Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Une ligne Maginot contre l'érosion de Cavalière !

Publié par Pascal Docquenies sur 9 Février 2013, 00:10am

Catégories : #Environnement

Cavaliere-travaux-et-beau-rivage-webcams-018.jpgle 21 février 2013, grande kermesse sur la plage de Cavalière au Lavandou où le maire attend une bonne centaine d’invités. Au programme mondain: immersion de sacs géotexturés remplis de sable et intervention de scientifiques pour expliquer aux benêts tout le bienfait de cette opération - de la dernière chance - dont nous reparlerons dans quelques années. Manquent à l’appel les écolos toujours en retard d’un train, les amateurs de plongée autorisés à faire des dédicaces avant l’irréparable et les touristes qui découvriront un peu plus tard  qu’ils n’auront plus à courir après le sable jusqu’à Gibraltar. Le tout financé par des fonds publics, bien plus utiles dans la réparation des bâtiments et de la voirie, suite aux dégâts de la énième pluie centennale (combien par mandature ?). Cette commémoration sera certainement arrosée au Châteauneuf du Pape - dernière trouvaille à la mode de la mairie du Lavandou - par le syndicat des communes du littoral varois. Cet immense bac à sable, tantôt "récif immergé", tantôt "digue sous marine" sera, bien sûr, selon le complaisant Var Matin, une première mondiale…contre nature ! Il s'agit d'éradiquer le courant Ligure qui déplace 1,4 millions de M3 de sable...à la seconde, de l'Italie vers l'Espagne depuis des millénaires ! Le maire anticipe certainement sa campagne électorale avec la construction d'une ligne Maginot à Cavalière…Après le Golf, le Surplage, les terrains de la Drôme...cet endoit est plutôt le lieu maudit de la politique et un mauvais présage pour lui ! 

Var Matin 22-02-2013
VM-cavaliere-25.02.jpg 

 


25/08/2011 
Erosion des plages, les maires se mobilisent ! 

A cette vitesse de mobilisation - un an d'inaction  - la mer sera déjà remontée de plusieurs centimètres sur le littoral pour mouiller les pieds des élus quand ils auront trouvé la solution commune pour la repousser. Chacun y va de son expérience en se repassant la patate chaude. Avec quel argent ? Le préfet n’en a pas, les communes sont dans le rouge et n'ont pas cesser de tirer à boulet rouge sur l’extension du périmètre de Port-Cros. D'après les écologistes c'est bien trop tard, la bataille est inégale avec la nature. Bétonnage, occupation illégale, retrait de sable, extension de ports, rassemblements publics [bol des sables, concerts...] et autres outrages, auront eu raison de l'environnement naturel du littoral. Ce qui était vrai hier, est devenu faux aujourd'hui - ex: la caulerpa taxifolia pourchassée pendant 20 ans est maintenant reconnue comme utile à la nature - Le mea culpa du président du syndicat des communes du littoral varois nous laisse perplexe "…au Lavandou, l’exemple de cette érosion implacable est flagrante: sur l’une des plages de sable fin, le littoral a reculé de quatre mètres. qui ne sont jamais revenu", a commenté Gil Bernardi, qui a plaidé pour un plan d’urgence "…et la bêtise que nous avions faite à l’époque, c’était d’enlever des posidonies qui bordaient la plage. C’était une erreur". Pas la peine de présider depuis 1995 cette respectable assemblée pour faire un constat aussi irresponsable". Et maintenant ? "une cartographie du littoral sera réalisée pour avoir une banque de données précise de la situation". Satisfecit des maires du littoral. Vive la France ! messieurs les élus, à l’année prochaine pour votre prochaine assemblée générale statutaire !

Autorisation préfectorale du 04-03-2012 pour Cavalière Est

Lire Var Matin du 25-08-2011
 


22/08/2010 Erosion des plages du Var : les élus… réfléchissent toujours !
Incrédulité et consternation chez les Verts !  Le syndicat des communes du littoral mené depuis 1995 par Gil Bernardi vient de découvrir que les plages du littoral varois sont en recul et que le désensablement ou le déplacement du sable n’est pas une bonne solution à leur protection. Son président qui déménage chaque année des tonnes de sable de la grande plage du Lavandou pour réaliser le pas très écologique "Bol des sables" ou qui désensable à grands frais le port – une erreur d’urbanisme des années 60 -  et qui refuse toujours de rentrer dans le périmètre Natura 2000 en mer va donc continuer à réfléchir avec ses collègues, pour suivre l’avis du préfet venu faire la leçon aux membres du syndicat, histoire de remettre le Grenelle de l’Environnement à l’ordre du jour. Franchement le SCLV aurait pu faire l’économie d’une telle réunion plutôt que d’enfoncer une porte ouverte, connue depuis 1998, confirmée par le rapport IFEN de 2007. Parions que le prochain rendez-vous du SCLV concernera la fuite du tourisme vers d’autres rivages par la disparition des petits pélagiques, déniée par le même président. En se colorant en vert nos élus se débarrasseraient-ils de leurs cravates un peu trop bleues à l’approche de 2012 ? 
VMecologie2
La crasse carbone s'invite au Lavandou en 2010
Photo: Bol des Sables sur la grande plage du Lavandou le 05-12-2009

BoldesSables2009.jpg
     Le Mague "scandale dans le Var plages empoisonnées et quarantaine oubliée"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N




Des sacs à sept cent mille euros jetés à la mer et combien pour les retirer plus tard ??? quelle gabegie pendant que les pauvres crient famine devant les
restos du cœur !!!
Répondre
E

La
Principauté de Cavalière va creuser son premier puits de pétrole en mer !!!...


 Bientôt l'indépendance et l'achat de
Beckam pour l'équipe locale !!!...


En réalité, il  s'agi t de la barge  chargée  d'installer des sacs de
sable (on parle de 3tonnes)  supposés briser la houle  lors des  tempêtes de  sud-ouest.


On verra ! La nature risque d'en décider autrement
Répondre
A

Comment peut on faire confiance à un Maire élu dans une belle sation balnéaire et qui DETESTE la mer...(il parait qsu'il ne sait même pas nager OUPS!!!) alors qu'il vienne se mêler des problèmes
engendrés par la mer en "balançant" des sacs de sable qui coûte une fortune et qui bien sur s'évanouiront avec l'eau... franchement cela fait doucement rigoler...Ii accumule les "erreurs" et le
mot est faible...serait il suicidaire, et comme certains s'amusent à le dire, ne veut il pas se représenter??!!!Bon de tout façon on n'en veut plus...donc qu'il arrête tout maintenant...cela fera
ça de moins à récupérer après son départ...car des dégâts il y en a beaucoup déjà..;donc en un an, il peut encore "s'amuser"....
Répondre
Q

J'ai lu les 34 commentaires et certaines contre vérités y sont dites.Non le port du Lavandou n'a pas été construit sur la plage, mais sur les rochers. Seul le dernier bassin dit bassin du château
a été pris sur la plage. La plage qui a été plus ou moins large selon les époques. Voyez certaines photos des années 50 ou 60 où la plage faisait à peine 5 mètres de large vers le "Flamenco".
J'ai le souvenir d'aller jouer enfant à cet endroit où les plagistes étaient sous la promenade l'été, démontaient en fin de saison et on jouait à ne pas se faire mouiller dès octobre, la plage à
cet endroit étant parfois entièrement recouverte par l'eau (hors période de forts coups d'Est). Le sable a surtout été enlevé de la plage lors de la construction des plages (non naturelles) du
Mourillon à Toulon qui sont réalisées avec le sable du Lavandou. On pourrait parler de la guerre et de la magnifique pinède de la pointe de Gouron avec ses dunes rasées par l'occupant. Il est
donc faux de dire que l'érosion a enlevé tout le sable, la plage fluctuant au grès des variations de la nature. Puisque l'on parle de gachis, il a été bien plus important à Bormes où la plage et
la mer venaient au pied de l'Office de Tourisme de la Favière avant la construction du Port de Bormes. Il est forcé que la courantologie de la baie ait été modifiée avec 1 port de 1200 places à
chaque extrémité et des digues de pierres enlevées ou remises suivant les générations. On ne peut donc pas tout mettre sur le dos de Gil Bernardi. Pas plus qu'on ne peut lui mettre sur le dos la
"bétonnite" que critiquent certains, les immeubles les plus hideux datant d'avant 1995. Je comprends certains, pas de port, pas de béton, c'est donc, pas de logements, pas de travail, ..... pas
de lavandourains pour critiquer ce qui les fait vivre et leur donne un toit. Tout n'est pas parfait et franchement il y a beaucoup d'autres sujets sur lesquels on pourrait attaquer M. Bernardi,
mais pour l'occasion je préfère habiter au Lavandou avec à moins d'un kilomètre à vol d'oiseau la forêt sur des dizaines de kilomètres que les Alpes Maritimes où par exemple la Baie de
Villefranche est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, alors qu'au sommet des colinnes tronent des villas sur pilotis. Enfin certains préconisent de retirer le pouvoir aux Maires pour le
confier aux Services de l'Etat et aux fonctionnaires. Quelle riche idée qui n'a conduit qu'à  nombre d'inepties et de catastrophes urbanistiques. Etre géré par des gens qui ne connaissent
pas ma ville et qui n'en ont rien à faire..... très peu pour moi. Un Maire au moins est élu par la population, qui a toujours le loisir de le changer au bout de 6 ans.
Répondre
D

Le maire est très doué car la vraie ligne Maginot est devenu un haut lieu touristique en Alsace. Les pimpins viennent admirer pourquoi la ligne n'a pas empêché
l'invasion allemande. Depuis nous avons fait le jumelage de Konberg en prévision des touristes curieux du naufrage de Bernardi. N'oubliez pas de venir faire des photos le 21 elles vaudront de
l'or
Répondre
H

Pour une bonne compréhension de chacun sur les causes du recul des herbiers de Posidonie qui protège le trait de cote de l'érosion, un document déja ancien montre à quel point les avertissements
des scientifiques sont restés vains face aux aménageurs ...


Lire au moins les pages 109-110


http://archimer.ifremer.fr/doc/00077/18813/16390.pdf


il faut agir sur les causes et ne pas escompter que ces cordons vont durablement résoudre le problème, ils peuvent tout au plus, dans le cas d'un plan global, aider à protéger ce
qui reste en attendant que les actions entreprises contre les causes portent leurs effets...... encore faut il les décider !!


A méditer et s'interroger sur l'intérêt d'adhérer au parc national de port Cros pour retrouver un jour cette plage exceptionnelle.
Répondre
@

Pas drôle votre humour c'est déjà assez difficile avec cette gestion municipale aux finances cata nous sommes en dépôt de bilan selon les critères du privé 
Répondre
R

on va bien se marrer et se torcher sur le compte de la mairie !!! youpi !!!
Répondre
@

bouclette est un vieux encore trop jeune et pas assez chevaleresque - la soupe...les honneurs....miam miam !!!
Répondre
B

Le Pape a eu la sagesse de démissionner se rendant compte de son incompétence sénile. La démission de Bernardi tout aussi dépassé par la vie publique c'est quand
?
Répondre
N

MAIS NON LE CANDIDAT EST FINANCIEREMENT SUR LA PAILLE ET ELECTORALEMENT SUR LE SABLE...
Répondre
P

BERNARDI ESPERE SE FAIRE REELIRE MAIS PERSONNE N'EN VEUT PLUS IL EST HAS BEEN BON POUR LA RETRAITE !
Répondre
J

fo interdire le prélevement du sable par les touristes j'en ai vu qui chargent des seaux et faire du ciment
Répondre
J

Idée inintelligente et dangereuse.Dans le même genre le port du lavandou creusé dans la plage de sable du centre ville est un contresens écologique.A
l'époque la mer remontait jusqu'à la mairie et l'office de tourisme.
Répondre
J

c'est le genre de truc qu'on ne regle pas tout seul n'en déplaise au maire totipotent.
pour ce type de probleme, il faut des actions concertées et des moyens communs. Une dizaine de Maires ont identifié ce problème et on souhaiter que cette problématique soit inscrite comme
un enjeu majeur dans la charte du parc national . Les mesures à mettre en place se décident avec les partenaires et au profit des partenaires..., dont ne fait pas partie le lavandou!!!qui c'est
bien connu n'a besoin de personne pour avancer face au monde


D'ailleurs, je vous invite a vous informer par vous même (ici) , histoire de bien comprendre à côté de quoi bernardi a décidé de nous faire passer !!
Répondre
N




 


L’IMPOSTEUR VEUT ENCORE NOUS FAIRE AVALER UNE COULEUVRE EN VUE DE SA REELECTION
Répondre
E

Le courant ligure ne va pas s'encombrer de quelques sacs de sable. Les pseudos savants à leur échelle humaine se foutent le doigt dans l'oeil. Relisez l'histoir du bassin méditerranéen. Mr le
maire de la commune se fait une campagne électorale sur du sable alors que des tonnes de merde sont déversées dans la mer à Cavalière avec une station d'épuration hors normes.
Répondre
L




 


Ben !!!  une de plus. Va bientôt rentrer dans le livre des records de la blagounette
Répondre
P


Lorsque les maires ne respectent pas la nature les résultats sont là: inondations, tempêtes, plages rongées. Au lavandou la mairie ne respecte que le pognon alors les permis de construire c'est
du n'importe quoi au plus offrant. Bientôt le bol des sables sur la plage du centre-ville. Pollution visuelle, sonore et mauvaise odeur garanties. La plage du centre est devenue un terrain de
jeu. Si vous croisez l'individu qui délivre les autorisations de polluer ou de bétonner notre commune ne le saluez pas, il ne mérite ni votre respect ni votre admiration. 11.11.2011



Répondre
D


@lavandou.paris.compiegne.Une banque du sable ? il doit savoir de quoi il parle
vu les comptes du Lavandou sur le sable. Sa névrose obsessionnelle  n’a de cesse de faire parler de lui à tout prix.Pourvu qu’il n’envisage pas une banque du sperme afin de
cloner son intelligence incomparable. Citoyens pourquoi garde-t-on si longtemps ce genre d’individu aux manettes ? 



Répondre
M


EROSION DES ELUS, LES CITOYENS SE MOBILISENT !



Répondre
L


J'ai entendu le roi des coups foireux souhaiter la création d'une banque du sable? c du n'importe quoi et à quand une banque de l'air? nous n'arrivons pas à faire une europe sociale alors
imaginez une ânerie de ce genre...c. un maire bien sot avec l'histoire c. bien son village qui vendait le sable de ses plages au début du siècle qui ne lui appartenait pas du tout
c. un peu tard racheter les conneries de ses prédécesseurs vraiment c. un bien mauvais maire au lavandou



Répondre
J


A FORCE DE LAISSER FAIRE N'IMPORTE QUOI AUX ELUS VOILA LE RESULTAT. QU'ILS RENDENT LEURS INDEMNITES POUR FINANCER DES DIGUES CES INCAPABLES. LA NOUVELLE GENERATION VA DEMANDER DES COMPTES AUX
BEAUX PARLEURS EN 2014



Répondre
E


l'avenir est aux écologistes pondérés n'en déplaisent à la droite varoise en échec sur ce plan c'est une nécessité urgente à ne pas confondre avec une philosophie de gauche comme je le
lis souvent ici 



Répondre
L


Rien de changé parceque personne n'a la vraie solution : tout effacer de l'urbanisation dévorante.Quel maire renoncerait au pactole du tourisme et du béton?



Répondre
D


je lis dans un compte rendu de conseil municipal que la commune perd 660 m3 d'eau par JOUR !... c'est pas très écolo. Et il n'y a meme pas de douches proposées aux estivants dans notre station de
réputation internationale... ( sauf celles des plagistes contraints d'y remédier et qui doivent assumer la facture de leur consommation ! ... )



Répondre
K


En creusant la verrue du port avec son hideux parking municipal payant où est passé le sable? vendu aussi?



Répondre
U


Ouais !!! image bien triste.Dommage de saccager un si joli coin de France. Non seulement le port défigure l'harmonie de la plage mais les Quads achèvent crument
le tableau. Faut-t'il un maire pour faire tant de dégâts ou simplement la stupidité des hommes? Que fait le ministre de l'environnement pour sanctionner les auteurs
de cette ineptie écologique?Bien foutue la France de nos parents



Répondre
E


Il raconte n'importe quoi depuis des années et il existe encore assez d'incultes pour l'écouter.


Elisabeth Courcelles



Répondre
H


Comme quoi l'histoire rattrape le Lavandou grand donneuse de leçon de morale. Sa mentalité n'a pas évoluée depuis
1913



Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents