Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Hé Oh ! on est CHEZ NOUS au Lavandou !

Publié par Paulette Touitou sur 10 Février 2017, 10:37am

Catégories : #Le bêtisier du maire

L’addiction à la provocation du maire du Lavandou oppose à la Préfecture un désobligeant "Stop à tout logement social au Lavandou " qui tentait de réquisitionner deux logements vacants pour des familles prioritaires d'autres départements. L’urgence d’une délibération municipale a violemment claqué la porte de la solidarité républicaine…
Mais la réalité de cette affligeante décision est un peu moins avouable.
Qui se souvient de cette missive sur l’octroi d’un logement social adressée en 2014 à 300 postulants-électeurs, en pleine campagne municipale, illégalement envoyée aux frais de la mairie, par le candidat-maire sortant, président du CCAS ?
Surprenant que 3 ans plus tard, il reste encore des logements sociaux vacants, sur les « 82 créés » dixit le maire !
Qui s’agace du serpent de mer d'un PLU retoqué partiellement en 2014 par la préfecture et le tribunal administratif, puis annulé à nouveau le 25 juillet 2016, qui ne semble pas faire l’unanimité des administrés ?
Qui se souvient des quelques inondations à charge contre l’immobilisme du maire, président du SIPI, critiqué par la préfecture ?
Et qui se préoccupe encore de l’affaire des égouts du Cap Nègre qui avait coûté son poste au préfet d'alors, viré par l'hôte présidentiel du Cap Nègre ?
Tout ce tintamarre, amplifié par le petit rapporteur, n’arrange pas les relations avec l’autorité de tutelle. 
L’opportuniste arrêt du PLU est un donc une posture verbale qui exonère le maire de toutes critiques de ses rares fans et déplace le débat sur le terrain nauséabond de miséreux "venus d’ailleurs"; dans une commune où les fortunés contribuables renâclent à partager leur paradis. Une fois encore, les lavandourains sont pris en otages d’une vision clanique.
Seul, le conseiller municipal J.L. Félizia s’est abstenu de voter cette délibération d’une autre époque.
Le déni est devenu un fonctionnement familier au Lavandou, proche de la méthode Coué bien rodée de la majorité municipale.
Le parfait exemple en est la dette communale. Affirmant d’un côté, que le surendettement est un canular de l’opposition; clamant de l’autre, sa réduction de 40 % (en 20 ans ! ) sans jamais citer le chiffre par habitant, pourtant connu de la préfecture mais inconnu de la mairie.
D’un côté, chaque contribuable rembourse une dette imaginaire; de l’autre le maire emprunte à nouveau après en avoir étalé les remboursements sur les générations suivantes. Entre deux, les bijoux de famille disparaissent dans des agissements lucratifs permettant de claironner des économies municipales qui ne servent pas au désendettement. Allez y comprendre quelque chose puisque nous sommes des ignorants de la gestion publique.
Plus que jamais, la mystification est une forme de prépotence, entre légalité et tribunaux, des accrocs du pouvoir.
Plus tard, l’ex maire pourra confesser : "j’ai emprunté à tort et dépensé à ne rien entreprendre. J'ai bien profité de ma fonction. je m’en excuse auprès des contribuables. C’est légal mais pas moral". Il sera absout par ses pairs et son buste fleuri à la mairie.
Lavandourains ! vous connaissez trop bien la musique qui n’est malheureusement pas celle de la Marseillaise, mais celle des petits hommes qui nous gouvernent !


Hé Oh ! on est CHEZ NOUS au Lavandou !
STOP A TOUT LOGEMENT SOCIAL AU LAVANDOU !

STOP A TOUT LOGEMENT SOCIAL AU LAVANDOU !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
et pourquoi certains (j'en connais! habitent encore dans des HLM depuis plus de 40 ans ?) le but d'une HLM est (ou plutôt était!) de permettre à un jeune couple qui démarre dans la vie, de se loger décemment pour un prix plus que raisonnable, il était de bon ton de penser que 5 années allaient permettre à ce couple, de progresser financièrement, de partir et de laisser la place à un autre jeune couple, en théorie c'était merveilleux, mais il y a eu la pratique, et les appartements "donnés" aux cousins, aux frères, aux oncles...etc..des élus, du Lavandou... à Bormes en 1970, j'ai eu une réponse de l'office des HLM, 5 ans après mon mariage, pas mal non, ! mais entre temps, je suis partie me loger dans le privé, et j'ai vu le petit manège se faire sous mes yeux! c'est toujours le même, rien n'a changé sous le soleil, sans compter que ceux qui y sont depuis 40 ans et plus, ont 3/4 chambres qui ne servent à rien, leurs enfants étant partis depuis longtemps, si cela ce n'est pas du gaspillage ou profiter du système je ne sais pas comment l'appeler), un rapide calcul sur plus de 40 ans de très petits loyers (pas souvent revus à la hausse dans les anciens bâtiments!) et on se rend compte que Fillon est un petit bras !!
Répondre
C
Trois réflexion au sujet des logements sociaux. D'une part pourquoi la mairie n'en conserve pas afin de pouvoir loger les saisonniers dans des conditions décentes. Ne serait ce que pour les plagistes il faudrait loger 60 titulaires du BNSSA pendant la région sans parler des serveurs de resto etc...<br /> En second lieu pourquoi ne pas proposer à ceux qui habitent déjà dans des logements sociaux depuis plus de 10 ans au Lavandou ou à Bormes de venir s'installer dans ces appartements neuf. En effet depuis 10 ans ils payent leur taxe d'habitation et sont intégrés à l'économie municipale.Cela leur permettrait de bénéficier d'un logement neuf et moderne mais surtout cela éviterait le phénomène d'agrégation de classes populaires extérieures et potentiellement risquées.<br /> Enfin dernièr point pourquoi ne pas proposer le logement social à ceux qui peuvent justifier d'un emploi stable dans un rayon de 12 km autour du logement afin de favoriser l'intégration de ceux qui travaillent dans la région les 12km présentant la distance entre Bormes et le Rayol.
Répondre
C
C'est vrai qu'il y a tellement de logements disponibles et peu chers sur la commune...empêcher les gens qui travaillent de se loger au profit d'une minorité bien portante pour les rassurer ? Logement social vous avez dit ?
Répondre
B
Je me pince de rire en lisant ceci en 2015:<br /> "...nous avons allégé la dette de 2.2 millions d’euros et la réduirons encore de 1.9 millions en 2016. De plus, nous n’emprunterons toujours pas sur les programmes d’équipements qui seront autofinancés par des cessions d’actifs" <br /> Tout est dit. La dette existe. La vente des bijoux de famille aussi. Le racket du stationnement est annoncé. Merci Bernardi tu es un magicien. Tu pourras bientôt gérer Levallois Perret
Répondre
E
Honte à lui ! le préfet n'a qu'à réquisitionner sa somptueuse baraque !
Répondre
S
2020 = STOP AUX MAIRES A VIE ! PLACE A L'AVENIR ! STOP A BERNARDI !
Répondre
L
L’avis préalable du maire constitue une formalité substantielle, dont l’absence entache d’illégalité la réquisition préfectorale (CE, 25 nov. 1949, « M. M. », Rec. p. 797), mais la demande faite par le maire au préfet d’user de son pouvoir de réquisition vaut avis préalable. L’avis défavorable du maire ne prive pas le préfet de son pouvoir de décider la réquisition (CE, 28 juil. 1950, « M. C. », Rec. p. 471). une résidence secondaire, même si elle n’est pas restée inoccupée depuis six mois, peut faire l’objet d’une réquisition (CE, 13 juil. 1963, « Mme D., » Ajda 1963, p. 636).
Répondre
B
STOP à la connerie municipale ! je veux un avenir pas un repli sur soi !
Répondre
J
La bonne blague de la part de celui qui réclame la solidarité nationale après chaque inondation de sa négligence
Répondre
T
TRÈS DÉMORALISANT D'AVOIR DES ELUS DE CETTE "TRUMP". ILS PARLENT SANS DOUTE AU NOM DE LA MINORITÉ.
Répondre
B
Hé les lavandou pas de chance d'avoir un maire aussi psychorigide et stupide . Dommage préfère passer mes vacances sur la costa brava plus accueillante et dynamique. En juillet je me suis très ennuyée chez vous à part la bronzette. Je regarde tous les jours vos webcams. La belgium
Répondre
H
En fait il y a trop de logements sociaux au lavandou. 430 selon mairie et encore une tranche de 120 à venir. C'est normal dans ces conditions qu'ils soient vacants et réquisitionnables. Le maire a fait le boulot, le préfet fait le sien il prend là où il en trouve. Le lavandou n'a pas une réputation de bon marché sur le plan immobilier et n'attire pas les primo accédants qui d'ailleurs n'ont de boulot ici. Dire stop au logement social c'est ridicule le mal est fait il reste des logements vides HLM et je ne parle pas des milliers de logements fermés tout aussi réquisitionnables. Les logements sociaux sont construits avec de l'argent public le maire n'a rien à dire sauf à prioriser ses administrés tous nantis avec des villas et des immeubles à plusieurs millions d'euros. C'est juste une erreur marketing du maire... une de plus !!!!
Répondre
L
ATTENTION SI VOUS VENEZ AU PARADIS LAVANDOU :<br /> PAS DE BURKINI<br /> PAS DE MAILLOT DANS LA RUE<br /> PAS D'ALCOOL<br /> PAS DE DROGUE<br /> PAS DE TAPAGE<br /> PAS DE CHIEN<br /> PAS DE MESSE EN PLEIN AIR<br /> PAS DE CIGARETTE SUR LA PLAGE, NI BALLON, NI MUSIQUE<br /> NE PAS VOLER - C'EST RÉSERVÉ <br /> NE PAS URINER NI CHIER DANS LA MER<br /> NE PAS CUEILLIR LES PLANTES<br /> NE PAS FAIRE DE VÉLO OU PLANCHE SUR LE TROTTOIR<br /> NE PAS PARLER UNE AUTRE LANGUE QUE LE FRANÇAIS OU LE PATOIS<br /> GARDEZ VOS PAPIERS SUR VOUS<br /> BIEN METTRE DES SOUS DANS LE PARCMÈTRE - PREVOYEZ 10 EUROS PAR JOUR<br /> PAYEZ LE RESTO SANS RECHIGNER<br /> ALLEZ AU FEU D'ARTIFICE OU A L'EGLISE UNE FOIS PAR SEMAINE<br /> ACHETEZ VAR MATIN POUR VOTRE EDUCATION<br /> POUR VOTRE SÉCURITÉ NE VOUS ÉLOIGNEZ PAS DES CAMERAS DE SURVEILLANCE<br /> MONTREZ PAS TROP VOTRE ARGENT CA ATTIRE LES PRÉDATEURS LOCAUX<br /> NE METTEZ PAS VOS VACANCES EN DANGER SURVEILLEZ LES UNIFORMES<br /> NE DIRE QUE DU BIEN DU LAVANDOU<br /> NE VISITEZ PAS BORMES OU SAINT-TROPEZ C'EST PIRE...
Répondre
M
Le port de la barbe est encore autorisé au lavandou ?
N
N'espérons pas que ce monsieur nous parle de liberté d'égalité ou de fraternité. Son passif est tellement criant de nullité en la matière qu'il n'y a que les sourds et les muets qui ne voient et n'entendent rien de rien. Sa personnalité est étrange, égocentrique, indigne d'un élu. N'apporte plus rien à la collectivité.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents