Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Maire : la mutation silencieuse !

Publié par Claude Pontet sur 15 Mai 2018, 07:06am

Catégories : #Société

Le maire vit actuellement, sans le percevoir, une période de transition unique.
Depuis la Révolution de 1789 et jusqu'en 2009  l'État était souverain. Mais en 2010, la société est entré dans une nouvelle période historique entre ce qui était et ce qui sera la LOI. Une rupture philosophique où l'environnement autour de lui a complètement changé.
La cartographie de notre pays se situe désormais à deux niveaux : celui des régions et les intercommunalités. Il s'agit d'adapter notre territoire à un fédéralisme à contre-courant de notre culture.
Pour l'État, depuis peu, tout ce qui est en deçà de l'intercommunalité ne l'intéresse plus. L’Etat n'impose rien mais procède à de fortes incitations en sachant qu'il a tout son temps , pas celui de la proximité que vivent les élus.
En France, un mandat d'élu pour 850 m2 (moyenne nationale) est révolu et le maire doit vite adopter un autre fonctionnement et admettre que son mandat ne peut plus être comme les précédents, car son environnement et ses curseurs de référence ont changé.
Le nouveau maire doit se former, maîtriser une certaine technicité -   sans pour autant devenir un professionnel salarié - savoir faire appel à ses contradicteurs, partager sa gouvernance, apprendre ce qui se passe autour de lui et, bien évidemment, composer obligatoirement avec l'intercommunalité.
Dans cet inédit cadre, il ne doit jamais oublier qu'une commune pauvre ou fortement endettée dans une intercommunalité forte est totalement méconnue de l'État.  D’ailleurs, dans le nouveau maillage du territoire, tout a été fait pour que les communes ne gèrent plus les compétences qui leur coûtaient trop cher ou contraire à l’intérêt du territoire.
La commune est encore un élément de la proximité, du lien social, mais est-on prêt à admettre qu’elle ne le sera plus pour très longtemps ?
Etre un bon gestionnaire quand on est maire, ne suffit plus. Il faut être également un stratège en partant d'un élément essentiel, à savoir que ce qui compte désormais, ce sont les limites géographiques des actions publiques à mener et non les limites communales découpées au siècle dernier.
Le plus difficile lui sera de communiquer dans le direct par le numérique, renonçant au papier, aux rassemblements "tire-bouchon" ou la complaisante presse locale en perdition.
Dans ces conditions, combien de distancés maires, culbutés par une nouvelle génération d'électeurs, survivront
  en 2020 ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
"Dix-huit mois de prison dont neuf mois ferme et 10 ans d'inéligibilité ont été requis lundi 14 mai contre la maire LR d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini. Elle est jugée à Montpellier pour avoir promu indûment son chauffeur et fourni des emplois de complaisance à des proches".
J'attends les condamnations des quelques maires varois toujours en liberté bien plus audacieux qu'elle !
Répondre
M
UN MAIRE NE DOIT PAS RESTER PLUS DE DEUX MANDATS APRES J'AI UN DOUTE SUR SON HONNÊTETÉ
Répondre
M
Y a pas de mauvais maires mais de mauvais citoyens qui ne comprennent rien aux promesses électorales apres ils râlent apres eux
Répondre
P
il n'y a pas de bons maires mais de bons électeurs qui au delà du clanisme se mettent à l'abri des aventuriers et des enchanteurs. La Londe a préféré un humaniste réaliste bien dans ses baskets qui guide l'intercommunalité au profit de ses administrés. C'est toute la différence avec celui du Lavandou caractériel sans réalisme qui tire le diable par la queue pour avoir raison dans sa résistance à l'évolution sociétale.
Répondre
N
A L'AVENIR FAUDRAIT SURTOUT EVITER D’ÉLIRE DES BIPOLAIRES PSYCHOPATHES NÉVROPATHES MÉGALOMANES... ET EXIGER DE LA PRÉFECTURE UN EXAMEN PRÉALABLE DE PROBITÉ ET DE BONNE SANTE MENTALE
Répondre
L
humaniste le maire de la Londe ? c'est nouveau ! à voir les immondes constructions du centre ville et d'ailleurs, ainsi qu'aux Bormettes, c'est simple il n'y a qu'a compter les grues, je dirais "opportuniste" plutôt, la Londe qui resistait, était encore un village où il faisait bon de vivre, pas mal de lavandourains s'étaient réfugiés là, il est en train d'en faire un second Lavandou, alors pas de quoi se pâmer devant lui !
@
au lavandou t'as décroché le gros lot avec tous les symptômes veinard :))
I
vague de froid sans précédent sur la mairie du lavandou
- grogne des commerçants désespérés
- absence spectaculaire des touristes
- manque de recettes inquiétantes dans les caisses municipales
- absence de plan B dans une météo exécrable
- dépenses publiques inutiles
- fiscalité locale menaçante
- désert municipal sidéral
qui veut encore resté ici ?
Répondre
M
en ce qui concerne le notre de maire c'est la fin de la partie non pas parce qu'il aurait démérité mais ses idées ne représentent plus l'aspiration du lavandou.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents