Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Pollution et changement climatique : que fait le Lavandou ?

Publié par Pascal Docquenies sur 4 Mai 2018, 00:09am

Catégories : #Environnement

L’apparition de mini-tornades, le déficit en eau, la pollution terrestre et maritime, les incendies, les vagues "submersion"… bousculent l’économie locale de ces dernières années. Le littoral méditerranéen est malade alternativement de records de chaleur, de froid polaire, de vents violents, du trait de côte fluctuant. Autant de signes inquiétants que ne peuvent anticiper les collectivités rythmées par des schémas météorologiques périmés.
En 2050,  la France présentera des températures très élevées puisqu’il fera 40°C à Paris et jusqu’à 43°C à Toulon et le niveau de la mer s’élèvera d’un mètre d’ici la fin du siècle, provoquant ici et là, des millions de réfugiés climatiques dans le monde, la propagation de maladies diarrhéiques, paludiques dont  les chiffres sont effrayants : "deux milliards de personnes pourraient être exposées au risque de transmission de la dengue d’ici les années 2080", avec la disparition d’une partie de la faune et de la flore.
Triste tableau que les élus varois préfèrent mésestimer, continuant à autoriser des constructions sur des zones risquées mettant en danger la vie de leurs enfants, entassant des hordes de touristes dans des cages à poules, bâtissant des lignes Maginot contre la nature, refusant les parcs nationaux…
Le pire sera pour demain. L’Onu estime que près de 600 millions de personnes pourraient souffrir de malnutrition d’ici 2080. "L'augmentation de la fréquence et de l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, la hausse des températures et du niveau des mers, ainsi que les inondations et les sécheresses ont un impact significatif sur le droit à l'alimentation», souligne la rapporteuse spéciale de l'ONU, Hilal Elve "
Quelles solutions ? A ce jour RIEN ! chacun poursuivant individuellement sa folle course à l'argent, épuisant les ressources, détruisant l’environnement (égoïstement celui de son voisin). A ce niveau d’alerte, l’échelle de la commune ou de l’intercommunalité est dépassée.
Alors, nous lavandourains, résignés, faute d’autres revenus ou de portiques "made in Venise," attendons l’envahissante surpopulation estivale qui nous laissera le goût amer des quelques euros gagnés en échange du libre vandalisme de notre espace.
Une aumône face à l’irréversible ! L'écologie quelle blague au Lavandou !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je voudrais répondre à deux commentaires de cet article .

-Qui eut pu croire un seul instant de cette mandature que M. Félizia ne se laisse « amadouer » par l'édile de la place ? Il aurait été un bien piètre observateur de la vie politique locale. M. Félizia, lors de tous les conseils municipaux et vraisemblablement lors de toutes les réunions de commissions, s'est toujours opposé à la municipalité en place sur différents sujets et a expliqué pédagogiquement, sans vociférations, son point de vue et celui du groupe qu'il conduit, « La Ville Heureuse ». Il est vrai que le journal local n'a jamais trop relaté son opposition et ses propositions, préférant rendre compte le plus souvent des éclats de voix et des votes contre ou abstentionnistes d'une autre opposition.

-Quant à sa « posture d'écologiste de gauche » ? M. Félizia ne s'est jamais caché d'être militant écologiste. Mais la liste « La Ville Heureuse » était une liste municipale composée de citoyens du Lavandou de tous bords avec une majorité de gens ayant plutôt des idées qu'on pourrait qualifier de droite, certains essayant même de faire croire après les résultats du scrutin, qu'ils n'étaient pas au courant que M. Félizia était écologiste... Encore de bien piètres observateurs et bien piètres lecteurs de la gazette locale.

Et quand on perle d'écologie, peut-on sérieusement la classer à droite ou à gauche ?
Est-ce de gauche de vouloir laisser à ses enfants et petits-enfants un endroit où vivre agréablement ?
Est-ce de gauche de vouloir redynamiser le commerce de centre ville et de vouloir garder sa jeunesse en créant des emplois ?
Est-ce de gauche de vouloir informer la population sur la pose des compteurs Linky dans la ville ?
Est-ce de gauche d'informer que la cuisine centrale qui va être 100% bio (dixit le Maire) va se servir exclusivement dans la grande distribution, alors qu'il serait possible à moyen terme d'organiser des filières courtes créatrices d'emplois ?
Est-ce de gauche de vouloir organiser un vrai recyclage des déchets comme dans bon nombre de communes en France et en Europe ?
d'avoir des idées sur la forêt , l'agriculture, la biodiversité, les plages,
….....
Cette liste n'est pas exhaustive....

Si c'est cela être « écologiste de gauche », je pense que beaucoup de citoyens du Lavandou peuvent être rangés dans cette catégorie.....
Répondre
F
Quelle misère cette municipalité. Elus trop vieux et gavés de privilèges Je voterai mordicus contre cette classe bourgeoise qui ne gère le lavandou qu'entre copains.
Répondre
B
Le Lavandou est plus joli qu'à l'époque Faedda. Pas sans mal parce que impôts emprunts et surtout tonte du touriste sont le fonctionnement du maire. Le pb est que cette cosmétique ne concerne que l'hypercentre et très peu les écarts. L'écologie n'est pas son truc et ses actions sont maladroites. De plus il s'est empêtré les pieds avec le SIPI et le SCLV avec de la poudre aux yeux jetée à la tête des citoyens. Je pense aussi qu'un sérieux virage écologique doit être pris au Lavandou. C'est la chance de Félizia sauf si ce dernier persiste dans sa posture d'écologiste de gauche qui ne plaira jamais aux électeurs.
Répondre
T
La seule chose qui pollue au Lavandou c'est le burqini. Le maire en voit partout depuis son arrêté mais pas les étrons tampax plastique et autres décorations qui flottent sur ses plages. Aucune disposition non plus contre toutes les pissettes dans la mer... à suivre !
Répondre
@
et les crasseux qui déambulent dans les rues en braillant ou vomissant leurs tripes ou les tapages nocturnes sur le port? Trop loin du super lavandou sans doute?

L'écologie ne l'intéresse que dans un but électoral. Il avait bien essayé d'amadouer JLF qui ne s'est pas laissé séduire. Sa connaissance est limitée à cultiver les terrasses de st clair à la charrue comme autrefois c'est amusant folklorique et médiatique mais bien loin de l'écologie et son jardin éphémère est un caprice couteux sans intérêt. Jardiner ne s'improvise pas c'est un métier. Bétonner c'est facile avec des copains dociles dans la partie.
L
en lisant votre commentaire, je retrouve enfin ! ce que je pense depuis très très longtemps, toutes ces personnes qui de près ou de loin, participent au bétonnage en règle de nôtre, rectification, de vôtre pays, n'ont-ils pas d'enfants, donc potentiellement de futurs petits-enfants ? , auxquels ils ne pensent pas une seconde, lorsque une belle enveloppe tombe dans leurs escarcelles ! le "fric, le fric encore le fric" voilà leur vecteur...! ils font fi des risques, de la pollution aux particules fines (toujours une seule route pour de plus de plus en plus de voiture) une mer sale, infectée, qui agonise....la mairie fait elle des contrôles réguliers de la qualité des eaux de baignades ? et sont-ils affichés pour le public ? le feu qui redevient un danger immense.... et dernier petit message, toutes ces belles enveloppes iront-elles dans leurs cercueils, ou dans le four ?? "ils" ont détruit en 50 ans cette partie de la côte qui était la plus belle, au nom du "fric" mais vous aussi vous avez des enfants et des petits-enfants, alors en leurs noms vous devriez défendre avec force, ce bout de terre où vous êtes nés, non ?? non, vous ne pensez qu'aux touristes, mais ceux qui viennent au Lavandou, ils sont fauchés, donc pas très reluisants !! normal, vu le niveau de ce pauvre ancien village de pêcheur, "on a que ce que l'on mérite" !
Répondre
A
Pas inquiétude la saison n'est pas au rendez-vous. Rien à faire avec cette météo de merde les effets de manche de la mairie ne feront pas venir les touristes avant la mi juin si tout va bien
Répondre
R
Plus tu mes de soupe dans ton bol ,plus ta responsabiliter a géré et ne pas gaspiller et importante,ces le souci que cette sociétés va avoir a regler . Construire,construire construire,mes entretenir.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents