Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Confinement. Bars et restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier (BFM)

Bavure policière à caractère raciste : des "images qui nous font honte" (Elysée)

Multiplication des manifestations anti "sécurité globale" contre le pouvoir (HP)

La police veut obtenir un droit de validation avant diffusion des reportages TV (FI)

Covid début des vaccinations prioritaires début janvier sans obligation (AFP)

Messes à 30 personnes maximum et couvre-feu de 21h à 7 h jusqu'au 20/01(FB) 

Probable alliance LR + LRM sans EELV contre le RN aux présidentielles 2022 (LM)

Les militants RN applaudissent le virage sécuritaire du gouvernement (FB)

Loi "sécurité globale" la CEE critique ce projet incompatible avec le droit européen (HP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

Mal-vivre, suicides, précarité, violences, repli, font plus de dégâts que la Covid-19 (LM)

Taxe de séjour en chute de 40% dans le Var compensée par l'Etat providence (CF)

France 2020. La dette publique atteindra 120 % du PIB. Qui va payer et quand ? (FI)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

De mars à juin 2020 l'économie touristique a reculé de 65% dans le Var (insee)

La grande roue démontée et son exploitant ne veut plus revenir au Lavandou (FB)

Amazon progresse de +37% et crée 400.000 emplois dans le monde depuis la pandémie (FI)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 06:08

Avec 153 voix d’écart, la majorité Regain représente-elle la vérité au Lavandou ? 
Les élections municipales ont eu lieu, elles ont donné en résultat le renouvellement de vous, Gil Bernardi, face à un trio hétéroclite.
Personnellement, que le résultat acquis l’ait été à l’ancienneté ou le fait des autres postulants, cela m’indiffère. J’espère simplement que le Lavandou soit géré d’une manière efficace et si possible intelligente.

Si je puis, modestement aider, en faisant un certain nombre d’observations positives, pourquoi m’en priver.

La municipalité est au service des individus, elle ne peut avoir qu’un seul objet, les rendre vertueux. Se ranger à cette formule bien connue c’est le bien des Lavandourains.

Selon ce que le maire dit - comme tout un chacun est juste ou non - devrait être sa qualité première ; à savoir dire toujours la vérité sachant qu’il est plus facile de faire triompher la mauvaise cause que de faire plaisir.

Cher Gil, inutile de paraître savant et fin politique face au plus grand nombre, si je l’espère votre comportement et vos réalisations seront meilleurs qu’après 25 ans d’exercice où vous n’avez pas eu le temps de vous former à votre tâche.

J’ai remarqué que face à une opposition de vos idées, vous savez avec beaucoup d’à propos faire une pirouette intelligente, même sans connaître le sujet abordé. Vous avez montré que pour balancer entre le juste et l’injuste vous étiez à choisir entre le respect et le mépris de vos interlocuteurs. Évitez à l’avenir de préférer le ton arrogant qui nuit aux qualités intellectuelles que vous aimeriez posséder.

Si vous n’avez pas la maîtrise d’un sujet, faites semblant de le connaître pour ne pas perdre la face. N’utilisez jamais une expression du type : tout ce que j’en sais c’est que je ne sais rien.

Non, ne faites pas partie de ces petits politiciens qui ne sont que tromperie et se réfugient derrière prétention et arrogance pour se donner savant sans l’être.

Surtout abandonnez la posture pour, à l’avenir, faire croire à une pensée profonde. Ne courrez pas le risque de faire regrouper les électeurs vers une créativité  incontrôlée Il faut absolument que l’esprit démocratique ne sombre pas dans une pseudo dictature de petit chef. Contrôlez-vous !

Ce n’est pas le passé qui en - aucun cas - doit vous servir à gouverner, mais c’est l’avenir qui pourrait être votre credo. Il ne dépend que de nous de suivre la route qui monte et d'éviter celle qui descend * 

A bientôt pour de nouvelles remarques qui, je le pense, vous seront utiles.
 



* citations de Platon

 

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2020 1 13 /07 /juillet /2020 17:34

Au Lavandou comment ne pas être surpris de la liste des adjoints de "l’inédit" conseil municipal Regain 2020-2026… Beaucoup sont issus du précédent mandat malgré l'annonce de renouvellement… et de rajeunissement. Je m’émerveille du casting !

Commençons par le premier rôle de Maître Regain dans la pièce "153 VOIX D’ÉCART" afin de rappeler à la population qu’il n’a inspiré que 29,77 % du corps électoral, très éloigné de son score 2014. Le boulet est passé si près de ses oreilles, grâce aux 103 voix d’avance sur un seul bureau, que l’on peut se poser bien des questions sur ce retournement électoral dont il connait seul la recette.
Toutefois pas vu, pas pris… les preuves sont difficiles avec un sourd… pas tout à fait muet d'insultes dans la tentative de réécriture de sa "pseudo victoire" souillée par l’agression de ses opposants. Malheureusement sa lettre-torchon (entre autre) restera à jamais un contredit électoral à sa charge...

Distribution des ACTEURS à l'insu de leur plein gré :

1ère adjointe : elle ne voulait pas prolonger l’aventure mais Maître Regain a réussi à la convaincre en lui donnant encore plus de responsabilités…. la plus légitime, la plus honnête et correcte depuis des années.

2ème adjoint : toujours là … et l’urbanisme ça le connait ! Il doit tant sa réussite professionnelle à Maître Regain.

3ème adjointe : une délégation surprise au "tourisme, commerce et artisanat" après 6 ans de vice-présidence atone !

4ème adjoint : un choix à la sécurité plutôt pertinent par son cursus à la gendarmerie.

5ème adjointe : une miraculée qui prêchait contre Maître Regain… Sa responsabilité au CCAS sera bien secourue par la directrice recrutée deux ans auparavant avec un confortable salaire…

6ème adjoint : le fidèle monsieur travaux du Lavandou, atteint par l’âge de la retraite, qui étendra son fiel sur les opposants … tellement il vénère Maître Regain !

7ème adjointe : plus de sourire et de gentillesse, oubliés dans sa fonction régalienne, lui sera utile.

8ème adjoint : parfaitement légitime avec relationnel correct et sans histoire … l’exemple d’une fidélité avec Maître Regain qui peut mener loin.

Côté conseillers municipaux titulaires d’une délégation : Maître Regain reconduit les mêmes.

Pour les plages et les animations culturels… la désignée connaît très bien son job… sans faire de vagues et surtout très complice avec maître Regain.

L'attribution incertaine de la sécurité du territoire pour les événements climatiques et autres… lui revient de droit puisqu'il en rêvait, bien que nous ne soyons pas trop pressés de tester ses qualités de pompier.

La nominée aux animations et la culture a bien appris au cours du précédent mandat en collaboration avec l'ami de l’épousée de Maître Regain… Un tandem entre AUTEUR et PROFESSEURE en ART pour transformer le village en plaque tournante culturelle dans le Var !

Les autres figurants Regain apprendront comme les précédents à lever la main droite ou faire la claque chaque fois que Maître Regain l’ordonnera. Les plus jeunes apprendront ainsi la difficile formation de béni-oui-oui avant l'option langue de bois obligatoire.
Voilà le redoutable casting du petit théâtre municipal lavandourain. Restera aux acteurs à tenir les promesses de Maître Regain ... qui n’engagent que ceux qui y croient.


Heureusement le contre-pouvoir citoyen a bien pris sa place lors des trois derniers conseils municipaux sur les risques d'une pièce mal jouée "153 VOIX D’ÉCART" à l'affiche des 6 prochaines années.
"Sois subtil jusqu'à l'invisible sois mystérieux jusqu'à l'inaudible alors tu pourras maîtriser le destin de tes adversaires". (L'art de la guerre - Sun Tzu)
Ainsi les 7 élus LAVANDOU RASSEMBLEMENT feront progresser le petit théâtre municipal plus vite que les 18 élus REGAIN inquiets des critiques et des sifflets des spectateurs.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Avis aux lecteurs : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et la liberté d'opinion a été affirmée dès la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789. Le droit de réponse est régi par l’article 6 IV de la Loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique (dite Loi LCEN) du 21 juin 2004. Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence de la vie publique en France.

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 11:58

Samedi matin 4 juin 2020 à 11h, le Conseil Municipal a été installé et l'élection du Maire votée. Notre liste avait fait le choix de présenter Mme. Stéphanie Boccard au poste de Maire. Elle a recueilli 7 voix, celles de notre groupe. Le candidat du Groupe Regain a été désigné Maire par son groupe.
A notre grand regret et à l'identique de sa déclaration sur le parvis de la mairie, dimanche dernier, le maire de notre commune s'est de nouveau lancé dans une diatribe inadmissible, inversant les scenarii de ses boules puantes et de ses tracts insultants avec des soi-disantes postures de notre liste qui auraient dérapées ou se seraient montrées outrancières.
Par sa déclaration, Il a une fois de plus insulté les 1.479 électrices et électeurs qui n'ont pas voté pour lui et sa liste. Il a encore nié que son score n'est pas flatteur et ne tient qu'à un mince écart de 153 voix (soit 77 voix de différentiel). Il a insisté lourdement et sans panache sur notre soif de pouvoir, sur notre stratégie de nous allier, trois contre un. Il a juste dévoyé les raisons réelles de notre rassemblement, celles qui nous ont conduit à engager la dynamique de LAVANDOU RASSEMBLEMENT.

La première, nous ne sommes pas comme lui depuis 25 ans au pouvoir et nous ne confondons pas la maison commune avec notre propre maison. Nous nous sommes rassemblés pas seulement par stratégie mais parce que l'évidence de faire vivre trois électorats aussi divers que riches pouvait redorer le blason de la démocratie et du débat contradictoire. Un débat qui, ce matin, n'a pas eu lieu, selon le protocole comme l'édile l'a courroucé.
Une séance qui augure bien de la tentation de politique de la terre brûlée. Cependant rien ne nous découragera pour les six ans qui viennent. Nous ferraillerons et nous lèverons tous les loups, toutes les injustices, tous les copinages et tous les passe-droits.
Au sortir de la séance mascarade de ce matin, Regain nous a interpellé pour la photo de groupe sur les marches du palais. Compte tenu du discours de son triste sire, nous avons préféré laisser les feux de la rampe briller sur l'obscurité de son mirage de démocratie et faire notre photo en aparté pour symbole de l'espoir des six ans à venir du dialogue et de l'écoute avec tout le peuple Lavandourain.

Lavandou Rassemblement autour de Jean-Laurent Félizia

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 07:30

Je représente un électeur de base qui ne peut s’empêcher quelques réflexions concernant notre nouveau "maître Regain" intronisé ce 4 juillet jusqu’en 2026 par seulement 29,77 % du corps électoral et 153 voix d’avance qui nécessitent un peu de retenue dans ses derniers propos dominateurs.
Tout homme, surtout celui qui sert de maire, a besoin d’une échelle de référence pour fonctionner. L’ennui est d’utiliser un système fermé dans lequel le maître s’est englué. Pourquoi fermé ? Simplement par une interrogation impliquant une sorte de doctrine qui se réfugie dans le passé et bloque toute idée créatrice, se contentant de reproduire ce qui a été vécu ou observé.
Cela s’oppose à un système ouvert qui, utilise parfois le passé, mais surtout cherche à aller devant soi, en refusant d’utiliser un rétroviseur pour avancer.
Dans le premier cas, il y a une incapacité totale à aller de l’avant sans pouvoir ou vouloir contenter ses administrés voire sa descendance.
Le maître répugne à s’entourer de collaborateurs efficaces, car il estime avoir la certitude de maîtriser toutes les situations, conduisant à des échanges pouvant le servir, même s’il n’a aucune conscience du monde qui nous entoure.
Les mécanismes qu’il utilise sont établis sur des concepts de pouvoir et d’héritage basés continuellement sur le mensonge et la tromperie.
Ainsi, il arrive à faire croire à une affectivité qui n’est qu’apparente.
Il s’organise en adoptant des jugements de valeur uniquement basés sur des automatismes, mettant de côté toute idée de morale.
Il ne craint pas, par exemple, d’imposer aux administres un obscurantisme affectif qui se dissimule derrière une stratégie basée sur des promesses de gratification.
Ramenons cela à une sorte de démocratie qui n’est en réalité rien d’autre qu’un état de domination. Son éthique, c’est la loi du plus fort qu’il ne craint pas d’imposer.
Il aimerait, sans y parvenir, faire partie d’une élite intellectuelle que son égo ne lui permet pas d’aborder. Imagination, conscience, volonté de connaître les autres ne font pas partie de sa culture du "MOI... JE".
Derrière "maître Regain" se cache - pour dissimuler la vérité derrière le mensonge - le nez de Pinocchio qui s’allonge. Qualificatif dont certains, avec beaucoup d’humour, l’ont affublé.
Ainsi, pour en revenir au système fermé, il l’utilise pour capter la crédulité de quelques fans dans un environnement où il ne se passe rien, hormis la merveilleuse idée de Saint Ignace en juillet, la grande roue d’infortune et les feux d’artifice à répétition.
Bien sur, il y a le cinéma, dont il se gargarise, mais qui se transformera presque surement en désastre commercial, sans compter l’endettement associé.
Pour terminer, il serait trop facile de parler de son psyché sans aborder une schizophrénie latente depuis 25 ans. Ainsi, nous avons raté le rendez-vous de la renaissance pour 153 voix !
Le mandat 2020-2026… sera un lumignon dans les ténèbres de l’incompétence !
Bien à vous, électeurs de "maître Regain", en particulier ceux de St Clair qui, à mon avis, ont été particulièrement abusés !



 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 01:39

La dure réalité d’un nouveau mandat avec 153 voix d’écart va s’imposer au maître des lieux qui se succède à lui-même pour la cinquième fois.
C’est que la différence de 153 voix en faveur de la liste Regain, dont 102 voix sur le seul bureau N°5 de Saint-Clair contre 14 voix au premier tour, n’interpelle personne ?
Pourtant la dissemblance est grossière entre les 6 bureaux de vote. Jugez-en : bureaux 1 + 2 + 3 + 4 + 6 = 45 voix d’avance Regain pour 2548 électeurs ; bureau 5 = 108 voix d’avance Regain pour 568 électeurs et seulement 55 votants de plus qu’au premier tour. Cherchez l’erreur, les écossais sont passés par là !
Alors qu’à Marseille le 3
ème tour est incertain malgré procurations, signe du parti à la boutonnière des assesseurs, assistance aux gâteux, tractations discrètes, sourires sous-entendus et promesses bidons… au Lavandou pas de place à la "polichinelade" ni aux perquisitions. Entre le noir et le blanc, le résultat démocratique est tranchant : Regain 22 élus (52,46%) ; Lavandou Rassemblement 7 élus (47,54 %).  De ce point de vue le magicien Regain avait dit juste : c’est bien ce qui dégoûte les gens de la politique... jusqu'à l'Assemblée Nationale ! 
Ce scrutin n’en déplaise au maître - où 42% des lavandourains ne se sont pas déplacés - n’est pas une élection et ne suffira pas à lui donner une majorité citoyenne. Ce résultat "démocratique" ne sera pas un chèque en blanc dans la gestion du quotidien d’autant que les 7 nouveaux opposants soutenus par 47,54 % des électeurs contre ce 5ème mandat ont l’intention de se faire respecter.
Déjà le remontage de la "Grande roue" retardé de 3 mois par le maître pour prétexte électoral est un signal qui remet les pendules à l’heure sur le respect de sa signature.
Un cinéma à terminer, des promesses à tenir, des touristes à réguler, des animations à inventer, une reconversion et une relance économique…
Le magicien Regain va subir l’épreuve du feu par ses administrés qui vont lui présenter très concrètement la facture d’une saison dilapidée par tant de promesses et d’errements de sa part !

 

Partager cet article

Repost0
26 février 2020 3 26 /02 /février /2020 21:37

Explication de vote du groupe Lavandou Cap 2020 que le maire sortant nous a empêché de présenter, en infraction de l’article L 21-21-13 du code général des collectivités territoriales, lors du dernier conseil municipal du 25-02-2020

Nous voterons contre cette délibération car, même si nous sommes favorables à la réalisation d’un cinéma au Lavandou, votre projet bâclé, fait à la hâte, ne tient pas la route.

D’abord, parce que vous le faites financer intégralement par les contribuables. Vous vous camouflez derrière subventions, vente d’actifs etc. mais la dure réalité, qu’il soit communal, départemental, régional ou national, est que le contribuable est celui qui paye toujours. Et que c’est la commune qui prend le risque pour 4 à 5 millions d’euros.

Vous avez certes corrigé mes chiffres sur la fréquentation du cinéma de Hyères mais si ce cinéma de Hyères, en place depuis des années et rénové, fait 181 000 entrées par an, le challenge de faire plus de la moitié de ces entrées pour un nouveau concurrent dans une zone de population plus étroite est impossible à tenir. Et cela d’autant plus que Hyères a 6 salles. En prenant la fréquentation moyenne de ces salles vous ne pouvez pas dépasser 65 000 entrées par an au Lavandou, loin des 90 ou 100 000 entrées que vous promettez.

Votre projet ne sera jamais rentable :

-              D’ores et déjà, il est construit pour un investissement de 4 à 5 millions d'euros sur une rentabilité que vous osez à peine évoquer tant elle défie toutes les bonnes pratiques de gestion : 10.000 € en N+1, jamais plus de 20.000€ par an en 10 ans.

-              Le cinéma est une activité commerciale. Figurez-vous, cela vous paraîtra incroyable, que j’ai en la matière une expérience supérieure à la vôtre. J’ai été, pendant 15 ans, vice-président du Théâtre André Malraux et des cinémas ARIEL à Rueil-Malmaison. Le chiffre d’affaires annuel était réalisé pour une large partie par 6 à 7 blockbusters, les grands films à succès. Il faut donc laisser la plus grande liberté et la plus large mobilité possibles à l’opérateur. C’était la base du 1er projet de cinéma, adopté à l’unanimité par le conseil municipal, qui ne coûtait pas un centime à la commune et que vous avez fini par torpiller dans des conditions obscures. Le nouveau projet, relancé à la hâte, choisit d’encadrer avec une usine à gaz administrative, pour ne pas dire socialo-communiste, une activité commerciale et de la brider, ce qui se termine toujours très mal lorsque l’on cherche un mauvais compromis entre le business et l’économie administrée.

-              Quant à l’opérateur que vous proposez, ce n’est évidemment pas et malheureusement pas UGC ou Pathé Gaumont mais une société exploitant essentiellement des cinémas en Normandie et dont la surface financière est évidemment limitée. J’en veux pour preuve son dernier bilan connu en 2019, avec un peu plus de 40.000 € de résultats en diminution de 71% par rapport à l’année précédente

-              Et, faute de rentabilité financière, tout ce qui est prévu en matière d’activités vers les scolaires, les jeunes, les associations, les seniors ne tiendra pas la route.

L’absurdité, en tout cas dans votre projet initial, va jusqu’à confier à l’opérateur la gestion du cinéma de plein air et donc à mettre les 2 sites en concurrence, affaiblissant forcément l’un des 2 équipements... voire les 2.

Il y a donc tout lieu de craindre une évolution à la tropézienne :  le cinéma de Saint-Tropez n’est pas rentable mais la commune ne veut pas le fermer. Elle octroie donc une subvention de + de 500.000 € pour continuer l’exploitation.

Voilà, nous sommes bel et bien dans la réalisation nécessaire d’un cinéma mais vous la transformez en aventure financière.

Thierry Saussez

Var Matin 26-02-2020 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Var Matin 26-02-2020 - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

Repost0
15 février 2019 5 15 /02 /février /2019 08:20

Un maire trop satisfait de sa gestion cache en réalité une absence d’ambitions pour sa ville.
Au Lavandou, le maire, n’a de cesse de glorifier ses 25 ans passés. Une longue pause sans projet qui a ruiné l’avenir de la commune. Pourtant les "professions de foi" de ses quatre campagnes électorales précédentes devraient alerter les électeurs sur le grand écart entre promesses et réalité.
Une succession de leurres à la sauce littéraire qui justifie la crainte de la majorité municipale sortante d’un impératif changement de cap face à la folle rumeur d’usure de son guide. Car, conduire une collectivité avec les œillères du passé a ses limites ; celles des primo électeurs, des réseaux sociaux qui débordent l’information lénifiante, d’un socle électoral en voie de disparition, de la doctrine du clientélisme rampant, de l’autosatisfecit permanent...
Tout cela, le maire le sait et tente de s’acheter une conduite électorale sur la réduction de la dette, son projet cinéma passéiste, son centre d’art superflu, faisant les poches des touristes, outrageant ses opposants, fatiguant ses administrés par une vision du XXème siècle. Son village gaulois ne sera pas Calais mais en a les symptômes du béton et le déficit de la raison.
L’urgence est ailleurs. A lui de faire amende honorable et d’en proposer une nouvelle lecture qui ne pourra être "La Vérité si je mens 5 ".
Les déçus et les nouveaux électeurs n’attendront pas 2026 que le Lavandou se réveille !

Var Matin  14/02/2019 - zoom sur l'image

Var Matin 14/02/2019 - zoom sur l'image

Var Matin 15/02/2019 - zoom sur l'image

Var Matin 15/02/2019 - zoom sur l'image

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 10:53

Cinq heures de pré-conseil et de conseil municipal le 26-11... il était grand temps à 22 h de rentrer chez soi !

Cinq heures à subir un monologue municipal incapable de tenir une discussion avec ses opposants 

Cinq heures à écouter l'autosatisfaction du Maitre sur tous les sujets. Tout ce qu’il fait est bien, c’est lui le meilleur; il le répète toute la soirée en maniant l’invective avec célérité...
A
lors qu’il est en train de se séparer des biens communaux, parkings de l’Espace Culturel mis à la vente, parcelles foncières sur les hauteurs du Lavandou pour clôturer son budget et faire face à ses investissements, il continue à se féliciter. 

Cinq heures pendant lesquelles il nous explique qu’avec un budget en excédent de 1 million d’euros, il est le roi du monde (même si l’année passée il annonçait le double), ça baisse, mais tout va bien…

Cinq heures où le maire se glorifie d'avoir réduit la dette en rappelant avec malice qu'en 1995, à son arrivée, il héritait d'une dette 2 fois supérieure à ce qu'elle est aujourd'hui... oubliant au passage qu'il avait hérité de la totalité des grands équipements de la commune !

Les Lavandourains ne sont pas idiots et savent que notre dette est plus de 2 fois supérieure à celle de Bormes et 4 fois supérieure à celle de La Londe.

Qui oserait se plaindre de cette baisse de la dette !? 
Car l'explication en est simple. En 2018, l’emprunt souscrit auprès de la CNE en 2002 est arrivé à échéance. Et, chaque année, c’est ainsi que d’autres prêts arriveront à leur tour à échéance... En effet, la contrainte d'un prêt c’est qu’il faut le rembourser et que dans l’hypothèse ou ne faisons plus jamais de prêts, un jour nous aurons remboursé 100% de nos emprunts (bel exploit...) C’est d'une logique implacable !!!

Le dernier prêt souscrit étant de 1.900.000 euros pour une durée de 18 ans; alors, pour 2020, nous aurons encore une dette sur la commune de + de 7 millions d'euros à rembourser (et 11 prêts différents resteront à rembourse*r).
Grace aux subventions diverses, notamment celles du département, les comptes sont équilibrés, sinon nous sommes en dehors des clous.

Alors, sans vouloir se répéter... nous voterons contre ce projet, car encore cette année les recettes stagnent. Faute d'une politique de développement économique modérée et soucieuse de notre environnement, aucune création de recettes.

De fait, il faut compter sur les parkings payants et comme nous l'évoquions précédemment sur les ventes des terrains...

Pourrions nous un jour connaitre le patrimoine foncier encore disponible ? et que faire lorsqu'il n'y aura plus de terrains à vendre ?

Nous considérons que les dépenses de fonctionnement sont mal maitrisées. La mutualisation des dépenses avec Bormes est anecdotique !!!

Pour parler des autres points: 
- Résiliation de la DSP du Petit Train, erreur de casting !!!

- Acquisition de 20 aquarelles pour 8.000€ !!! Pourquoi pas ? la culture c'est important !!!

- Annulation du voyage Espace Jeunes à New-York : trop cher ! Le voyagiste aurait déposé son bilan (mauvais choix). Manque encore de réflexion, alors que tous les jeunes du Lavandou s’en réjouissaient !
- Les recettes de parkings sur le centre et St Clair sont cette année de 430.000€, dont la moitié sur Juillet/Aout.
- On ajoutera donc, pour 2019, 75 nouveaux horodateurs Av. Vincent Auriol + 19 rue Calendal et une partie de l’Avenue du Général Bouvet; mais... la place du Marché redevient gratuite.

- En revanche, la durée du stationnement payant passe d'avril à fin septembre au lieu d'octobre !!!

- Les travaux d‘agrandissement du pont Av. Vincent Auriol sont confirmés pour début 2019, ainsi que le début du désamiantage des locaux EDF au rond point de la Baou pour le projet cinéma dont la réalisation (!) n'est évidemment pas électoraliste !!! (affirme-t'il...)

Cinq heures au cours desquelles nous avons vu apparaître trois gilets jaunes en séance du conseil municipal sous le regard inquiet du maire. Ces derniers ne sont restés qu’une heure devant le niveau si peu enrichissant et le ton minable. En quittant la salle ils ont fait une révérence au 1er Magistrat de la commune en l'applaudissant (ironique bien sûr, mais cela a provoqué un peu d’animation)

Cinq heures où le maire n’a même pas été capable de tenir ses adjoints, dont celui aux sports qui réplique à l’écologiste de l’opposition - évoquant les crapauds dans le Batailler et son inquiétude quant à leur disparition - : « la seule espèce qui devrait disparaître, c’est vous ! ». Ambiance... ambiance … quelle intelligence !!! 

Cinq heures où le maire nous interdit d'évoquer des courriers qui lui sont adressés et dont nous sommes en copie d'une association de Cavalière qui se plaint de la gestion de ses parkings et proposent des solutions. Le maire estime qu'il ne peut répondre à toutes les demandes... C’est lui et lui seul qui décide, « circulez y a rien à voir » comme aurait dit Coluche.

Cinq heures ou malgré une présence importante du public à ce Conseil, les auditeurs sont partis au fur et à mesure de l'heure devant le niveau de ce Conseil Municipal. 
 

Thierry Saussez, Marie Jo Bonnier, Guy Cappe


* Détail des prêts à rembourser par le Lavandou pendant encore 18 ans en durée résiduelle. En fonction du taux nominal, du capital et de la durée 
de chaque prêt, l’endettement communal, à ce jour, est d'environ 11,8 millions €.

cliquez sur l'image pour l'agrandir

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2018 4 27 /09 /septembre /2018 20:29

Que faut-il  retenir pour l’essentiel du conseil du 25 septembre 2018 ?

  • le risque, compte tenu de leur redéploiement, de ne plus bénéficier du concours des CRS l’été pour la sécurité des plages. Une lacune préoccupante et coûteuse pour la commune. Cela prouverait qu’elle a besoin d’être mieux défendue auprès des pouvoirs publics.
  • un imbroglio sur la mise en place de la nouvelle réglementation concernant la lutte contre les incendies et l’obligation de points d’eau a 200 ou 400 m des habitations. Les discussions se prolongent entre les pompiers et les services de l’Etat pour définir le zonage a retenir. Le maire en attendant de prendre un arrêté municipal refuse les permis de construire dans les secteurs sensibles. Mais il faudra bien trancher... sous la responsabilité communale et...régler une facture qui pourrait être considérable.
  • les élus ont voté en début de mandat une enveloppe très large pour les décisions municipales que le maire peut prendre sans passer par le conseil municipal. Et, ma collègue Marie-Jo Bonnier l’a fait remarquer le maire en abuse. Pour des commandes concernant le projet de cinéma dont il fait une affaire personnelle. Pour régler des frais de justice, confirmant la place du Lavandou en tête du hit-parade des contentieux dans le Var.
  • Mr Bernardi a manifesté sa mauvaise humeur, une nouvelle fois, à l’égard de l’intercommunalité en maugréant contre la prise en charge d’une petite dépense au profit de Collobrières. Il oublie l’apport considérable de "Méditerranée Porte des Maures" dans la lutte contre les inondations; par exemple pour le futur pont du Batailler. Je lui ai fait remarquer qu’il avait été le seul maire à voter contre une des dernières délibérations de l’Interco. Entre la loi qui transfère des compétences à l’intercommunalité et un maire qui en devient le mouton noir,  le Lavandou n’est plus représenté et défendu comme il convient.
    Demain, il faudra travailler la main la main avec François de Canson sur le développement économique, la lutte contre les inondations et les feux de forêt, etc.

    Demain, il faudra aller beaucoup plus loin dans la coopération avec Bormes sur les achats, les services techniques. C’est à dire tourner le dos à cette attitude dépassée de petit chef et de roitelet.
  • enfin une belle passe d’arme sur le prétendu "Eco quartier". J’ai renouvelé notre demande d’arrêt des travaux pour faire respirer ce quartier surdensifié. Nous avons, il est vrai, accepté en son temps le principe de construction de logements sociaux. C’est une nécessité. Mais pouvait on présager sur plan un tel échec urbanistique ? Alors qu'il avait promis de préserver le village, le maire en est devenu le bétonneur en chef. Pire, il avait justifié ces constructions par une volonté louable de renouveler et de rajeunir la population du Lavandou. Résultat : il ferme encore cette année une classe de plus !!! Parce que il a été incapable, même en agitant menaces et poings rageurs, d’obtenir délégation du préfet pour l’attribution du contingent de l’Etat ; lequel préfet a donc imposé ses attributeurs. Double échec donc, urbanistique et sociologique.
    Demain, nous construirons des petits programmes de 2 à 4 logements répartis sur le territoire de la commune et réservés aux jeunes couples. C’est à notre portée financière et surtout cela contribuera à sortir d’une situation intenable qui est largement cachée : quel avenir dispose une communauté dans laquelle il y a plus de décès que de naissances ?

    Thierry Saussez

Partager cet article

Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 06:58

Discrets puis désormais perceptibles, les élus se préparent à abandonner le radeau "Regain" - parti de la majorité municipale - aux prochaines élections de 2020. 

D’abord, la vieille garde bernardienne qui consent enfin à partir en retraite, après un mandat de trop, disent-ils.
Puis, les loups, confinés au ban du conseil municipal, qui veulent sortir de leur condition. Un rêve qu'ils n'ont pu satisfaire jusqu'alors, faute de places "tribalo-clanique" déjà attribuées au premier cercle dans l’ombre du calife. Une garde prétorienne qui se lave les mains de la situation actuelle dont elle ne s’estime pas responsable.
Alors, les arrangements entre redoublants sur les 8 premières places d’un énième mandat vont bon train. Qui prendra la place de qui ? sans trop espérer le forfait surprise du capitaine du radeau "Regain" qui s’accroche aux commandes contre l’avis des sages.
Ceux qui restent - pas les meilleurs de l'équipage - ont tous des vues sur une écharpe d’adjoint(e) avec indemnités et honneurs.
Lesquels auront les dents les plus longues et le poignard le plus acéré ?
L'avenir du Lavandou tous s'en moquent...  Auront-ils seulement un projet pour la commune autre que celui de débarquer le gêneur ? Brutus rode place Reyer… "Tu quoque mi fili"

Marion

Partager cet article

Repost0