Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 23:22

Arnaud Parenty, élu de la liste d’opposition Lavandou Ensemble est intervenu, dès l’ouverture du conseil municipal du 29 septembre, pour faire part de sa contestation concernant le compte rendu de la séance du 30 juin 2009.
En effet, l’interprétation de son intervention a été tronquée de telle manière qu’elle atténue la gravité des reproches faits au maire et à certains des élus sur la prise illégale d’intérêt et la gestion de fait de l’office du Tourisme.
Le conditionnel est même employé alors que l’élu s’est exprimé au présent en dénonçant des faits réels et avérés. lire la déclaration d'Arnaud Parenty.
Le maire ne lui a pas laissé finir son intervention, lui coupant plusieurs fois la parole pour préciser qu’il ne gérait pas de fait l’Office de Tourisme et que le vote des élus, administrateurs de l’OT, du conseil municipal du 10 février 2009, pour la subvention de 250.000 € devait être considéré comme une erreur ! (Il a demandé plus tard au conseil de faire rectifier la délibération en cause). Après 15 ans d’expérience territoriale, on peut s’étonner que notre premier magistrat laisse encore passer par inadvertance ce qu’il considère comme une bévue !
Arnaud Parenty a tenté de s’exprimer, malgré tout, avec calme, politesse et détermination pour s’entendre dire qu’il était agressif, irrespectueux et discourtois envers les élus de la majorité.
Notre élu a réussi, dans le brouhaha délibérément créé, à proposer que les prochains conseils municipaux puissent être filmés, comme la Loi l’autorise. Ce qui mettrait un terme aux interprétations erronées, voire aux mensonges de toutes les parties.  Réponse du maire en fin de non recevoir : « Je suis le maire, je fais la police de cette assemblée et c’est hors de question ». Monsieur le maire et son conseil municipal sont bien tourmentés !  La création soudaine, dans la précipitation d’un EPIC, pour se remettre dans les clous de la légalité, en fait la preuve ! Peut être se sent-il provisoirement « protégé » par l’inertie des administrations telle que la Préfecture, qui pour l’instant, n’a toujours pas répondu au courrier circonstancié que nous lui avons adressé à ce sujet le 9 juillet 2009, suivi d’une relance le 14 septembre dernier.
Certains laissent entendre que nous ne recevrons jamais de réponse !  Nous sommes légalistes et républicains ! Permettez nous de penser que la réponse viendra. A défaut, nous comprendrons mieux alors pourquoi certains maires échappent à tout contrôle, lorsque le représentant de l’Etat ne manifeste pas l’arbitrage et l’avis qu’on lui sollicite… Peut être nous faudra t’il saisir le ministre de tutelle ou la Justice ?
En fin de conseil municipal, le maire s’est adressé publiquement à notre élu, sur un ton d’intimidation indigne de sa fonction, en lui précisant que s’il persistait dans ses déclarations, il le  trouvera toujours face à lui !
L'opposition exprime sa cohésion face à ces propos et persiste dans cette déclaration.

Lire l'article du 01-10-2009 dans Var Matin

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Conseil Municipal
commenter cet article

commentaires