Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Justice : les banquiers courent toujours...

Publié par Pascal Docquenies sur 19 Mai 2014, 12:34pm

Catégories : #Société

Comment détourner 5 milliards € à l’insu de son employeur ? L’affaire Kerviel n’est pas la meilleure image pour les banques dont la morale est à géométrie variable. Après avoir passé la nuit au commissariat de Menton, Jérôme Kerviel, à la limite fuyard, a été emprisonné le 19 mai à la maison d'arrêt de Nice. Ouf ! La Justice française est sauvée ! Au Front de gauche, "tous, on soutient" Jérôme Kerviel, a déclaré Jean-Luc Mélenchon. "Parce qu'on pense qu'il est innocent. A gauche, on est comme ça, depuis l'Affaire Dreyfus. Dreyfus n'était pas des nôtres et on l'a soutenu, a-t-il  poursuivi. C'est un brave mec, qui arrive de sa campagne profonde, qui s'est brûlé au soleil."
banques.jpgDe son côté, le ministre des Finances  estime, que Jérôme Kerviel était "un escroc qui a été condamné" et "doit bien entendu purger sa peine"..."si on regarde les choses en face monsieur Kerviel est un délinquant et un délinquant condamné par la justice française pénalement". Pourtant Bercy a bien protégé les auteurs des vols de fichiers clients chez UBS (1983) ou HSBC (2009). Les français ont l’habitude de ces simulacres de moralité publique depuis le naufrage du Crédit Lyonnais (7 milliards €, soit 64,50 € par contribuable) ou Dexia  (12 milliards €). On peut aussi se poser des questions sur notre système fiscal lorsque ce ministère affiche des milliards € récupérés sur 15.813 dossiers d’évadés fiscaux de retour à la maison, la corde au cou. Concernant le "profil" de ces repentis, les trois-quarts (76%) ont hérité ou obtenu par donation les comptes bancaires dissimulés. Et d’ailleurs d’où sort l’argent dilapidé par Kerviel ? Que l’on ne s’y trompe pas en contrepartie de leur immunité, les banquiers, les établissements de crédits, les notaires, les bijoutiers ou vendeurs de voitures sont devenus des auxiliaires de Bercy, prêts à vous balancer, contre une prime, à Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins ) au moindre mouvements suspects ou paiements en cash anodins. Stupéfiant ce commentaire d’un banquier "un conseiller qui ne signale pas des opérations anormales peut être considéré comme complice". Et alors 5 milliards € envolés d’un seul clic s'appellent "ce n’est pas de ma faute" ? Pour la morale, la chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté le 19 mars, le pourvoi de Jérôme Kerviel concernant le jugement de l’arrêt de la cour d’appel de Paris qui l'a condamné, en octobre 2012, à une peine de cinq ans d'emprisonnement, dont trois ans ferme pour abus de confiance, manipulations informatiques, faux et usage de faux. Elle a en revanche cassé les dispositions civiles qui le condamnaient à rembourser l'intégralité du préjudice subi par la Société générale, soit 4,9 milliards € (une plaisanterie). L’affaire Madoff (50 milliards $) n’aurait jamais existée si les banquiers n’avaient pas joué à la roulette russe avec l’argent de leurs clients. Pertes avouées : Banque Santander 2,33 milliards €, Natixis 450 millions €, BNP Paribas 350 millions €, AXA 100 millions €, Dexia 85 millions €. Crédit Agricole, Groupama et la Société générale 10 millions €...
 Même le pape François ne fermera pas la banque du Vatican (L’IOR : Institut pour les Œuvres de religion 9 milliards $ d’actifs pour 33.000 comptes et placée en liste noire depuis la faillite d’une filiale, la Banco Ambrosiano en 1982, dont le patron avait été retrouvé pendu sous un pont à Londres). Pourtant, il a failli se faire escroquer plusieurs milliards en faux titres de crédit au porteur en mars 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Il est malheureusement normal que le système financier tel qu'il fonctionne
produise un Jérôme Kerviel au même titre que la poule pond des oeufs. Tenter de se convaincre que c'est un escroc est un acte de foi tout simplement, en effet le trader peut gagner et peu importe
comment mais surtout ne pas perdre donc de fait des traders chercheront un jour ou l'autre à cacher leurs erreurs et les responsables à minima a 50% sont les employeurs. Au fait si j. Kerviel
écope de 5 ans de prison pour 4 milliards combien devraient faire tous les margoulins qui jouant au casino ont provoqués la crise actuelle et ses milliards incalculables. ... Des centaines
d'années au moins.
Répondre
A

Pour
connaitre assez bien le sujet (pas le cas Kerviel en particulier mais les systèmes de contrôle informatique de SDM en général), je peux assurer qu'il est absolument IMPOSSIBLE que les supérieurs
de Kerviel n'aient pas été au courant de sa situation. Tous les jours les positions de traders sont remontées et consolidées et donc vu par le responsable de la SDM. De plus comment un trader
comme Kerviel, qui était loin d'être un cador, aurait pu engager sur les marchés un montant supérieur aux fonds propres de la banque sans l'aval de sa hiérarchie? Si tel fut le cas, il faut de
toute façon virer d'urgence ladite hiérarchie pour faute lourde. 
Ce
qu'on ne dit pas, c'est que 15 jours avec le "krash" les positions de Kerviel étaient largement positives, donc la SG pouvait envisager une belle petite plus-value. Seulement Kerviel comme je le
disais était loin d'être une pointure et n'a pas su anticiper les fluctuations des marchés et il a paniqué lorsqu'il a commencé à plonger. 
Répondre
D

Bande de bleus ! Autre méthode de soustraction : faire des emprunts publics cautionnés sur 10 ou 20 ans à l’insu des contribuables par le biais
d’appels d’offres sur des chantiers structurants (ex décharges, hlm,épuration,espaces verts,zup,zac,zip) dont les vainqueurs sont déjà connus des ceux en charge de l’attribution. Avec l’aide
des banquiers complaisants ça se chiffre par millions d’euros et c’est réputé inodore !
Répondre
G

J'ai eu une
surprise dans mon relevé bancaire. La banque me
demande de leur envoyer les photocopies de ma carte
d'identité ou de séjour, dernier avis
d'imposition et une facture
d'eau, électricité ou téléphonie. Cela dans le
but, je cite: "de répondre aux dispositions légales. "les
autorités de contrôle des établissements bancaires nous font l'obligation de justifier de la parfaite connaissance de nos clients". J'ai du mal a
accepter qu'une banque qui a déjà accés à toutes ma vie financière doivent aussi avoir accés à ma vie personnelle
Répondre
4

Nous avons trop besoin des banquiers pour les mettre en prison et seuls quelques lampistes paient la note en France alors qu'aux Etats Unis c'est prison à vie et gare aux dépôts de bilan !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents