Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Ces [v]ignobles varois qui servent de décharge...

Publié par France Gallois sur 13 Juin 2016, 07:37am

Catégories : #Environnement

Abandonner des déchets en pleine nature n'est pas un phénomène nouveau dans le Var. Depuis des années, des industriels se débarrassent de dizaines de tonnes de gravats, plastiques et béton polluants dans les forêts et les terrains reculés... Mais jusqu'ici, jamais dans les vignes.
C'est formellement interdit. "Pourtant, on reçoit des appels du pied tous les mois, confie un viticulteur. Les industriels agitent des billets pour nous convaincre de leur laisser du terrain pour leurs m... Alors, certains craquent...". Avec un prix moyen de 5 € par tonne de déchets déposée - moins cher que dans les décharges publiques sans besoin de faire de tri c'est très rémunérateur, dénonce le collectif d'écologistes. Des gravats provenant de constructions récentes à Toulon se retrouvent ainsi entassés au fond de certains vignobles, à l'abri des regards.
Selon les défenseurs de l'environnement, une dizaine de domaines varois, et le président de la chambre d'agriculture du Var lui-même, seraient concernés, pour avoir plantés et exploités des terrains pollués. Plus cocasse, certains ont reçu une autorisation préfectorale pour abriter une installation légale de stockage de déchets inertes. Beaucoup d'autres, non.

Le parquet de Toulon et L’INAO, (Institut national des appellations d’origine) examinent une procédure de déclassement des parcelles concernées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
les domaines de la Londe sont-ils concernés ?
Répondre
J
Et que font les maires ? les premiers à saccager leur littoral afin d’entasser les touristes et signer des permis de construire douteux qui entrainent encore plus de constructions d’où les déchets en question. Je me souviens d’un élu en campagne qui avait pour crédo de limiter les constructions dans sa commune. Regardez ce que le Lavandou est devenu aux mains des promoteurs : un amas de béton qui sera bientôt couronné par un blockhaus à la Baou. Tout le monde s’en fout tant que les pépettes remplissent les caisses et les… poches ! Qui les sanctionnera au nom des générations futures ?
Répondre
L
L’absence des écologistes dans le département se fait vraiment ressentir, muselés comme dans les conseils municipaux, le département, la région ils n’intéressent personne. Sont poliment acceptés sous l’œil amusé des médias. scandaleux !!!
Répondre
V
Faut pas généraliser cette affaire concerne quelques voyous qu'il faut virer et ce n'est rien à côté des décharges officielles qui doivent fermer depuis 30 ans dans le var. La préfecture ferme les yeux face aux puissants de la politiques.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents