Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Vendanges précoces et production limitée dans le Var pour le millésime 2017 (France 3)

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 23:13

21/09/2012 mise à jour
Le conseil municipal du Lavandou du 18 septembre a découvert avec surprise le rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) réalisé sur la gestion communale entre 2002 et 2010. L’information avait été tenue confidentielle depuis son origine (octobre 2010) par le maire alors que l’audit s’est déroulé pratiquement sur 18 mois. Comme le maire du Lavandou a eu largement le temps de lire à sa façon le rapport final remis en juin 2012 et de préparer ses commentaires, il a exprimé sa satisfaction sur son excellente gestion reconnue (d’après lui) par la CRC. Mais il semblerait bien que les 60 pages du rapport soient beaucoup moins complaisantes à son égard. Elles relèvent de nombreuses irrégularités voire d’illégalités dans l’administration approximative de la commune. Certains tiers mis en cause n’ont pas répondu aux enquêteurs, se protégeant derrière le maire qui a l’habitude des virevoltes et des promesses sans suite. Nous remarquons que les observations de la CRC recoupent les principales interrogations des lavandourains. Ce rapport qui révèle de nombreux chiffres difficiles à obtenir remet les pendules à l'heure sur la réalité des lieux. Il est disponible, depuis sa présentation au conseil municipal, sur simple demande auprès de la CRC 17 rue de Pomègues 13295 – Marseile Cedex 08 ou de la mairie du Lavandou, laquelle n'en doutons pas s'empressera de le publier sur son site officiel.  

Var Matin 21-09-2012
Var-matin-CRC-21.jpg

18/10/2011 Très "cher" Lavandou ! 

Malgré les virevoltes du maire pour nous expliquer que les comptes de la commune sont en grande forme, force est de constater que le bilan financier 2009 du Lavandou est pour le moins très préoccupant. Constat conforté par les statistiques du ministère des Finances, le Lavandou est fortement endetté et les 3 mandats successifs de la majorité en place n’ont rien résolu. Les impôts et les dépenses sont en hausse constante et tous les indicateurs sont dans le rouge par rapport à la moyenne des communes varoises: pression fiscale, charges de
personnel, charges financières, intérêts de la dette, procédures couteuses, dommages et intérêts, dettes diverses… avec une dégradation du fonds de roulement. Et encore certains chiffres sont lissés sur la base d’une population de 13.918 habitants, selon la fameuse formule largement subornée par le maire, pour une population réelle de 5867 habitants. Artifice fallacieux qui permet d’afficher une pression fiscale à 806€/habitant au lieu de 1972€/habitant, qui s’ajoute à l’allongement de la dette sur les générations futures. De plus, l'embellie de l'immobilier qui a permis à la commune d'engranger des frais de mutation est tarie par l'attentisme de la crise... Le Lavandou vit au-dessus de ses moyens !

comptes-de-la-commune-3
Que va-t-il se passer maintenant jusqu’en 2014 ?
Dans la préparation du budget 2011, le maire ne peut faire l’impasse d’une quadruple contrainte 1. L’usure du contribuable mécontent de l’impéritie de la commune 2. Le repli du Département et de la Région, dépendants 
d’un gouvernement en banqueroute et d’une probable seconde salve d’austérité, forte des conclusions du rapport Attali 3. La dégradation de la note bancaire qui fait perdre confiance aux prêteurs 4. La prochaine réforme territoriale et le choix déjà contrarié de l’intercommunalité vers l’Est pour mutualiser les dépenses. Tout cela le Lavandou n’en semble pas préoccupé. La commune, enfermée dans sa bulle, poursuit ses chimères et ses dépenses inconsidérées: source d’eau chaude, cinéma, piscine, photovoltaïque, choix intercommunal, Epic… et comme le conseil municipal n’a aucune culture économique il vote aux ordres, sans discerner que le Lavandou ne s’en sortira pas sans suivre le mouvement général d’austérité auquel il ne pourra échapper . Plus dur sera l’état des lieux à l’issue de cette trop longue mandature de 19 ans qui l’aura isolé encore davantage de la réalité. Pourtant, ce sont bien les mêmes individus – alors dans l’opposition "Regain" de 1995 – qui dénonçaient à grands cris l’irresponsabilité des sortants et promettaient l'apurement des comptes. Il est donc urgent pour le Lavandou de sortir de sa dette et de trouver d’autres sources de financement que le seul tourisme, rongé un peu plus chaque année par la concurrence de proximité et notre mauvaise organisation (et non pas notre mauvaise volonté). Faire pression indéfiniment sur les taxes, sans un  bouclier fiscal communal, fait fuir le payeur qui compare le prix à l’agrément qu’il en tire. Prise de conscience trop tardive ! disent les observateurs. Le point de rupture est apparu en 2007 et le candidat maire ne l’a pas anticipé, pris par sa cosmétique électorale, sa certitude d’invincibilité et son irrésistible confiscation du tourisme des mains professionnelles. Le destin d’une commune est plus souvent confié à un avocat, instituteur, gestionnaire… rarement à un romancier ou un phraseur pathologique. Pour l’avenir du Lavandou, il faudra s’en souvenir en 2014 !

comptes-de-la-commune-2
Les chiffres clés 2009 du Lavandou par le Ministère des finances
Les comptes 2009 de la commune du Lavandou par tax.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Chambre Régionale des Comptes
commenter cet article

commentaires

bonnacieux 03/10/2012 08:27


Chère Mireille DELMAS,


Vous prenez fait et cause pour le maire c'est votre droit, mais c'est aussi votre droit de refuser la vérité des chiffres. Rien ne serait de la faute de ce pauvre garçon qui fait ce qu'il peut,
malheureusement il ne peut pas grand chose car sa capacité à résoudre les problèmes est proche du zéro absolu.


Regardez les choses en face, sauf si vous êtes non voyante et si vous avez bénéficié directement ou indirectement de ses faveurs cela ne vous autorise pas à nier la réalité.


 

KOBA 02/10/2012 09:17


AVOIR LA GNAK EST UNE CHOSE AVOIR L'INTELLIGENCE EN EST UNE AUTRE. LA COUR DES COMPTES CONSTATE L'ÂNE BRAILLE. L'ÂNE RESTERA TOUJOURS UN ÂNE. HI HAN ! HI HAN !

Framani 30/09/2012 15:50


Merci de vos efforts votre blog est tr pertinent.Toujours qqchose à cacher dans cette mairie pas très claire.

autonomic 29/09/2012 09:42


Les comptes sont vite faits, les caisses sont vides et, la commune vit sur un crédit permanent qui lui coûte les yeux de la tête. Bernardi a été incapable en trois mandats d'effacer la
dette préférant l'illusion du spectacle à la sagesse d'une bonne gestion. Tourner la page reste maintenant la seule solution à nos problèmes.

Lavandou-Paris-Compiègne 28/09/2012 09:43


La lettre justificative de Gil Bernardi à la Cour des Comptes est une apologie de la finasserie intellectuelle "Vous avez raison... mais j'ai surtout raison". A quoi sert-elle si un élu de la
République conteste ses conclusions? Yaka nommer le petit génie directement à la tête de la Cour des Comptes. N'oubliez pas non plus la dissimulation du contrôle auprès de son lampiste conseil
municipal sans parler de la population.Moins facile de faire de la trompette sur les finances que sur Pelagos !!!

julie.romano 27/09/2012 08:21


Le courrier du maire du Lavandou en réplique au rapport définitif de la CRC remis en juin est daté du 10 juillet 2012 alors que son conseil municipal jusqu'au 18
septembre n'est au courant de rien. Il ne reflète donc que l'opinion du mis en cause. Dans ses explications ressemblant à une chaire unviversitaire le maire donne une leçon de gestion au
magistrat instructeur. Drôle de façon de respecter l'institution. Mon oncle me confirme qu'aucun vote de confiance n'a été demandé au conseil municipal. Quelle est la valeur d'un tel rapport
lorsque les élus concernés n'ont aucune sanction ? Ce cas d'école est vraiment intéressant et je le développerai. point par point sur ce site

Yaka demander ! 27/09/2012 00:31


Lecture du rapport en suivant le lien : http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Commune-Le-Lavandou-Le-Lavandou-Var  

jean compasso 26/09/2012 14:18


J'ai enfin eu le rapport grâce à un ami conseiller municipal. Il charge beaucoup les erreurs du maire alors que ce n'est pas un débutant. Le shérif du lavandou ne connait pas la
loi.Le village ne doit pas ignorer les reproches faits apprentés à du clientélisme.Ce document est public je vous demande de le publier in extenso dans tribune je ne l'ai pas trouvé sur le site
municipal jamais à jour.

ouste 26/09/2012 11:25


C'est très clair après 18 ans de mauvaises habitudes le maire du lavandou doit partir sans discutailler

la vérité SVP 25/09/2012 18:00


Hallucinant de lire ce tissu de mensonges rapportés dans Var Matin. « Avant 2008 nous avons fait de très grands travaux à partir de
1996 » lesquels ? palmiers, voirie… toujours aidés par les collectivités territoriales, l’Etat, le Fisac ou la taxe de séjour partiellement reversée à lavandou tourisme ? « Nous n’avons plus
emprunté depuis 4 ans… nous avons considérablement allégé la dette… » de combien ? d’abord il a vidé les caisses du port, puis a  nouveau augmenté les impôts puis étalé la dette jusqu’à la
saint glinglin (nos enfants de nos enfants). La vérité :  a rallongé les effectifs de sa petite entreprise (240 personnes cela fait un fonds électoral d’au moins 500 personnes) en
pratiquant des primes à la tête du client sans empêcher un absentéisme record ; a ponctionné le CCAS pour des fêtes somptueuses aux vieux (800 électeurs au moins). Bernardi a juste oublié
que le montant des intérêts sous ses trois mandats payés aux banques est équivalent à la dette globale toujours là (20 millions d’euros). Un collectif citoyen devrait obtenir sa responsabilité
devant la justice et lui faire payer sur ses biens (et il en a) sa mauvaise gestion du bien communal. Ceux qui profitent du système Bernardi ne sont pas les payeurs ! Bernardi c’est une
prime à la médiocrité et au copinage à retenir sur ses confortables indemnités. JMF

Antoine Berre 25/09/2012 13:53


Oui je vois notre endettement déraisonnable relevé par la cour des comptes.Le maire nous fait gober "tout va bien" je fais partie de ceux qui disent "tout va mal" où
trouve-t-il l'argent ? simple il vend les bijoux de famille, il augmente les impôts, il déguise ses nouveaux emprunts en rééchelonnant les anciens. Du bricolage. Un intervenanat demande où est
passé l'argent? oui je me la pose aussi cette question et pas que moi!

dette ok mais pour quoi faire 25/09/2012 11:17


On parle beaucoup de la dette. Petit rappel, la dette en 1995 à l'arrivée de Bernardi était importante. Résultat dès son arrivée augmentation des impôts de 45%. Cela aurait dû servir à la
réduire, cela n'a pas été le cas.


Le problème de la dette c'est pour quoi faire? Qu'une commune emprunte pour créer des équipements publics, des infrastructures ou se payer des matériels indispensables, c'est un fait, c'est la
même chose qu'un particulier qui emprunte pour payer sa maison ou encore sa voiture. Par contre, comme au Lavandou, quand la dette augmente alors qu'aucun équipement public n'est créé, et que
l'on emprunte uniquement pour financer le train de vie de la commune, alors là oui, cela pose un véritable problème. C'est malheureusement ce qui se passe chez nous.

julie.romano 25/09/2012 09:46


La réponse est assez simple: le rapport n'est pas du tout positif pour Gil Bernardi. Il apparait comme un manipulateur éclairé feignant la surprise lorsque la chambre des comptes relève une
anomalie mais contestant aussitôt le bien-fondé par des argussies juridico-comptables sans fondement. Quand il est coincé il promet de se pencher sur l'erreur qui vient de ses services. Mon oncle
en rigole et me dit que la gestion de la commune est à son avantage depuis le début de son mandat car il est entouré d'imbéciles. A la lecture je vois bien comment tout le monde est trompé par
lui. Trop bien je vais en faire ma thèse de gestion publique

rapport sur site de la commune 25/09/2012 01:43


Puisqu'il est si fier (!...) des conclusions du rapport de la chambre régionale des comptes, pourquoi le maire ne le diffuse t'il pas sur le site de la commune ? Après tout, les lavandourains ont
bien le droit de savoir ! Et ce site est fait pour ça. Non ?

Chantal Cottet 22/09/2012 22:55


La seule mesure efficace consiste à rendre les élus et l’ensemble de la classe politique responsables de leurs erreurs et de leurs endettements publics sur leurs biens personnels et ceux de leur
famille.
Qui pense à demander à Roselyne Bachelot le remboursement de ce qu’a coûté aux contribuables français sa commande de vaccins contre la grippe inutilisés ? Aujourd’hui Roselyne Bachelot parade sur
les plateaux de télévision et elle ose dire avec un sourire béat que cet épisode de la grippe ne lui laisse pas de mauvais souvenirs… et pour cause !
Avec la responsabilisation des politiques sur leurs biens personnels la France est assurée de la fin du carriérisme en politique. Obliger les politiques à gérer les biens publics comme s’il
s’agissait de leur propre budget familial, avec les poursuites et sanctions auxquelles tout citoyen français doit s’attendre en cas de non respect des règles. La dette publique actuelle est
imputable non aux citoyens français, comme le martèlent malhonnêtement les politiques de tous bords, mais à l’ensemble de la classe politique qui a mal géré le budget de la France depuis les
années 1974. Les biens des hommes et femmes politiques concernés couvrent largement cette dette publique.


Réclamons le remboursement de la Dette publique à qui de droit !

julie.romano 22/09/2012 20:04


J'a cru comprendre la satisfaction du maire à la vue des conclusions de la cour des comptes. il devait s'attendre à pire. Mon oncle m'a donné le rapport à lire parceque je fais une thèse sur la
gestion publique. Je suis épouvantée. Un particulier serait déjà embastillé pour moins.La cour se contente de vagues promesses mais fait allusion à sa dernière visite en 97 où ses remarques sont
passées aux oubliettes. Les jeunes dont je suis sont très très déçus par cette équipe de vieux aux manettes se faisant passer pour des modernes. Avec aux aucune perspective au lavandou.Faut vite
changer de conseil municipal avant le naufrage du village.

la clef sous la porte 31/10/2010 11:19



Si il part, la dette reste au Lavandou et il n'en sera pas + inquiété...moi commerçant depuis de nombreuses années ici, je mets la clef sous la porte comme beaucoup car le ""Lavandou est sans vie
et tout mou" Par contre moi les dettes vont me suivre et je devrais payer...



agence touriste 25/10/2010 19:18



 referendum populaire.


commerçant en faillite



marinette 24/10/2010 10:26



ben voilà c clair il est temps de redistribuer les cartes au lavandou habitué aux tribuns bien installés à vie dans le fromage



bonus-malus 23/10/2010 12:27



faudrait se calmer sur les impôts au lavandou. Je suis effrayée par la dimension de la dette et l'imposition de cette commune.Je pense m'installer à la londe plus sérieusement tenue avec un maire
respectueux des autres pas langue de bois. Maryse Léon-Grasset



Jean Luc Mélenchon - Roméro 23/10/2010 05:56



ECOEURANT DE VOIR DES ELUS INCONTROLES ET INCONTROLABLES. J'AI UNE AUTRE
OPINION DE LA POLITIQUE. JE N'AI PAS ENVIE DE VOTER POUR DES MENTEURS. «
QU'ILS S'EN AILLENT TOUS » A ECRIT J.L MELENCHON. ROMERO



beaufbof 21/10/2010 14:27



bizarre j'comprends pas tout les mots quand il parle y doit être super malin 



Louis Genot 21/10/2010 12:11



Réponse au commentaire « Trop de démocratie ? » Vous avez raison dans votre
propos. Cependant comment accepter au Lavandou que 25% des citoyens -
maintenant bien davantage- sont sortis du débat démocratique depuis 1995,
écartés de toute décision qui engage l'avenir - intercommunalité, emprunts,
tourisme -ridiculisés par la suffisance d'un maire incapable de maitriser sa
dette, censurant toute liberté d'expression sauf la sienne ? Son bilan 2014
en 19 ans sera toujours en 3D « DETTE, DEFICIT, DIVISION ».


Louis GENOT



Pierre-Jean 21/10/2010 10:57



Pourquoi ne pas évaluer chaque année le maire au lieu de se l'encaper 6 ou
12 ou 18 ans avec une notation par un référendum local ?


Pierre-Jean



Trop de démocratie ? 21/10/2010 09:04



Attention : Trop de démocratie tue la démocratie ! Le lynchage permanent, pas toujours justifié, des politiques peut avoir des conséquences funestes pour les citoyens que nous sommes. Les
politiques sont loin d'etre irréprochables. Il faut leur rappeler leur vocation première. Celle pour laquelle ils se sont engagés : Servir ( avant de se servir...) Il nous faut aussi les
respecter quand ils le méritent. Le contre pouvoir c'est bien mais vouloir tout casser ne va pas dans le bon sens. Il faut faire les bilans lors des échéances. Pour Le Lavandou c'est en 2014, pas
avant !



Mireille Delmas 20/10/2010 18:39



La démission de Mr Bernardi est une hypothèse pas sérieuse
du tout. Primo il ne le fera pas, deuxio rien ne prouve sa mauvaise gestion. Je concède sa légèreté dans le contexte actuel mais la dette existait avant son arrivée.Vrai il aurait pu
rembourser un petit million chaque année et au bout de 18 ans la dette serait pas anormale. Le maire gère l’argent comme il veut et bien des communes sont dans le rouge plus que nous. Il vous
reste la liberté de déménager si la fiscalité vous devient insupportable mais de grâce cessez de le tourmenter son boulot est difficile.



Mon trésor public 20/10/2010 15:02



Ici toutes les infos sur la 1ère partie du visible puisque Gil Bernardi cumule d'autres fonctions comme pdt du SCLV. Plus simple demandez-lui directement ses indemnités elles
sont par principe publiques votées par le conseil municipal. Si pas coopératif écrivez au préfet où votre courrier sera enregistré. Sans réponse filez aux impôts qui ne peuvent s'opposer au droit
d'information. Observez le régime des retraites des élus ils ne descendent pas dans la rue fascinant



réponse a "mon trésor public" 20/10/2010 13:44



Ca gagne combien un maire avec tous les petits a coté, président de ceci, vice président de cela, invité par ici, indemnisé par là ?  Bien plus que ses adjoints qui bossent pour
pas grands chose... Dans 600 ans, quand il aura fini de payer, promis qu'on lui fera une statue comme bienfaiteur de la commune.    Yaka de Gemadir



Mon tresor public 20/10/2010 12:23



Pour rembourser 17,8 millions de dettes Gil Bernardi devrait reverser
pendant 600 années son indemnité de maire à la commune. Son programme
2014-2614 « Regain de dettes pour le Lavandou » est tout trouvé

Mon trésor public



ANTOINE MONTEBOURG 20/10/2010 10:43



JAMAIS D'AUDIT DE LA COUR DES COMPTES MALGRÉ CE QUE JE LIS SUR LE TOURISME ??FAUDRAIT LE RÉCLAMER COMME CONTRIBUABLES