Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 23:06

Alors que le Lavandou file vers son centenaire, la Cour des comptes vient de publier un rapport sans complaisance sur les 3 mandatures de l’équipe municipale Regain qui fait bloc derrière son maire. Ce dernier tente de faire bonne figure malgré les évidences . Les contribuables apprécieront un peu moins ces extraits :

AUTOFINANCEMEN NET INSUFFISANT
La capacité d’autofinancement de la commune est quasi nulle, les charges progressant plus vite que les recettes.
La hausse de la fiscalité, l’emprunt, la cession d’actifs (revente du patrimoine communal), le gonflement anormal des immobilisations, l’étalement des emprunts ont artificiellement équilibré la situation financière.
Chaque fin de mois, la commune emprunte pour faire face à ses besoins de trésorerie tendue
La création de l’Epic de tourisme a creusé les dépenses de la commune largement, au-delà de la taxe de séjour collectée

GESTION APPROXIMATIVE
La CRC constate des pratiques de gestion approximatives sinon irrégulières (concessions de logements, conventions d’occupation précaire, sous-évaluation importante de redevances, défaut de mise à disposition d’installations sportives, attribution de véhicules de fonction, frais de missions, frais de réception, frais de représentation du maire…)
Sur 63 associations qui reçoivent des subventions en 2009, deux se partagent 67% de cette manne. La plupart ne respectent pas la réglementation et parfois n’ont fait aucune demande.

DETTE ET EMPRUNTS TRÈS EXCESSIFS
Le niveau d’endettement est de 20,2 millions d’euros, soit 2991 € par habitant contre 1136€ pour la moyenne du Var. Le surclassement de la commune estivale dans la strate 20000-40000 habitants n'est un artifice municipal pour emprunter, la dette restant bien à la charge des 5747 habitants.

2002-tab.jpg
La commune allonge ses emprunts de 15,5 ans à 21,8 ans pour diminuer ses remboursements mais, de ce fait, obère durablement les finances communales sur les générations suivantes.
En 17 ans la commune a versé de 15,5 à 16 millions € d’intérêts aux prêteurs sans pour cela diminuer le capital restant dû, puisqu’elle en profite pour emprunter à nouveau.
La perte de population constatée par l’Insee  (-700 habitants) aura une incidence sur les dotations et les recettes futures

Dexia détient 49% des emprunts de la commune et depuis 2005 est le banquier de référence sans mise en concurrence. Les emprunts Dexia, annoncés non toxiques par le maire, doivent rester sous étroite surveillance
Le refus d’intercommunalité a privé la commune de plusieurs millions d’euros en dotation

PERSONNEL EN ROUE LIBRE
La gestion du personnel (214 permanents) représente 51,1% des charges de gestion et manque sérieusement de rigueur avec un taux d’absentéisme record (12% de l’effectif soit 26 emplois). Le recours aux primes de fin d’année et aux heures supplémentaires (12097 heures +61% en 2009) sont sans réalité avec les services (comme le centre technique qui enregistre le plus fort taux de recrutement)
Le tableau des emplois soumis chaque année au conseil municipal ne présente pas le véritable effectif autorisé. La commune n’a pas été capable d’expliquer l’écart significatif entre emplois autorisés et emplois constatés par la CRC.

ANIMATION A GOGO SANS CONTRÔLE
Les festivités sont un gouffre financier où les recettes sont quasiment absentes
En 2007 la CRC a constaté 831 400€ de dépenses liées aux festivités et à l’événementiel sans compter les frais EDF et les frais de personnel municipal en heures supplémentaires:

 

Dépenses

Recettes

Montant €

Tickets régie

Montant €

Kaolin

30 511,80

118 x 20 €

2 360,00

Kid Créole

39 239,26

210 x 20 €

4 200,00

Les Plasticines

29 700,75

134 x 15 €

2 010,00

John Mayall

30 007,84

453 x 20 €

9 060,00

Superbus

32 553,15

778 x 25 €

19 450,00

Volcano DJ Tour

5 962,00

936 x 5 €

4 630,00

Fabrice et Fabrice

6 312,44

49 x 10 €

 490,00

TOTAL

194 287,24

 

42 200,00

Jimmy Cliff

51 383,27

gratuit

0

Motonautisme

30 000,00

gratuit

0

The Commitments

30 083,46

gratuit

0

Superbus

52 553,15

gratuit

0

Beach Volley

73 884,15

gratuit

0

Autres exemples en 2009 :
Corso fleuri. Dépenses: 146 397 € (sans compter l’utilisation des moyens et du personnel de la commune + 62 000 € de subventions aux associations) pour une recette de 42 520 €. 
Noël des anciens. Véritable partie de ping-pong comptable entre la commune et le CCAS. Aucune n’a pu apporter de justificatifs, ni de mise en concurrence des prestataires. Dépense estimée à 88 000 € par la CRC.

SUIVI INEXISTANT DE L’EAU
La commune n’assure aucun suivi économique sur le délégataire Saur (en place depuis 1978 pour le réseau d’eau et 2004 pour l’assainissement)
En 2009 la commune encaisse 99 000€ du délégataire sans raison plausible ni justification de redevance (erreur comptable explique le maire).
En 5 ans le prix du M3 d’eau passe de 3,58€ à 4,76€ soit +33% et, sur la même période, l’abonnement progresse de +21,3% sans curiosité de la commune.

PASSATION DE MARCHES ATYPIQUE
Plages. La redevance au M2 par rapport au CA des plagistes est nettement sous-évaluée et pénalise fortement les revenus de la commune qui elle-même paie une redevance sur le domaine public maritime.

Plages

Redevances €

prix M2

titulaires

 

2008

2009

2010

2011

 

Cavalière

4145

4135

4177

5180

20,00

Iberazur

Cavalière

4320

4309

4353

5400

20,00

Gd Hôtel Moriaz

Cavalière

5024

5188

5228

6980

22,19

M.Mouraille

Cavalière

5330

5317

5371

6660

20,00

Le Chaby

Cavalière

4320

4309

4353

4353

16,12

Er-Ma

Cavalière

6000

5985

6046

7450

20,14

Les 3 Cas

Cavalière

8320

8299

8384

10400

20,00

Sogeco

Cavalière

2208

3202

2225

3200

23,19

Watersports

Cavalière

2208

2202

2225

2790

20,22

D. Darrouzes

La Fossette

5520

5506

5563

6900

20,03

Coco beach

Le Layet

3955

3945

3986

7450

30,16

G.Bonacorsi

Aiguebelle

7200

7182

7256

11500

43,81

Azur 2000

Aiguebelle

3920

3910

3950

4900

20,00

Commodore

Aiguebelle

800

798

800

1000

20,00

L.Cassou

L’obligation pour les candidats de justifier d’un bâtiment existant  situé à proximité est une entrave à la libre concurrence.
En 2008, les délégations sont exécutées avant le choix de la commission des marchés et la signature des contrats par le maire. 
La commune n’exerce aucun contrôle sur les bénéficiaires et organise l’attribution des plages à ceux déjà implantés ou à proximité.
Hors CRC, d’autres exemples d’attributions atypiques concernent le Bassin Beaumont, le Petit Train des plages, la délégation à Lavandou Tourisme, la revue municipale…

DÉLIBERATIONS IRRÉGULIÈRES
La CRC relève des délibérations entachées d’illégalité où les conseillers municipaux sont directement intéressés aux délibérations et aux travaux préparatoires.
La CRC constate que la rédaction définitive des délibérations ne correspond pas à la réalité du vote du conseil municipal.
Hors CRC, d’autres agissements :
L’attribution de subventions (1995-2003) à l’association Lavandou Tourisme alors que le maire et l’adjoint au tourisme se trouvaient aussi dans le conseil d’administration.
Des délibérations souvent prises non par le conseil municipal, qui en aurait préalablement délibéré dans un "pré-conseil" excluant les conseillers d’opposition, mais en fait par le maire.
La position simpliste du maire à ne pas communiquer aux demandeurs des documents administratifs autorisés par la loi.
La posture illégale du maire à appliquer un droit de regard, d’interprétation ou de non publication des textes de l’opposition à paraitre dans les éditions municipales et l’absence d’espace d’expression sur le site internet municipal.
Le délai de convocation au conseil municipal parfois en deçà des cinq jours francs alors qu’il n’est pas concerné par l’urgence.

LE PORT MINÉ DANS SA GESTION
Le conseil portuaire, dont le maire est président, manque de transparence dans l’attribution des places, dont le fonctionnement est de plus en plus lapidaire aux yeux de la CRC.
L’association la Girelle, bénéficiant d’avantages illégaux et inégaux, a créé une perte de recettes de 780 000 € à la commune entre 2002 et 2010, alors que la contrepartie n’est pas chiffrée (cette illégalité était déjà signalée dans le précédent rapport de la CRC).
Le compte clients affiche un accroissement des créances douteuses du fait de l’occupation privative du domaine public par le centre commercial et la multiplication des contentieux. Cessations d’activités, insolvabilité, liquidations judiciaires…) présagent une perte de 777 000 € pour abandon de créances.
La régie du port n’a pu justifier la base de calcul du prix du carburant revendu et d’une comptabilité des stocks.

Nous remerçions Julie Romano pour son travail d'analyse
Vous avez remarqué ou subi un autre cas ? Signalez-le  lavandoutribune@gmail.com

Lire les détails du rapport de la Cour des Comptes sur le Lavandou
Lire la réplique du maire du Lavandou sur le rapport de la Cour des Comptes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

@rendons a César 29/10/2012 15:27


Embelli le village ? Oui, mais a quel prix et quoi d'autre depuis 17ans ? De la mystification pour une cosmétique réussie mais chère payée. Passons a autre chose...

rendons a cesar 28/10/2012 08:40



Je ne suis pas un fan.G Bernardi sera probablement éliminé par les urnes mais restera le maire qui aura embelli la ville avec talent. 

quillard 25/10/2012 09:48


Monsieur le Maire est la Science de la certitude. Avec lui on ira sur la Lune à quatre pattes.
Monsieur le Maire a fait son temps il peut partir au Fougaou écrire son prochain roman "l'Art du Tribal"



 

@lisette 21/10/2012 18:05


je vais dans votre sens il existe une certaine complicité "mafieuse" entre électeurs et élus pourquoi ? simple ! tous se reconnaissent dans les affaires et le cochon de payeur est un touriste qui
n'est pas du pays dont le mécontentement est sans importance il sera remplacé l'année prochaine par un autre d'où la mathématique fuite en avant du maire qui rame à en chercher des nouveaux.

Lisette Frau 20/10/2012 08:10


C'est pas une révélation tout se sait.Les premiers à le dire sont aux services municipaux.Les meilleurs préfèrent partir travailler dans les autres
villages.

KOBA 19/10/2012 10:06


EN GROS NOUS AVONS EU RAISON DE QUITTER LE GIRON DE BORMES. EN REALITE NOUS AVONS EU TORD PUIQUE L'INTERCOMMUNALITE REVIENT EN FORCE. CONCLUSIONS: 100 ANS DE PERDU. DIFFICILE A EXPLIQUER.
D'AILLEURS ON FÊTE QUOI ? UN COUP DE PIED DANS LE CUL ?

Laurent Menard 18/10/2012 10:53


finira-t-il comme son collègue de sanary devant les tribunaux ?

lol 17/10/2012 15:08


Arrêtez de lui donner autant d' importance, Je rigole" lui un vieux renard de la politique" mais même pas il aurai tenu 6 mois dans une autre ville. Ici c' est un village de moutons suiveurs. D'
aprés les commentaires lu y en a qui sortent du rang. C' est bien continuez y a des progrés, plus que 18 mois, 1an et demi........


 

@francoisedallest 17/10/2012 14:03


Vieux renard de la politique ? !!! je peux pas vous laisser dire ça ! Il est grillé partout ! Son sens politique est tres limité. Piètre comptable, il ne voit rien venir, ne sait pas négocier,
campe par vanité sur ses positions meme quand elles sont ridicules, ne fait jamais marche arriere. Il sait juste bien s'exprimer en public ! Meme ses écrits sont insupportables de masturbation
cérébrale. C'est dire ! Swan  

Bernard du Lavandou 17/10/2012 10:23


Le système Bernardi-Regain, autocratique, capricieux et
trompeur découvre la concertation le 24 octobre autour du centenaire de la commune.  J’suis MDR

francoise dallest 17/10/2012 09:10


je pourrai à la rigueur accepter ce bilan de la part d'un débutant mais de la part de gil bernardi vieux renard de la politique c'est inacceptable et je pèse mes mots.

Pierre Bertone 17/10/2012 04:41


La gestion de Gil Bernardi est un naufrage
financier sur lequel chaque électeur devra méditer avant de confier la direction de la commune à un nouveau maire. Savoir parler n’est plus suffisant à notre époque. La bonne gouvernance est de
partager les rôles et ne pas décider impulsivement. Cet homme était pourtant bien parti malgré son handicap personnel de rester sur la forme et non le fonds. Le Lavandou a voté trois fois sur son
nom. La première par enthousiasme, la deuxième par habitude, la troisième par défaut. La fois de trop en somme. Qui sera l’homme providentiel ? Celui dont la parole saura retrouver la
confiance perdue des concitoyens. A ce jour personne n’est sorti du rang ?

Chantal Cottet 16/10/2012 09:56


Partira pas sinon il ferait quoi de sa peau. Un mandat de plus et c’est la quille lol ! 

Michèle C.T 15/10/2012 21:43





Gil Bernardi c’est fini et bien fini  !!!!!!! Il a trompé tout le monde. Tournons la page !!!!!!!!

Ras l'Bigoud 15/10/2012 19:26


Oui mais voilà... tous ceux qui se sont gaussés d'être graissés, ceux qui, sous la fontaine ont profité d'un système qui les a rendus otages, oui ceux-là...
Auront-ils en 2014, le courage de laisser sur leur chemin et pour le bien-fondé
de l'intérêt général celui qui les a manipulé, s'est servi d'eux pour creuser son seul misérable sillon ?
Juste pour leur honneur de citoyen, ils auraient légitimité à relever la tête
et ne pas renouveler leur erreur manifeste !

polichinelle 15/10/2012 19:21


Hep ! vous avez oublié les gentils promoteurs et les généreuses délégations de servicepublic qui donnent un coup de main par-ci par-là en finançant...hum ! quelques élections mais bon pas vu,
pas pris. l'ile verte, la plage du L... tiens ce sont les mêmes bizarre...bizarre ! et la Baou d'où sort-il ce gentil promoteur qui se sacrifie pendant 70 ans ? Au rayon relations souterraines il
se passe toujours quelquelque chose aux Galeries Lafayette vous comprendrez pourquoi être maire au lavandou ce n'est pas mal du tout.

KOBA 15/10/2012 10:40


UN GESTIONNAIRE ? PAS CAPABLE DE PAYER SES NOTES DE RESTAU. NE MONTRE PAS LE BON EXEMPLE DANS UNE VILLE EN SOUFFRANCE.

Christophe C 15/10/2012 10:05



C’est un choc ! En 1995, 2004 j’ai voté Bernardi sur son programme d’effacer la dette et de changer le comportement
d’une municipalité socialo-communiste. N’a rien fait de mieux avec plus de dissimulation. La ville est morte et franchement les cent ans de la commune ne sera pas un argument d’enrichissement
touristique. Faedda a été victime de son entourage le village est victime de Bernardi et va payer longtemps ce choix. Merci de m’avoir permis d’exprimer ce que j’ai contre lui.

Madame Soleil 15/10/2012 09:16


Bernardi partira par la petite porte.  Ya plus d'argent a dilapider sans controle, l'intercommunalité va diluer son pouvoir jusqu'à présent sans partage. Le prestige de la fonction est pour
lui terni depuis longtemps. Il s'est discrédité partout. Les reglements de compte l'attendent... Tout ça devient moins amusant. Son orgueil démesuré ne le supportera pas. Sigmund

Lavandou-Paris-Compiègne 15/10/2012 08:35


Maréchal, nous voilà !