Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


La Méditerranée empoisonnée !

Publié par Patrick Richard sur 2 Septembre 2016, 11:50am

Catégories : #Écologie

Pendant que nos élus font des effets de manches électoralistes à la sortie des églises (Lavandou 15 août) et chassent le burkini sur leurs plages (17 communes), la pollution s’invite largement sur la côte varoise débordée par le PCB, métaux lourds et microplastiques.

La Méditerranée est victime d’une urbanisation galopante et d’une forte pression touristique.
Une petite lueur d’espérance dans le secteur d’Antibes où l’état des herbiers de Posidonie n’est pas bon, mais le récif corallien est paradoxalement préservé et même considéré comme l’un des plus riches du littoral.

De même, la baisse de fréquentation des navires de haute plaisance depuis 2012 a permis de limiter les rejets d’hydrocarbures en mer ainsi que des eaux noires, issues de la vie à bord de ces navires. Néanmoins la fréquentation de ces yachts est repartie à la hausse

Beaucoup de villes littorales ont modifié les raccordements au réseau urbain de traitement des eaux domestiques. Les stations d’épuration, insuffisantes en pic de fréquentation,  sont correctement dimensionnées en hiver et ont limité leurs rejets dans l’environnement.

En revanche, les pollutions chimiques restent présentes à des concentrations préoccupantes dans les masses d’eau, en particulier au large des ports.

Cette pollution chimique marque en particulier la rade de Marseille, de Toulon et de la Côte d’Azur d’un seul tenant. Ici, l’impact des ports et de l’urbanisation est direct : le TBE est extrêmement rémanent dans l’environnement (il met plusieurs dizaines d’années à se biodégrader en mer). C’est un puissant perturbateur endocrinien, modifiant le fonctionnement hormonal chez tous les individus contaminés. Il s’accumule plus vite qu’il ne se dégrade, ce qui impacte très fortement les cétacés de Méditerranée au sommet de la chaîne alimentaire locale, mais aussi toutes les ressources marines : huîtres, mollusques et poissons.

Les PCB, issus là aussi des activités humaines (lubrifiants, huiles dans les condensateurs électriques) sont responsables d’atteintes aux fonctions reproductives. Cette pollution fait peser une menace sanitaire importante sur les ressources marines.
Pour le DDT, lui aussi présent dans des pesticides interdits depuis de nombreuses années, sa rémanence dans l’environnement continue à faire des dégâts. Les taux peuvent atteindre des seuils vertigineux chez les rorquals,. La population de cétacés en Méditerranée est l’une des plus menacée au monde, à cause de cette pollution mais aussi des activités commerciales, sources de collisions et de nuisances sonores.

La concentration de microplastiques en Méditerranée française est de 100 microparticules à l’hectare, avec un triangle Villefranche sur mer-Antibes-Corse, où l’on constate un taux 15 fois supérieur, de 1500 particules à l’hectare ! Ces microplastiques se glissent dans la chaîne alimentaire, jusque dans notre assiette. Cette forte concentration accompagne toutes les autres pollutions et se bio-accumule dans la chair des poissons ou des cétacés. Malheureusement, pour l’analyse des eaux côtières,: cette pollution ne fait pas partie des indicateurs suivis par les Agences de l’eau

Evoquons aussi l’empoisonnement de la Méditerranée à l’arsenic, l’uranium 238, le thorium 232, le mercure, le cadmium, le titane, la soude, le plomb, le chrome, le vanadium, les nickels. Mortel cocktail des "boues rouges", atteignant déjà trente millions de tonnes répandues à 250 mètres de profondeur et se dispersant du golfe de Fos à la côte varoise, s’ajoutant aux eaux polluées du Rhône.

Diffusion des boues rouges en méditerranée

Diffusion des boues rouges en méditerranée

Alors, si vous croisez un mythomaniaque, président d’une association pseudo-écologiste sur le littoral varois, ne lui demandez pas de citer les poissons de son marché local. Certaines espèces ont totalement disparues.  
Finalement, un immangeable hamburger dans un fast-Food serait 100 fois plus sain qu’une dorade pêchée en méditerranée
Méfions-nous de la limpidité de l’eau vantée par certaines communes labellisées "Pavillon Bleu" si loin de la réalité scientifique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
au parc national de port cros si vous donnez un morceau de pain aux poissons vous prenez une amende car ça dérange les poissons dans leur éco système;tout est interdit et les cowboys le font savoir;une coquille d'huitre balancée à la mer vous prenez une prune(c'est arrivé en mai sur le ponton)et oui vaut mieux balancer de l'arsenic ou de l'uranium c'est beaucoup plus saint et autorisé par notre cher gouvernement.
Répondre
E
Je ne viens plus sur la côte depuis trois ans à cause de cela et de la surpopulation. Les maires ne sont pas sérieux lorsqu'ils passent de 4000 habitants l'hiver à 180 ou 200.000 l'été. C'est suicidaire, dangereux et sanitairement inacceptable.
Répondre
A
il y a 3/4 ans, la gale était sur les plages du Mourillon, une amie commerçante au Lavandou, en a fait les frais ! il n'y a pas que les touristes qui ont problème d'hygiène, pourtant à présent il est très facile et très peu cher d'être propre de partout, mais la "flemme" s'en mêle !
Répondre
M
Florilège de mensonges politiques sur les boues rouges: <br /> C’est provisoire<br /> Les boues restent au fond<br /> Il n’ y a pas de poissons en dessous de 200 mètres de profondeur<br /> Nous sommes en sécurité maximum. Les analyses sont bonnes<br /> Les boues sont désormais blanches donc propres<br /> Ça va changer ! Objectif Zéro déchet avant le 31 décembre 2021<br /> Entre environnement et emplois je choisis l’emploi<br /> absence d’impact notable des résidus sur les animaux aquatiques, y compris à forte profondeur<br /> Cela fait vingt ans qu’ils auraient dû se mettre aux normes<br /> Quelle pollution ? je ne la vois ps<br /> C’est très difficile de connaître la vérité. en tant qu’employés d’Alteo (ex Pechiney)<br /> innocuité générale des résidus collectés en mer
Répondre
D
Tout ces petits futés politiques feraient mieux de nettoyer les ordures sur les plages et publier des statistiques sanitaires sur les maladies de l'été - psoriasis, zona, mycose, otite,.photodermatose. - qui encombrent mon cabinet généraliste Docteur P.
Répondre
D
Beaucoup trop d'otites chez les enfants et plus grave d'ostéites chez les adultes consécutives à une infection bactérienne de la mer staphylocoque doré, l'.escherichia coli. L'absence de toilettes et douches publiques, les rejets, les matières fécales, le manque d'hygiène générale, et les baigneurs malades porteurs de virus. Ne pas perdre de vue que la mer est une poubelle à ciel ouvert. Docteur P...
@
Information intéressante et inquiétante à la fois. Docteur, les pathologies dont vous constatez la prolifération estivale sont elles uniquement imputables à l'environnement ? N'y a t il pas, éventuellement hélas, un lien à faire aussi avec une "hygiène naturelle en perte de vitesse" ... chez les nouvelles catégories de touristes qui fréquentent la côte ?
L
Des effets de manches électoralistes à la sortie des églises ( je vais à la messe le samedi je n'ai jamais vu de telles choses ), la chasse au Burkini. ......c'est n'importe quoi......<br /> oui il faut se préoccuper de notre belle Méditerranée mais cela ..'' un n'empêche pas l'autre ''..<br /> Et surtout, surtout arrêtez de critiquer et soyez les premiers à intervenir ou aider les autorités pour sauvegarder notre Méditerranée.............................
Répondre
@
Intéressante intervention. Aller voir les autorités recueille automatiquement une suspicion de leur part 1/pas de leçon à recevoir 2/ vous devenez un collabo 3/ vous êtes un manipulateur médiatique 4/ vous cherchez à prendre la place.... vous pissez dans un violon. Quel choix préférez-vous ?
C
Le calcul est simple: les communes du littoral sont incapables de sortir de l'ornière du tourisme et s'en foutent de l'environnement. Tellement facile. Dame nature est généreuse jusqu'à quand ? Bernardi n'est qu'un des acteurs de ce carnage qui se laisse porter au fil de l'eau...polluée de ses rives ! La bétonite s'est emparée de lui par dessus ce sombre tableau.
Répondre
P
parait qu'au lavandou vous avez la chance d'avoir le président des communes du littoral varois et le vice president des communes du littoral méditerranéen si vous le voyez demandez lui ses actions et faites le savoir sur ce blog. NC cavalaire
Répondre
V
Tout le monde est au courant sauf les autistes qui nous gouvernent au lavandou et ailleurs<br /> Des titres ronflants, des asso bidons, des subventions à la mer (cavalière) l'immobilisme total. Le lobbying Pechiney est passé avant celui de Port-Cros et nous les imbéciles nous refusons l'évidence avec nos petites expositions Pelagos. Les écolos ont été assez cons pour se faire sortir des mairies et des régionales.
Répondre
B
ses actions :<br /> Une bonne bouillabaisse au Layet, après une réunion qui comme d'habitude n'aboutit à rien, avec tous les élus varois du littoral.<br /> Ca c'est de la politique de proximité
A
c'est bien pour cela que depuis plus de 3 ans je ne me baigne plus dans cette méditerranée, soit disant si belle et si bleue, préférant encore le chlore de ma piscine! et surtout fuyant la promiscuité de nos plages, lorsque j'étais enfant, il y avait des douches publiques, le long du parapet et surtout des WC !! où sont ils passés ? je pense que leur nombre devant les plages est loin d'être suffisant par rapport à la population de l'été ! donc, pas difficile de comprendre où TOUS les touristes et autres font leur besoin ! une pollution qui rajoutée à celles de votre liste, ne donne vraiment pas envie de faire trempette! ah, une question! où en sont les rejets des égouts des villas entre le cap Nègre, St Clair, Aiguebelle et le Lavandou ?
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents