Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Abstention record attendue aux élections des 20 et 27 juin (AFP)

Le port du masque ne sera plus obligatoire au 1er juillet (BFM)

20 juin. Fête de la musique NON ; bureaux de vote OUI (FB)

"Dieselgate" PSA mis en examen après Renault et Volkswagen pour fraude (FI)

Pass sanitaire nouvelle norme de liberté en France et en Europe (CEE)

AstraZenecca. Des millions de doses inutilisées en stock faute de clients (RTL)

Pollution. Une algue "asiatique" invasive colonise le littoral depuis 2019 (MSLC)

La droite lance un sondage sur 15.000 personnes pour trouver son candidat 2022 (LR)

Le premier ministre à nouveau "cas-contact" contraint à l'isolement  (AFP) 

Vrai-faux QR code en vente sur internet pour les réfractaires (FB)

16 pays cassent le cryptage AN0M et arrêtent 800 mafieux internationaux (AFP)

Accélération fiscale prévue en France dès 2023 pour rembourser la dette Covid (LF)

Bercy comment faire sortir légalement les 152 milliards € du livret A vers l'économie (FI)

Enedis envisage de récupérer par surtaxe sur les factures son emprunt Linky (FM)

Le PIB va chuter à - 9,4% en 2021 avec une dette cumulée de 2600 milliards € (BdF)

Régionales. LREM promet des milliards € pour aider LR à gagner la Région Paca (HP)

L'ex président du CD13 condamné à 3 ans de prison pour "marchés truqués" (HP)

Covid. Les anglais placés en quarantaine dès leur arrivée en France (AFP)

Détournement Ryanair. La France interdit son espace aérien aux avions Biélorusses (FI) 

2021 sera la pire année de l'histoire du tourisme en France malgré le déconfinement (OMT)

Tollé international après la capture d'un opposant biélorusse sur un vol Ryanair (Fox)

CD83. 2 candidats à la Crau "mis en examen pour détournement de fonds publics" (HP)

Indemnités/mois 5639 € au président et 2528 € aux conseillers + avantages (CD83)

Pfizer prépare un rappel annuel de son vaccin modifié des variants (CNN)

Rebond Covid. L'OMS prévoit une deuxième année plus mortelle (AFP)

Acculée par une dette colossale la France met fin à l'état d'urgence sanitaire (AN)

La France premier fournisseur d'armes après les USA contourne les embargos (HP)

6 Français sur 10 ne souhaitent pas la candidature d'Emmanuel Macron (Odoxa)

La droite cumule le record des bracelets électroniques ordonné par la justice (FB)

Mairies opposées au retour du tourisme de masse cet été dans le Var (FB)

Georges Tron condamné à 5 ans pour viol gère sa mairie depuis sa cellule (AFP)

Les feux tricolores "comportementaux" légalisés au J.O contre les dos d'âne (Ministre)

Le pillage "légal" des fonds publics Covid aurait enrichi la mafia en col blanc (FB)

8 ports francs totalement exonérés d'impôts ouvrent fin 2021 au Royaume Uni (UE)

Lavandou. L'opposition vote contre le budget 2021 "sans avenir" du maire (LR)

77% des français ont une vision négative de la politique et des élus (OW)

La fraude sociale pratiquée par 5 millions de français coûte 52 milliards € à l'Etat (SS)

2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 14:25

Depuis des années, la rumeur circulait que le maire du Lavandou refusait de créer un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) pour la gestion de l’Office de Tourisme, sous prétexte de laisser le monde associatif «privé» s’en occuper.
Ce qui ne l’empêchera pourtant pas de manœuvrer en 2008 pour y placer, au conseil d’administration de l’association Loi 1901 subventionnée à hauteur de 320.000 €, sept membres de son conseil municipal, dont deux vices présidents, et d’y faire engager, au nez et à la barbe de tous les intervenants « privés », l’ancien président démissionnaire au poste de directeur salarié, lui-même élu de la majorité.
Quinze mois après cette OPA, les comptes sont déjà dans le rouge. Voila que, soudainement, dans l’urgence, le maire ne trouve d’autres choix salutaire que de mettre en place ce fameux EPIC ! Refusant par ailleurs à l’opposition, un siège sur les 9 prévus au comité de direction, (+ 7 représentants des professionnels du tourisme) pour incompatibilité d’humeur avec son opposition ! Notre groupe Lavandou Ensemble a donc voté contre la création au 01 janvier 2010 de cet EPIC, puisque pas invités et sans aucune envie de cautionner ni sa gestion, ni son coût.
Si la mission reste la même que l’association sabordée, le financement est lui devenu public, c’est à dire supporté par tous les contribuables ! Donc nulle obligation d’y adhérer, d’y cotiser, d’y participer !  Par la loi tout le monde est logé à la même enseigne, traité sur un pied d’égalité. C’est la collectivité qui assure !
Recettes. Taxe de séjour ; cette contribution principale de son financement, qui freine la fréquentation touristique et incite à la fraude déclarative, rapporte bon an mal an autour de 350.000 € à la commune.  Cela devrait suffire, croit-on, à faire vivre le « machin ».
A cela s’ajoute d’éventuelles subventions, des souscriptions particulières et des offres de concours après appel d’offres, des dons et des legs, le chiffre d’affaire issu de l’exploitation des équipements ou la commercialisation de produits touristiques. Enfin les taxes que le conseil municipal aura décidé de lui affecter (ce qui ne manquera pas d’arriver !)
Dépenses. Frais d’administration et de fonctionnement, (entre autres, reprise des 9 employés + un directeur), frais de promotion, de publicité et d’accueil, frais inhérents à la commercialisation et la réalisation des produits commercialisés (!), frais liés à l’exploitation d’équipements touristiques structurants et frais inhérents à la création d’événementiels.
Ce que nous apprécions,  face aux dérives passées, c’est que son contrôle est soumis à la comptabilité publique et la gestion confiée au trésorier payeur général. Nous sommes aussi, provisoirement, rassurés sur le sort réservé au personnel qui devrait être réintégré dans la nouvelle structure, sans perte des droits acquis. Mais nous sommes plus inquiets sur « l’harmonie relationnelle » qui devra régner entre le comité de direction, le maire et le nouveau directeur à venir ! A nos yeux un « mouton à 5 pattes » dont le passé nous démontre la limite, comme cet ex-directeur de l’OT - prétendu incompétent - viré sans ménagement par le maire et sa courroie de transmission le conseil d’administration de l’OT, aujourd’hui directeur général du circuit Paul Ricard. Difficile équilibre entre servilité et initiative, le casting risque d’être à répétition !
D’une façon générale un EPIC lié au tourisme est le support des grands projets d’intérêt général, aux structures majeures, en grande majorité déficitaires et destinés à contrer la concurrence privée ou à remplir une véritable mission de service public. Si un EPIC peut faire appel à l’emprunt, aux collectivités locales, aux acteurs institutionnels (EDF, VEOLIA, etc.) on peut se poser légitimement la question pour quel retour d’ascenseur ?
Reste à savoir qui seront les 7 courageux administrateurs « privés » du comité de direction : Union des commerçants, port, loueurs en meublés classés, hôteliers, restaurateurs, plaisanciers ? et surtout de leur représentativité du tissu économique lavandourain. Beaucoup de questions sont encore à ce jour sans réponse.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jul Bernardo 12/11/2009 14:05


C'est déplorable. Minable!


C'est pas sérieux! 15/10/2009 15:35


Je viens de reçevoir invitation pour les "états généraux du tourisme lavandourain" le 19 octobre de 18h à 21h. Seulement 3 heures de débats pour disserter, proposer, débattre,
envisager l'avenir touristique de notre station balnéaire ? Il semble évident que les décisions sont déja prises sans autre avis qu'un brouillon de questionnaire auquel n'auront répondu que
les "chers amis" de notre office de tourisme et du maire. Ces décisions nous seront imposées sans autre discussion ! C'est pas vraiment sérieux ! L'enjeu méritait mieux.


magouille et compagnie 06/10/2009 17:31


Si j'ai bien compris le pataques que vous dites, le maire sait depuis la derniere assemblée générale de l'office du tourisme du 25 juin qu'un Epic serait crée pour janvier 2010 après les "états
généraux du tourisme "d'octobre. Alors pourquoi avoir fait un appel de cotisations 2010 aux adhérents de Lavandou Tourisme loi 1901 s'il savait qu'il était condamné à disparaitre ? Moi j'ai
payé. J'ai été abusé. c'est vraiment magouilles et compagnie


Michelle 04/10/2009 09:42


Plus d'adhérents à la nouvelle structure de l'O.T. !
mais alors , que devient notre cotisation 2010 payée ce mois d'août
allons nous être remboursés ? 

un loueurs en meublés frustré