Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 21:04

Conseil municipal au pas de charge, sans pré-conseil, pour aborder quelques questions qui n’avaient aucun caractère d’urgence. On se demande bien pourquoi ?

Peut-être est-ce le besoin pressant pour le maire de démentir la rumeur pesante, relayée la veille par Var Matin, sur les emprunts toxiques souscrits par les collectivités varoises... Le Lavandou n’était pourtant pas cité dans l’article…Pourquoi donc se justifier avec tant d’assurance ? Il n’y a pas de fumée sans feu et nul ne peut présumer de l’évolution des taux d’intérêts pour les 20 années à venir.
Le maire n’avait pas lu, nous assure-t-il,  l’article de Libération paru le 20-09-2011. Le quotidien national relatait, carte interactive sur le net à l’appui, la situation catastrophique de près de 5500 communes face à leur endettement. Jours de France et son café du commerce n’existant plus, il est d’autres lectures instructives que celles partisanes du Figaro et de Var matin !
Cela dit, toxiques  ou pas - l’avenir le dira -  rappelons que la renégociation en 2007 de 7 prêts Dexia pour un montant de total de 4.050.791.15€ permettait au maire une présentation plus "pimpante" de l’endettement communal à quelques mois des élections de 2008. Lisser une partie de la dette [17.5M€ à ce jour – presque 20 M€ à l’époque] sur 20 ans plutôt que sur 15 ans n’est pas sans influence sur le bulletin de vote. Cette cosmétique comptable n’avait pour seule motivation que de retarder les effets d’un triste constat  et masquer, sous le fond de teint, la réalité d’une commune qui vit au-dessus de ses moyens depuis trop longtemps. La dette, cheval de bataille de Regain [l’obscure association électorale du maire en 1995] n’est toujours pas résorbée 3 mandatures plus tard. Pourquoi ?
Nous pourrions le comprendre si de gros projets structurants, avaient vu le jour. Mais qu’en est-il vraiment ? Un centre-ville plus esthétique ne justifie pas à lui seul le poids de cet endettement incompressible. 
Petit exemple révélateur [parmi tant d’autres] de dépenses somptuaires injustifiées, voire indécentes en ces temps de crise. Nous remarquons récemment  la prise en charge de divers frais de restauration, à la discrétion du maire mais à la charge de la commune, pour un montant de 7.210,60€. [de janvier à août 2011]. Dans le détail : 18 repas chez le même restaurateur plagiste [pour un total de 2.540€] et 4.670,60€ entre 8 restaurateurs favoris.  La belle vie !… enfin une nouvelle dépense s’ajoute à ces montants pour 2.506€, dont nous n’avons pas le détail à ce jour…Nous atteignons 10.000€ de frais de bouche !... Patron , l’addition ! C’est Le Lavandou qui régale ! Et en sus n’oublions pas les 12.000€/an de frais de représentation du maire, voté complaisamment par son conseil municipal, sans justification d’usage…Pensez donc, avec un train de vie pareil pas question de quitter son mandat !


EPIC Office de tourisme
Les seules questions "importantes" portaient sur le calendrier 2012 du versement par anticipation de la taxe de séjour à l’Epic / office de tourisme. (100.000€ X4 / février / mai /aout / octobre 2012 et solde du produit enregistré au 31 décembre 2011. Vote :  l’opposition s’abstient.

Notre commentaire. Nous nous étonnons qu’avec un budget primitif de presque 700.000€ en 2011, le budget 2012 de l’Epic puisse se contenter de ces avances de trésorerie qui ne couvrent pas ses frais… (prévisionnel 2011 : 376.400 € de charges salariales, 17.000 € de loyer, 73.000 € d’édition… )


Ouverture des plages à l’année
4 restaurateurs ( Bernard plage, Hélios, La Siesta et Punta Cana ) ont postulé pour une ouverture à l’année.  Vote à l’Unanimité

Notre commentaire :  Vive la libre entreprise. Ce sont elles qui font vivre Le Lavandou qui gagne !


REGIE DU PORT: rattachement comptable  
Depuis la création de la régie du port en 1992, en tant que régie à autonomie financière, le budget est rattaché à une agence comptable dont l'actuel titulaire a indiqué son départ à la retraite au 31-12-2011. Dans ces conditions il est préférable que cette régie ne soit plus dotée d'une agence comptable mais soit rattachée à la Trésorerie du Lavandou au 1er janvier 2012 : Vote à l’unanimité

Notre commentaire :  L’opposition se satisfait toujours de la gestion des paramunicipales par le Trésor Public. C’est gage de rigueur, clarté et la fin des petits arrangements entre amis.  


TAXE D’AMENAGEMENT

Fixation des taux
L’article 28 de la Loi de finances rectificative 2010 du 30 décembre 2010 a reformé la fiscalité de l’urbanisme. La loi modifie l’ensemble de la fiscalité de l’urbanisme en remplaçant, pour les autorisations d’urbanisme déposées à compter du 1er mars 2012, 6 taxes locales d’urbanisme par 2 nouvelles et notamment la taxe d’aménagement. Dans les communes dotées d’un POS ou d’un PLU, la taxe d’aménagement est instituée de plein droit, cependant, il appartient à l’assemblée délibérante d’en fixer le taux qui doit être compris entre 1 et 5%.

Sur proposition du maire Taux à 5  %  Vote à l’unanimité 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Conseil Municipal
commenter cet article

commentaires