Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 00:38

En 2016, les dépenses de fonctionnement et d’investissement de la Région PACA sont en passe de diminuer de 92 M€ (-55 M€ en fonctionnement, -37 M€ en investissements).

Voilà l’information essentielle qu’il faut retenir du Débat d’orientation budgétaire 2017 (pages 107 et 110), à l’opposé des effets de communication de M. Estrosi. Où sont donc les brassées de Millions d’euros que M. Estrosi annonce à chaque conférence de presse ?

Certainement pas dans les TER. La seule orientation forte de M. Estrosi va être de faire des économies en cassant le cadre régional des transports et le développement des TER (dont l’offre a augmenté de 38% entre 2007 et 2015). M. Estrosi annonce son refus de payer 36 M€ sur la facture SNCF, à appui d’un audit d’un Groupe privé concurrent. Pourquoi n’en sait-on pas plus ? Je demande la publication de cet audit sur les TER.

Après avoir rompu toute discussion avec la SNCF, M. Estrosi fait voter une délibération dans laquelle il « ordonne à la SNCF » (sic) d’exécuter un plan de transport unilatéral en 2017, en dehors de tout cadre contractuel. Bientôt, il va nous faire croire qu’il peut conduire les trains lui-même. Il ne faut pas s’y tromper. M. Estrosi n’est pas en train de négocier un meilleur prix du service des TER, mais de baisser l’offre de service, et de substituer de la route au rail.

Il n’oublie pas au passage de donner des cars de substitution Cannes/Grasse à ses amis du Conseil départemental 06, en dehors tout appel d’offres. La concurrence, ça fonctionne quand ça l’arrange.

Tant pis pour les Millions sur le rail, et pour le reste aussi.

Sur les propres thématiques de M. Estrosi, on est frappés du décalage entre les 250 M€ annoncé sur la sécurité et un appel à projets de …4 M€ voté à cette plénière. De toute façon, c’est l’Etat qui va être content. Il continue de baisser ses dotations de 30 Millions € par an à la Région et pour le remercier, M. Estrosi veut financer l’Etat sur ses compétences régaliennes comme la gendarmerie.

La sécurité, la délinquance, ces mots sont les seules priorités du paragraphe sur les lycées, comme si notre jeunesse n’était que « dangereuse ». La vision régionale de la culture n’est guère plus réjouissante. Elle repose sur deux piliers : l’argent (il faut que ça rapporte), et le folklore passéiste. Ainsi, la Région se préoccupe de la langue nissarde, mais rien, strictement rien, n’est dit sur les héritages d’une terre d’immigration, la diversité culturelle, et la mémoire commune à partager.

Les Millions vont-ils à l’Economie, alors ? On les cherche. Le fameux Fonds d’Intervention pour l’Economie Région (FIER) de 94 M€ est juste une « marque » qui regroupe les fonds d’investissements créés par l’ancienne majorité, qui additionne crédit régionaux et européens sur plusieurs années.

Les Millions vont-ils (malheureusement) à ITER ? La Région va voter une enveloppe de rattrapage de 13,5 M€ pour la machine ! Mais le budget de la Recherche est de 30 M€ : Un tiers de la recherche pour ITER ? Que vont devenir les autres projets ?

Les Millions vont-ils à l’agriculture biologique, aux logements sociaux, à l’économie sociale et solidaire ? Non, tout cela n’existe plus dans les politiques régionales. Par contre, les appels à projets pour les stations de ski évoquent bien « la neige de culture », des projets de golf et de captation de l’eau.

Il y a d’ailleurs de quoi être inquiet sur les enjeux environnementaux et climatiques. Des plans de prévention des inondations et des risques naturels sont votés, et d’autres annoncés, sans aucune orientation de la Région, sans qu’aucun élu soit responsabilisé sur ce grave problème. Idem pour le Plans régional de gestion des déchets (nouvelle compétence, transférée des départements), qui nécessiterait l’investissement à temps plein d’un élu au moins ! Le programme AGIR pour les énergies renouvelables en lien avec les territoires n’existe plus. La Région se contentera des projets de recherche des pôles de compétitivité en matière d’énergie.

Quand on ajoute tout cela à la crise du rail annoncée, on comprend que cette Région n’a plus aucune stratégie climatique, pour permettre à ses habitants de mieux se déplacer, de diminuer la facture d’électricité, d’anticiper les changements climatiques qui affectent les montagnes comme le littoral.

M. Estrosi sert ses amis, ses entreprises, ses élus sur son territoire, le tout dans une conception autoritaire, brutale et verticale du pouvoir.

Je regrette et j’alerte sur ces orientations et cette absence de démocratie, qui nous éloignent de l’intérêt général et d’une meilleure égalité des territoires dans notre Région.


Communiqué de Sophie CAMARD [EELV]

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie CAMARD - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

vertderage 15/11/2016 19:29

les verts sont divisés et dans la polémique ce parti ne fonctionne pas et ne peut prétendre diriger la france

Virgilien 14/11/2016 16:39

Communiqué sans intérêt. Des millions disparaissent tous les jours dans les poches des elus au nez des contribuables. Leurs auteurs sont réélus régulièrement sous les applaudissements de leurs fans clubs.

NON AU QUATRIEME MANDAT 14/11/2016 09:33

...conception autoritaire, brutale et verticale du pouvoir... Le copain d'Estrosi ne serait pas le sieur Bernardi par hasard ???

Et alors ? 14/11/2016 09:07

En cumulant une dizaine de mandat ChE ne compte plus les sous depuis longtemps et les scandales s'égrènent partout où il passe. En général cela se traduit par des augmentations d’Impôts. Depuis que le niçois a mis la main sur la région rien n'a changé et c'est encore plus facile sans aucune opposition. Les verts et le PS ont été bernés sous prétexte de front républicain. Une fois encore le baratin anti-FN a fonctionné. Mme Camard est mal placée pour râler . Fallait y penser avant !