bluff. Il est étonnant que l’erreur de casting se perpétue et permette autant de menteurs de tous poils dans la gestion publique. Au Lavandou, en 1995, on rasait gratis pour virer le gaspilleur Faedda; l’homme du scandale du golf de Cavalière et autres turpitudes. 19 ans plus tard, le fils du coiffeur sentirait aussi le soufre. Trop manipulateur, imprévisible et klepto du pouvoir. Le juste milieu ne semble pas exister en  politique...on aime, on n’aime plus ! Entre les deux se situe l’indifférence, le silence. L’électeur, tel le balancier, se déporte avec facilité d’un côté comme de l’autre sans prévenir. La mode passe des cigales aux racistes tout terrain, car il faut bien trouver une explication aux déficits à répétition. bonnet-rouge.jpgA Paris, l’immigration, les chinois, l’Europe; au Lavandou, les pluies centennales, l’opposition, les voisins…Qu’importe les justifications, seul le résultat compte : zéro pointé ! Le premier réflexe pour sortir de l’impasse est d’augmenter la fiscalité, puis de passer à la diète et enfin de choisir un autre capitaine. Un volontaire aux mains propres, apolitique, avec un vrai boulot et un train de vie normal. Un homme qui ne confond pas l’argent de la collectivité avec sa carte bleue qu’il sort plus facilement que sa femme. Un gugusse qui ne court pas après les cumuls et les indemnités. Seulement existe-t-il ? il y a tellement de contrefaçons qui finissent avec un carton rouge. Rouge comme la couleur du bonnet porté vaillamment par le front du ras le bol contre le mensonge politique. Au Lavandou, c’est différent, on confond un âne avec un cheval de courses. Résultats : 19 ans de piétinement et 20 millions de dettes. La vie estivale est un long fleuve tranquille où le touriste se fait de plus en plus rare pour cause de surpêche et pollution tarifaire. Pourquoi changer ? ça marche comme cela depuis 100 ans ! Pourtant la ligne de chemin de fer a été abandonnée en 1949… Depuis le pétrole a flambé, les petites voisines ont pris de la graine pour aguicher les voyageurs. Question: que faisons-nous de notre argent ? l’EHPAD est privé, le complexe de la Baou est en passe de l’être, l’Epic est financé pour partie par les annonceurs, les plages et les terrasses sont rackettées, les parcmètres rapportent gros… et nous avons la plus petite commune de l’intercommunalité. Trop de frais généraux ? trop de personnel ? trop de mairie ? le budget 2014 reprendra-t-il la comptine "Haut les mains peau d'lapin", sans emprunt, sans augmentation d’impôts, avec des dotations en berne ? Pour Noël, offrons une calculette et un bonnet d’âne [rouge] au maire sortant qui jusqu’ici a plutôt manié la plume du contemplatif en pratiquant l’effet d’annonce.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

L'âne est irrévérencieux, il brait et détourne la tête,
il ne veut voir " la lumière ". Cette attitude est fréquente dans les " Nativités " des Etats de Savoie au XVème siècle. C’est la conséquence des écrits de Saint Jérôme qui a vu en lui le symbole
de l’Ancien Testament et dans le bœuf celui du Nouveau.
Répondre
A

Ane, ne vois tu rien venir ? 
Répondre
K

Un
jour, l'âne d'un fermier tomba dans un puits. L'animal gémissait pitoyablement depuis des heures, et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il décida que l'animal était vieux et que le
puits devait disparaître de toute façon, et que ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.
Il
invita tous ses voisins à venir l'aider. Ils prirent tous une pelle et commencèrent à boucher le puits. Au début, l'âne réalisa ce qui se produisait et se mit à brailler terriblement. Puis, à la
stupéfaction de chacun, il se tut.
Quelques pelletées plus tard, le fermier regarda dans le fond du puits et fut bien étonné : avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne se secouait pour enlever la
terre de son dos et montait dessus.
Pendant
que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus. Bientôt, l'âne put sortir hors du puits et se remit à trotter !
La vie
va essayer de vous engloutir de toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
Chacun
de nos ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'abandonnant jamais !
Secouez-vous et foncez !
Rappelez-vous les cinq règles simples pour être heureux :
1.
Libérez votre coeur de la haine.
2.
Libérez votre esprit des inquiétudes.
3.
Vivez simplement.
4.
Donnez plus.
5.
Attendez moins.
À ne
jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres
Répondre
M

l'âne est un animal rustique résistant aux coups il avance à la carotte.
Répondre
W

La pente est rude: Sait on si le bourricot veut toujours tirer la carriole ? 
Répondre
N

LA DETTE JUSQU'EN 2004 ETAIT UNE INVENTION DE L'OPPOSITION. DEPUIS ELLE DIMINUERAIT MALGRE LES EMPRUNTS A REPETITION DEGUISES SOUS D'AUTRES VOCABLES. HABILE ET MALHONNÊTE COMME LA PRESENTATION
DES CHIFFRES EN PROGRESSION DU TOURISME AU LAVANDOU PENDANT QUE LE VAR RECULE OU LE NAUFRAGE DU SALON DU BATEAU TRANSFORME EN REUSSITE. OFFREZ UNE PAIRE DE LUNETTES AU MAIRE.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents