Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 00:07

Conduire un Plan local d’urbanisme jusqu'à son terme est une entreprise plutôt périlleuse.
Assistés dans leurs décisions par un bureau d’étude spécialisé, il aura fallu d’abord aux élus responsables de sa préparation, assimiler, comprendre et concilier les inconciliables contraintes d’une législation urbanistique particulièrement complexe. Un mille-feuille indigeste de textes législatifs et d’organismes de protection environnementale  qu’il faut prendre en compte. C’est encore plus vrai  sur notre côte d’azur varoise ou la pression immobilière est très forte et les appétits des promoteurs toujours aussi voraces pour répondre à la demande. Pour conserver son attrait, ne pas répéter les erreurs du passé, et soutenir l’économie locale, Il nous  faut savoir discipliner à long terme ce que deviendra notre village. Il s’agit-là d’une décision qui engage la collectivité qui ne peut prendre en compte les intérêts particuliers…Le maire l’a dit : Un trait de crayon sur la carte du zonage peut faire la fortune de certains, ou ruiner certains autres. Il lui faut trancher, parfois douloureusement. Pour être crédible, accepté et respecté de tous, il ne peut y avoir de place au favoritisme et autre trafic d’influence. Question de morale.
Certains, qui s’estiment lésés, propagerons sans preuves la rumeur de quelques magouilles et copinages intéressés. C’est la loi du genre. Il faut bien trouver un coupable, qui l’est peut être, à défaut d’incriminer le manque de chance. D’autres demanderont des explications et tenteront d’obtenir satisfaction à leur doléance, par la concertation. Une erreur d’appréciation et de jugement reste possible. Elle peut être corrigée.
La stratégie du maire est la suivante. Il invite les élus à voter favorablement pour le PLU proposé. En quelque sorte lui signer un chèque en blanc pour contourner la prise en compte d’un trop grand nombre de corrections avant sa présentation au conseil municipal qui risquerait de modifier l'esprit du document, avec pour funeste conséquence son annulation pure et simple par le Tribunal Administratif. Tout serait à refaire ! Il propose donc de faire passer ce PLU, même imparfait, pour, dès sa mise place, entamer sa révision au cas par cas.
La démarche nous parait vicieuse et tenir du poker menteur. C’est contourner l’esprit de la Loi pour se l’approprier à son avantage. Nous émettons quelques doutes  sur le résultat qui pourrait être contrarié par son évidence. Le risque est pris. Les dés sont jetés. Instruire notre PLU, c’est 150.000€ d’études, des centaines d'heures de travail pour le maire, les élus concernés et le personnel administratif. 
Il serait dommage que cette énergie soit anéantie par une stratégie électoraliste fort discutable.
Ajoutons que même si  le PLU est validé dans ces conditions, il ne faut pas oublier que le capital confiance du maire est très entamé ! La promesse faite à chacun de reconsidérer sa position n’est pas une garantie de succès. Les avocats ont du pain sur la planche ! C’est prévu. Le budget primitif a programmé 240.000€ d’honoraires,  frais d’actes et de contentieux pour 2013… 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Conseil Municipal
commenter cet article

commentaires

Agathe 25/02/2013 14:00


Avez vous remarqué comme en ce moment, d' énormes travaux sont en cours afin d'éviter de prochaines inondations...et savez vous que si tout avait été fait après le désastre de 2008, sans doute
les choses auraient été moins graves voire nulles en décembre 2012...savez vous que malgré les subventions de 2008/2009, ce cher Bernardi avait tout fait "à l'économie"...dossier existant... a
quoi a t'il utilisé les fameuses subventions de catastrophe naturelle de 2008... curieux personne ne demande... sauf que là très prochainement il faudra qu'il rende des comptes...et des comptes à
donner il va y en avoir....Bernardi, c'est fini....

Julie Romano 24/02/2013 10:41


Une SCI immobilière a plusieurs objectifs:


1/ échapper perso au fisc par des déficits sur son patrimoine 


2/ faire des opérations immobilières en utilisant un écran


3/ céder des actions ou récompenser des apporteurs d'affaires cad faire entrer et sortir des acteurs selon les opportunités


vous en conclurez ce que vous voulez mais faire une SCI avec la simple initiale B. et au nom de sa femme c'est délibérement jouer dans la discrétion mais de là à
franchir le pas de délit d'initié... ce n'est pas à moi de le dire le doute peut planer sur la probité de son auteur qui semble disposer d'un bon patrimoine au lavandou


 

jul 23/02/2013 07:17


ANTICOR (anticorrupion) , aussi dans le Var


http://anticor83.over-blog.com/article-comment-rendre-un-maire-ineligible-108741098.html

Louis Genot 21/02/2013 11:02


Vous ne trouvez rien de bizarre à faire une SCI au nom de sa femme qui loue des biens immobiliers et des
terrains? Maintenant ça sent le délit d’initié à
plein nez dans ce coin à force de fréquenter les promoteurs.

Lavandou-Paris-Compiègne 21/02/2013 10:19


Coincidence ? Que fait donc le maire du Lavandou avec une telle entreprise ? Pas de bilan publié -ce qui n'est pas une obligation- Nous attendons des explications de sa part ! l'opacité
règne au Lavandou autour de l'immobilier...


SOCIÉTÉ CIVILE crée le 19/11/2009


Mme Isabelle BERNARDI née LAGER Gérant


SCI B. QUARTIER ROUSSET 33 BIS AV BIR HAKEIM 83980 LE LAVANDOU


Mme Isabelle BERNARDI née LAGER (FEMME) né(e) le est Gérant de SCI B. à l'adresse QUARTIER ROUSSET 33 BIS AV BIR HAKEIM 83980 LE LAVANDOU crée le 19/11/2009 en SOCIÉTÉ CIVILE dont l'activité est :
Location de terrains et d-autres biens immobiliers


Location de terrains et d-autres biens immobiliers 6820B

GLOUTON-BASTON 20/02/2013 11:02


LE GLOUTON DU POUVOIR VA VOUS LE METTRE ENCORE UNE FOIS EN 2014

Harmonie 19/02/2013 14:26


Un PLU voisin en difficulté ?


http://presseagence.com/lettre-economique-politique-paca/2013/02/19/bormes-les-mimosas-modifications-du-pos/


 

Lavandou Tribune 19/02/2013 16:34



lien vers PLU vosin en
difficulté


 



EELV 19/02/2013 13:43


Pas de problème, qu'il fasse voter son PLU en force. Cela entrainera le recours de beaucoup de monde devant le TA qui lui rend tant de services et puis  il pourra geindre dans var matin

Emile Bonaventure 19/02/2013 12:49





 


J’ai connu un paquet de mauvais maire dans le var mais celui-là bat tous les records

information gratuite 19/02/2013 11:49


Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) est la traduction règlementaire du projet communal
global qui planifie pour les 10 à 20 ans à venir l'habitat, les déplacements, les activités, l'environnement dans un objectif de développement durable.


Il comprend :


1. le rapport de présentation qui comporte le
diagnostic du territoire communal c'est-à-dire les besoins présents et futurs, l'analyse de l'état initial de l'environnement ainsi que les motifs des orientations d'aménagement,
2. le Projet d'Aménagement et de Développement
Durable ( PADD ) qui expose de manière synthétique le projet communal,
3. le règlement qui détermine les règles applicables
aux zones délimitées dans les pièces graphiques,
4. les pièces graphiques
Le Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) est un document graphique et / ou écrit du Plan Local d'Urbanisme qui présente de manière synthétique, le
projet communal et qui sert de base à l'élaboration du règlement.

francine delval 19/02/2013 11:25


ce serait dommage de saccager ce beau village uniquement pour l'argent et toujours trop de touristes la mairie devrait lever le pied dans cette course stupide à
l'aménagement

Ingnorance ou bétise ? 18/02/2013 15:49


Pour Bernardi, ce n'est pas l'urbanisation qui est responsable des inondations. Pourtant tous les observateurs qualifiés dénoncent l'imperméabilisation des terrains. L'eau ruisselle puisqu'elle
n'est plus absorbée par les terres. C'est pourtant tellement évident que soutenir le contraire tient de la bétise ou de l'ignorance... Pourquoi ce qui est vrai partout en France (et ailleurs) ne
le serait pas au Lavandou?  

Var Matin 16 dec 2012 18/02/2013 14:01


Arrêter la construction en zone inondable ?


Entre colère et désespoir, les pieds encore humides et le moral à zéro, on cherchait déjà des coupables.... Il semblerait même qu'on en ait trouvé au Lavandou où le maire Gil Bernardi lui-même ne
comprend pas comment sa commune a pu être ainsi dévastée alors qu'il avait fait réaliser des aménagements hydrauliques «calibrés et aux normes»
depuis 2008. Déjà « climatosceptique », le premier magistrat reste aujourd'hui sur une prudente réserve, tout en continuant de s'interroger...


Ses administrés, eux, qui avaient dénoncé au temps des études l'inutilité évidente de ces ouvrages auprès des techniciens et ingénieurs, ont clairement leur idée... Mais ne devrait-on pas,
surtout, enfin prendre en compte ce nouvel épisode désastreux et en tirer les conséquences qui s'imposent. À tout le moins arrêter de construire dans des zones inondables...


Une fois encore, la volonté de l'homme a été balayée par la force des eaux. Pour certains, c'était la fois de trop. Ils ont décidé de déménager. Mais combien refuseront d'abandonner leur domicile
et resteront à la merci d'un caprice des cieux ? La grande majorité, bien sûr, qu'il va falloir essayer de protéger par de nouveaux moyens.

Josette Hiroun 18/02/2013 13:13





 


Accepter le PLU tel que c’est accepter de bétonner encore davantage notre commune. Depuis l’arrivée de bernardi combien d’hectares perdus en
construction ?nous ne devons pas céder à cet élu destructeur de l’environnement avec ses promesses bidons

Autonomic 18/02/2013 12:54


En gros le PLU sert à débloquer des espaces. Ici au vu des remarques rapportées par l'enquêteur les mécontents de son adoption vont courir au tribunal administratif coachés par Mme Lafontaine et
les verts fatigués de cet élu n'en faisant qu'à la tête du client...à suivre ! 

Lavandou-Paris-Compiègne 18/02/2013 10:55


Le fouteur de merde continue à sévir contre ses concitoyens

Romero 18/02/2013 10:15


le plu est un charabia technocrate dont l'intérêt n'est pas la collectivité mais les petits copains du bétonnage comme à la baou, villa reyer, terrains de la drôme et autres "lieux non
remarquables". Le pourfandeur de l'écologie donne un dernier coup de rein avant de s'effacer en 2014. Les lavandourains doivent bloquer le plu devant le tribunal administratif avant
l'irréparable. Si jamais le plu passe en force la prochaine majorité devra l'annuler et poursuivre les irresponsables ex conseillers devant les tribunaux.

NON AU QUATRIEME MANDAT 18/02/2013 09:58


ENCORE UNE RUSE DE L'IMPOSTEUR.NE PAS SE LAISSER FAIRE !!!!!