Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le changement climatique devient une réalité

Publié par Paulette TOUITOU sur 29 Juillet 2014, 14:26pm

Catégories : #Environnement

Dans la tête des français ce n’est plus de la fiction. Inondations, pluie de grêlons, mini tornades , températures  décalées… occupent l’information par leur soudaineté et leur violence. "La Terre est dans le pétrin", résume le Fonds mondial pour la nature (WWF) après la publication du nouveau rapport du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat). Ce dernier pointe en effet les risques d'insécurité alimentaire, de déplacements massifs de population, de pénurie d'eau, mais aussi de conflits dans certaines régions du monde, pour cause de dérèglement climatique. "On ne peut se payer le luxe d'attendre", a estimé en écho le secrétaire d'Etat américain John Kerry qui prépare un nouveau sommet écologique  le 23 septembre à New York, au siège de l'ONU. rechauffement_climatique.jpgLa fonte des glaces dans l'Antarctique est inéluctable et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Ce mouvement de brassage atmosphérique sud-nord se transforme en mouvement ouest-est et change tout le climat de la planète. Et nous n’en sommes qu’au début car les changements climatiques sont en marche et leurs premiers effets sont déjà constatés. Sécheresses et canicules, précipitations extrêmes, montée du niveau des mers, affaiblissement des écosystèmes, émergence ou réémergence de maladies se font ou se feront sentir en Europe. La France est très concernée en raison de sa géographie et de son exposition au risque sur le continent. Elle pourrait connaître un déficit de 2 milliards de m3 d’eau par an pour satisfaire les besoins de l'industrie, de l'agriculture et de l'alimentation en eau potable à l'horizon 2050. Elle subirait rapidement  une remontée de quelques centimètres de la mer, menaçant le trait de côte si cher (dans tous les sens du terme) au maire du Lavandou, président du Syndicat des Communes du Littoral Varois. Ce recul de la côte liée à l'érosion ou à la montée des eaux, devrait concerner plusieurs centaines de milliers de personnes et la destruction de logements pour plusieurs dizaines de milliards € à l'échelle du siècle pour la seule région méditerranéenne… L’urgence est aussi à la pollution de la méditerranée (eaux domestiques non traitées, déchets chimiques, plastiques, rejets médicamenteux, pollutions agricoles, dégazages d’hydrocarbures …) dont la fausse limpidité cache de graves dysfonctionnements et la disparition du milieu halieutique. ''La Méditerranée est dans une situation préoccupante. La communauté internationale doit réagir pour enrayer la pollution sur tout le bassin à l'horizon 2030 '', déclare le sénateur Roland Courteau, dans un rapport réalisé  à la demande de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST). En cause, l'urbanisation accrue du littoral, où la population des pays riverains a fortement progressé de 50% en 30 ans surtout sur les rives est et sud. Elle est ainsi passée de 285 millions d'habitants à 427 millions. Le point de non-retour est estimée à 2030 pour cette partie du globe. Le sénateur propose d’accroître la création des aires marines protégées dont ''seulement 24 sont dénombrées sur l'ensemble du bassin méditerranéen''. Le maire du Lavandou pourra toujours combattre l’extension du périmètre de Port-Cros, il est rattrapé par la réalité des faits. Mais en 2030 il sera enfin remplacé et après lui… le déluge !

Avertissement ! La recrudescence du mécontentement local nous oblige à filtrer les commentaires sans remettre en cause le droit d'expression. Si votre anonymat est respecté, votre IP reste stockée dans notre serveur. Merci de rester responsables et prudents dans vos propos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Alerte sur le littoral varois. Une étude de l’European union for coastal conservation (EUCC) sur le trait de côte révèle un retrait de 50 cm depuis 1972 et prévoit une montée de la mer de 30 cm d'ici 2030 dans le Var L’érosion représente donc « une préoccupation permanente » pour le maire de Hyères, Jean-Pierre Giran. Et, par exemple, l’apport répété de sable n’est vu que comme une solution ponctuelle. Et dépassée. « Il faut trouver des solutions plus pérennes et moins coûteuses », estime-t-il. L’échange d’expériences est l'une des réponses des maires du littoral varois. « Nous avons mis en place au Lavandou un dispositif pour casser la vague et ré-ensabler une de nos plages. C’est une expérience que nous avons partagée avec les autres communes » en passant sous silence les 700.000 € dépensés sur le dos des contribuables sans résultat probant à ce jour !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents