Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Rêvons un peu...

Publié par Thierry Saussez sur 30 Mai 2015, 23:05pm

Catégories : #Lavandou Cap 2026

La saison d'été arrête de se raccourcir chaque année. Les commerçants retrouvent le moral. Les résidents secondaires, séduits par un grand programme d'animation reviennent dés Pâques. Un Conseil Economique rassemble tous les acteurs de l'économie et du tourisme. L'économie locale se redresse.

Le port refait à neuf, y compris la zone commerciale, et agrandi pour accueillir de grosses unités enregistre à nouveau des recettes.

Des patrons et cadres d'entreprise parrainent des projets de jeunes qui ne sont pas condamnés à aller réussir ailleurs. Même modeste un incubateur d'entreprises est créé pour tester et accompagner la création d'activités. Le wifi est généralisé et un centre de télétravail ouvert. Des logements sont affectés spécialement aux jeunes. Un conseil municipal des jeunes est créé.

Les travaux de lutte contre les inondations ne sont plus constamment sous évalués afin d'éviter le reflux en bas et de permettre un large débit a la descente notamment par un agrandissement suffisant des ponts. La gestion et le recyclage des déchets sont améliorés.

Les finances locales s'améliorent. L'investissement arrête d'être sacrifié. De nouvelles réalisations sont possibles notamment une petite médiathèque .

Un comité d'éthique présidé par un ancien haut fonctionnaire garantit la transparence des contrats et marchés. Un compte rendu de mandat est réalisé chaque année. L'opposition accède à toutes les instances locales sans exception .

Redescendons sur terre. Le Lavandou ne prend pas cette direction. Il faudrait, pour cela, arrêter de traiter les problèmes par les feuilles mais le faire par les racines , ne plus rester " ras des pâquerettes " mais prendre de la hauteur , définir enfin une grande ambition a la mesure des atouts exceptionnels de notre commune....

J'en ai encore eu la démonstration lors du débat public sur le PLU , jeudi dernier, au centre culturel dans des conditions très formelles. J'ai souhaité que la révision du Plan Local d'Urbanisme soit l'occasion d'encourager et d'accueillir des TPE et des PME tant le Lavandou a besoin de redresser son économie, de créer des emplois, de vivre toute l'année. Le maire s'en tient aux seuls projets hôteliers certes indispensables mais insuffisants pour alimenter un véritable développement économique, un univers qu'ignore le maire. Pendant ce temps-là , d'autres prennent la place et la commune se meurt de plus en plus longtemps hors saison !

D'une façon plus générale nous veillerons sur l'urbanisme à ce qu'une vraie concertation puisse s'établir en particulier avec les associations qui doivent être directement associées au processus.

Les élus de l'opposition ont une influence limitée et aucun moyen de fonctionnement face à la machine municipale. Après tout ce sont les électeurs qui décident .Mais c'est notre honneur de revendiquer de voir plus haut et plus loin ,de lutter contre cette torpeur qui anesthésie les énergies et les impulsions et replie trop de lavandourains sur un petit pré carré loin du monde qui bouge et de la concurrence qui s'affirme partout pour l'économie et le tourisme. Oui, un jour il faudra tout changer dans la gouvernance pour que rien ne change dans la qualité de vie exceptionnelle dont nous bénéficions.

Thierry Saussez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Mr Saussez malgré son talent et ses connaissances a raté son entrée à la mairie contré par l'excellent Mr Bernardi jusqu'à l'UMP qui l'a préféré à l'ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. S'agiter verbalement dans les médias est très différent de travailler au quotidien sur le terrain. Cherchez l'erreur.
Répondre
L
Et oui, si son ramage et son plumage suffisaient à faire de lui un phœnix ...
L
Tout est dit dans cet article, les électeurs avec une courte majorité ont choisi en mars 2014 de garder le même rythme de croissance et de bien être, qui consiste pour ceux qui bénéficient des avantages et des retombés économiques depuis de longues années de conserver leurs acquis et une certaine tranquillité d'indépendance et de repli sur soi.
Monsieur Saussez, vous détaillez un grand nombre d'actions positives qui pourrait redynamiser cette commune qui se meurt économiquement, c'est une façon de redonner de l'optimisme à une population qui se renferme sur elle-même. Ce catalogue d'idées me semble très persuasif, mais un peu tardif pour le mettre en place dans notre commune. Vous allez me répondre, qu'il vaut mieux tard que jamais, ce qui est vrai !!!
Mais le gros problème dans cette commune, c'est l'endettement chronique qui s'est installé début des années quatre vingt dix, et qui s'est maintenu malgré l'augmentation de la fiscalité en quatre vingt quinze de plus 40%.
La société Lavandouraine s'est accommodé de cette situation économique sans penser au lendemain qui pouvait être plus difficile, c'est le cas aujourd'hui. La commune a un endettement qui nous coûte tous les ans plus de cinq cent mille euro d'intérêts bancaires, l'équivalant des dépenses annuelle du centre d'action sociale communal et de l'aide financière aux écoles locales.
Ces vingt dernières années l'équipe majoritaire s'est organisée pour garder le pouvoir en mettant en place une politique du faire plaisir avec des finances abondantes mais pas durables. Aujourd'hui, tous les élus des communes se plaignent des baisses de dotations de l'Etat, et en profitent, soit pour augmenter les impôts locaux, soit pour baisser les investissements publics ou bien dernier recours endetter les finances publiques. Au Lavandou, le pouvoir en place a choisi la baisse des investissement (1,2 ML d'euro pour 2015), alors que cette commune réalisait depuis de nombreuses années plus de 4 ML par an. De plus, elle endette le SIPI (Syndicat Intercommunal de la Prévention des Inondations) 1 ML en 2014 et 1 ML en 2015, certes pour réaliser des travaux indispensables qui étaient prévus depuis plus de quinze ans dans les études Hydrauliques commandées par le SIPI,. C'est le vase communiquant des pouvoirs publics qui transfèrent les grosses dépenses avec l'endettement dans les Syndicats Intercommunaux ou les communautés de communes.
C'est pourquoi, Monsieur Saussez, la situation financière de notre commune ne peut que s'aggraver dans les années à venir. Donc vous avez raison sur un point, l'orientation d'un nouveau développement économique avec d'un côté l'appel aux TPE et PME pour permettre de retrouver des emplois à l'année, et d'un autre côté la redynamisation de l'accueil touristique au printemps avec l'organisation de grandes manifestations nautiques, pour redorer l'image positive du Lavandou.
Vous qui êtes un communiquant national de renom, aujourd'hui conseillé municipal au Lavandou, je vous pose deux questions stratégiques pour l'avenir de notre commune liée à notre voisine Bormes, et pour la redynamisation du tourisme nécessaire et indispensable:
- Allez-vous user de vos connaissances et de vos compétences professionnelles pour inciter le pouvoir en place au Lavandou à suivre ces idées novatrice ?
- Serez-vous, écouté, compris, suivi et autorisé par le pouvoir en place depuis si longtemps et qui ne pense qu'à la tranquillité dans la durée ?
Merci par avance.
Répondre
É
L'état des routes de la commune est lamentable surtout celles qui sont éloignées du centre ville ...
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents