Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Un ouragan peut-il frapper la Méditerranée ?

Publié par Pascal Docquenies sur 11 Septembre 2017, 00:50am

Catégories : #Environnement

Selon un rapport de l'ONU, de plus en plus de catastrophes se produiront à cause du réchauffement climatique et la France sera aussi frappée par de violents ouragans, 20% plus intenses dans les prochaines décennies.
Les prévisions sont alarmantes. Alors que l'ouragan Irma a ravagé le territoire français de Saint-Martin en 24h, les événements de ce type devraient s'intensifier.
Les chercheurs évoquent ainsi "un renforcement des précipitations extrêmes sur une large partie du territoire".
Un phénomène qui a même déjà sa propre appellation: médicane, un terme qui renvoie à "Méditerranée" et au mot anglais "hurricane", qui signifie ouragan. "En Méditerranée (...) ces cyclones tropicaux (...) ont toutes les caractéristiques des ouragans".
Or, l'augmentation de la température et l'acidification de la Méditerranée - carburants des ouragans - se révèlent plus rapides et plus massives qu'ailleurs sur la planète.

Météo France assure même qu'un ouragan "ne serait pas impossible" à court terme sur la région méditerranéenne.
Les risques extrêmes tels que vagues de chaleur, sécheresses, records de précipitations et inondations depuis ces dix dernières années en sont les prémices selon l'Organisation météorologique mondiale.
On note aussi la disparition d’espèces et la migration lente des organismes marins vers le nord. La Méditerranée devient presque subtropicale
Les collectivités, dans le déni, ne sont pas préparées à ce changement climatique et font de l’emporte-pièce, luttant en vain contre l’érosion du littoral, les inondations, les incendies, les secousses sismiques, les glissements de terrain…
Ainsi, une hausse de quatre degrés (avant 2.100) ferait grimper le niveau de la méditerranée de près de 9 mètres. La commune de Fréjus, le golfe de Saint-Tropez, Le Lavandou-Bormes ou encore la presqu'île de Giens seraient en partie submergés.
Aucun PLU n’anticipe ces phénomènes, bétonnant des zones à risques, qui échappent à la mémoire humaine.
Or, le retrait des côtes et l'anticipation des catastrophes deviennent une affaire impérative de sécurité publique pour éviter des millions d’éco réfugiés avant la fin du siècle sur le pourtour méditerranéen.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
AH NON ! ça suffit côté catastrophe on a déjà Bernardi !
Répondre
V
La surpeche a décimé la mer laissant proliférer méduses, escargots, algues vertes. Les plastiques ont remplacé les poissons. Les touristes ont détruit l'environnement au lavandou avec des elus avides d'argent.
Répondre
A
La nature rappelle à l'homme vaniteux sa petitesse en le replaçant brutalement dans la galerie des animaux terrestres
Répondre
I
Si l'ouragan médicane dont vous parlez pouvait balayer, les coqs, les nuls, les vantards, les voleurs, les c... du département alors je le souhaite rapide, puissant et radical afin de faire place nette et reconstruire le paysage politique avec des citoyens honnêtes, responsables et humanistes
Répondre
M
collectivités dans le déni ? pourquoi octroyer des fonctions et des titres ronflants lorsque nos élus sont incapables d'anticiper que le pont du Batailler va s'écrouler après vingt ans d'études les dramatiques inondations de la londe et du lavandou ou font joujou avec l'immersion de 200 mètres de sacs de sable face à un hôtel de luxe??? exemple: le syndicat des communes du littoral varois présidé par un élu local inutile coûteux dont nous réclamons l'audit et la dissolution immédiate
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents