Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Opération "main-propre" au Conseil départemental du Var

Publié par Patrick Richard sur 28 Octobre 2022, 05:54am

Catégories : #Démocratie

"Je ne ferai pas de clientélisme à l’ancienne… " c’est par cette petite phrase sur Radio France Provence que Jean-Louis Masson (68 ans) succède, le 26 octobre 2022, à Marc Giraud démis par la justice, puis le préfet, pour détournement et soustraction de fonds publics.

Le nouveau président affiche une exemplarité qui marque un tournant dans le Var : Colonel de gendarmerie jusqu’en 2000 ; maire de La Garde 2001-2017, réélu en 2020 ; président de la fédération départementale Les Républicains du Var depuis 2018 ; premier vice-président du Conseil départemental du Var 2015-2017 ; conseiller général du canton de La Garde 2004 –2015 ; vice-président de la C.A. Toulon Provence Méditerranée 2002 – 2017 ; député du Var 2017-2020… avec bien sûr toutes les décorations méritées : Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du Mérite, Chevalier de l'Ordre des Palmes académiques, Médaille d’or de la Défense nationale…
Pourtant, le premier tour de scrutin, n’avait rassemblé que 14 suffrages en sa faveur, ex-aequo avec Didier Brémond (LR) maire de Brignoles, face au favori François de Canson (ex LR), suppléant du sortant - soutenu par Hubert Falco (ex LR) Renaud Muselier (ex LR) et le clan Campbell – arrivé en tête avec 18 voix.
Le deuxième tour donnera l’avantage à Jean-Louis Masson avec le retrait surprise de Didier Bremond. Un pacte LR qui ressemble à un règlement de compte contre ceux qui n’ont pas hésité à quitter Les Républicains en pleine campagne présidentielle, abandonnant Valérie Pécresse au profit d’Emmanuel Macron.
Une nouvelle présidence jusqu'en 2028 qui sera marquée contre l’ultralibéralisme macronien : "cette start-up politique qui compare la France à une entreprise et non à une Nation". Quitte à voir s’envoler les milliards € promis par Jean Castex sur la Région Sud en contrepartie de cette trahison collective en faveur de LREM.

Au Lavandou, l'étroite majorité municipale "Regain" sort les mouchoirs d’avoir perdu son "ami Marc", aux espèces sonnantes et trébuchantes, encensé à toute occasion par le maître du clan comme modèle de générosité et de
fidélité. Tandis qu’au Conseil départemental du Var, on serre plutôt les fesses car Marc Giraud n’est pas "tombé" seul (d’autres affaires sont en cours) et le nouveau président, homme "droit dans ses bottes" - qui n’a pas trahi ses électeurs - va sûrement remettre de l’ordre dans les fonctions trop proches du "système" qui sévit dans notre département depuis des décennies.

 

Lire l'article dans "la Voix du Gendarme Magazine"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Merde alors !!! Finies les petites enveloppes en liquide pour mes restos et mes voyages d’études avec ma maitresse?
Répondre
@
...avec de bonnes bouteilles à 75 € pièce (rapport de la CRC)
L
oh joli ....est tellement vraiment......
A
Je me souviens de Marc Giraud… le compère qui s’est déplacé en personne le soir du deuxième tour des municipales à la mairie du Lavandou voir son œuvre dans le pathétique mélodrame « il faut sauver le soldat Gil » lequel s’est fendu d’un discours bilieux et diviseur sur le parvis de SA MAIRIE indigne de sa fonction tellement il a eu peur de perdre la figure. Peut déjà préparer son baluchon en 2026 s’il n’est pas parti avant. AT
Répondre
T
la réputation des élus dans ce coin du var déshonore le reste des élus qui se dévouent sans compter leur sous et leur temps. combien gagne le maire du lavandou ? beaucoup trop d'argent bien mieux payé qu'un employé normal de sa mairie alors qu'il n'est qu'un élu sans compter ce que nous ne savons pas. qui le contrôle ? ceux qui lui demandent un service et se taisent ou ceux de son conseil municipal depuis 5 mandats ? la république doit y mettre de l'ordre au lieu de soutenir des roitelets locaux bloqués dans leur tête.
Répondre
@
TOUT A FAIT OK. METTRE QQ HOMMES POLITIQUES EN PRISON C BON POUR LE MORAL DES CITOYENS QUI LES SUBISSENT.
K
ENFINNNNNNNNNNN !!!!!! UN PEU D'EXEMPLARITÉ DANS LE VAR. A QUI LE TOUR ?
Répondre
L
La justice vient de condamner Marc Giraud, président du conseil départemental, sa colistière, présidente de la commission des solidarités – un comble ! et plusieurs de ses collaborateurs, dont le directeur de cabinet au Département, pour des faits de détournement de fonds publics lorsqu’il était maire de Carqueiranne. Sachant que d’autres affaires seront jugées en février prochain, le Var a décidément besoin de changer d’ère !<br /> Le seul bilan que défend Marc Giraud est celui de sa gestion budgétaire. Il accumule des dizaines de millions non dépensés alors que la pauvreté explose dans le département, que les varois souffrent de précarité, de mal-logement et de fins de mois toujours plus difficiles. En matière environnementale, le département est aux abonnés absents de toute politique volontariste, du traitement des déchets à la préservation des espaces sensibles ou à la protection des ressources en eau, idem de la transition énergétique.<br /> L’ex-président Giraud se félicitait que l’extrême-droite RN vote complaisamment son budget. Qu’attendre d’autre en effet de cette fausse opposition tout aussi antisociale et écocide.<br /> Face au désastre de la Droite clientéliste et réactionnaire, les Varois ont malheureusement déjà préféré le RN dans 7 circonscriptions sur 8.<br /> Nous ne nous y résignons pas.<br /> Déjà la guerre s’annonce entre les Droite pro-Macron ou pro-LR.<br /> Il est indispensable, dans ce contexte de faire entendre la voix du rassemblement à gauche, celle de la NUPES qui se renforce partout dans les luttes, contre la carrière de Mazaugues, pour le maintien du collège George Sand à Toulon, pour la réouverture de nos services hospitaliers comme celui des Urgences de nuit à Draguignan. les varois ont besoin d’une gestion vertueuse des ressources au service de la population.<br /> La vie chère et l’inaction climatique, contre les politiques qui ne font pas honneur à la politique, dans le Var et au gouvernement Macron !<br /> Catherine JOUANNEAU
Répondre
L
la "NUPES" c'est qui, c'est quoi ?? ah oui les "gueulards" à l'assemblée nationale, les "dérangés du bocal" quel bel exemple que voilà !!! je suis ravie que ce monsieur arrive, pour nous sauver, lui qui apparemment n'a pas trahi les siens, (ce qui est d'une rareté sans nom, c'est pour cela que je me réjouie que de canson ai été écarté ! bon courage à vous Mr Masson, car il y a du "boulot" pour remettre de l'ordre, surtout au Lavandou, demandez un audit serait judicieux, je pense !

Nous sommes sociaux !

Articles récents