Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Le président fera une déclaration importante aux français le 28-10 à 20h (AFP)

Un reconfinement probable est à l'étude pour la région Paca après la Toussaint (FB)

Réactivation du plan Vigipirate autour des rassemblements religieux (AFP)

Boycott des produits et manifestations contre la France dans les pays musulmans (HP)

70 à 90% des pharmacies n'ont plus de stock de vaccins contre la grippe (FI)

L'application "TousAntiCovid" disponible sur smartphone est encore boudée (Ministre)

Incident diplomatique France-Turquie suite aux propos des présidents (F24)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Couvre-feu dans le Var à partir du 24 octobre pour six semaines (Préfet)

Brexit. La France perdra 3,6 milliards € en exportation en cas de no-deal (Euler)

Couvre-feu. 46 millions de français contraints de rester chez eux de 21h à 6h (LP)

Une amende record de 4,3 milliards € contre Google infligée en 2018 par l'UE (FI)

Google poursuivi pour abus de position dominante aux USA (HP)

Vaccins contre la grippe en rupture de stock dans 60% des pharmacies (LM)

Europe la France cotisera 26 milliards € à Bruxelles mais en recevra 40 d'aides (AN)

Facebook interdit toutes publicités ou infos contre la vaccination de la grippe (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Confusion des statistiques par amalgame entre Covid-19 et grippe saisonnière (Twitter)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

Une loi en préparation va obliger les maires à réguler leur surfréquentation touristique (AN) 

Tempête Alex l'urbanisation incontrôlée à l'origine des dégâts exceptionnels (HP)

Création d'un observatoire national des agressions envers les élu(e)s (AMF)

56 % des américains prédisent la réélection de Trump qui "rattrape son retard" (NYT)

Cinéma. Le streaming vide les salles de cinéma désertées par la pandémie (Actu)

440 milliards € dorment à perte sur les comptes courants des français (BdF)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R. tente un accord avec Macron (LFI)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 08:18

Que se passe-t-il au Lavandou ? Les professionnels inquiets se posent des questions sur la fréquentation. Pas toujours les bonnes.
Le Lavandou manquerait d’attractivité… Le Lavandou ne serait plus compétitif… Le Lavandou n’est plus ce qu’il était… la municipalité serait à bout de souffle…
Rassurons-nous ! nos plages sont toujours là, même si parfois poser sa serviette devient aussi  cher que d’y stationner sa voiture ! CSG, gel des pensions,  gilets jaunes, hausse des taxes locales,  rougeole, sécuritaire, pétrole, prix alimentaire… autant de facteurs qui poussent les touristes à la prudence  et à la concentration estivale. Sans oublier nos amis d’hier devenus nos concurrents d’aujourd’hui à grand renfort de festivals, concerts, sardinades, expositions…
Le Lavandou a tout pour réussir sa saison touristique mais - hélas - continuellement bridé par l'autisme d’une collectivité sourde aux méthodes marketing, à l’union des professionnels et allergique à l'intercommunalité. La faute à l’EGO, déformation cérébrale qui ronge les hommes dominés par leurs plats ukases.
Leurs ordinogrammes sont remplis d’inutiles idées ronflantes - clé du clientélisme des faibles - qui achètent le temps, le pouvoir et l’entourage qui va avec.
Le Lavandou stagne économiquement depuis des années mais ne recule pas dans l'imaginaire des estivants. C’est la bonne nouvelle… mais pour le prince charmant faudra attendre encore un peu !

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 07:44

A notre surprise, l’opposition "La Ville Heureuse" n’a pas publié dans la Gazette du Lavandou 137. Motif indiqué : "texte non parvenu à temps". Le maire, directeur de publication, a fait du zèle pour asseoir son pouvoir vacillant.
Il est toujours préjudiciable pour les citoyens d’empêcher l'expression des opposants sous des motifs aussi fallacieux. Depuis longtemps le facteur a été remplacé par le téléphone et l'email. Lavandou Tribune publiera le texte absent afin de réparer cette injustice (NDLR)

Ci après, l'article du groupe Lavandou Cap 2020

Été 2018. Quel bilan pour Juillet et Août ? Qu’avons-nous vu de NOUVEAU dans ce si joli village… du LAVANDOU ?
Il fut envahi par des touristes très nombreux… plutôt une bonne chose pour l'économie !!! Mais qu’entendons nous,  si bien sur nous ? ouvrons nos oreilles : trop chaud... trop de monde... trop cher...  tout est à payer :  parkings, plages…
Parlons un peu des parkings accolés aux plages… A Saint Clair si vous voulez y passer la journée - logique avec cette chaleur -  le prix est de 32 euros sans compter les matelas - qu'il faut prendre à la journée uniquement - pour ceux qui le peuvent et nous ne parlons pas de la restauration - Les locaux désertent Saint Clair et la mairie refuse un "tarif résidents" à l'année !
Que propose-t’on comme ANIMATIONS cette année ? Strictement la même chose que l’an passé et que l’année d’avant et ce ... depuis des lustres. Les soirées "pas…sages", qui perturbent tous les vendredis les commerces environnants, suivies du merveilleux feu d’artifice… (un feu ça va, 2 feux éventuellement… 3  feux... bonjour les dégâts) et ses embouteillages qui commencent avant Saint-Clair.  
Un peu d’imagination SVP !!! Le 31 juillet - Père Noël ou 31 décembre - on ne sait plus trop… avec son cortège de chars, de moins en moins nombreux chaque année, puisque nécessitant la participation de Bormes… qui se lasse de nos redites !!!
Que s’est-il donc passé aussi… ? ah oui ! l’Office du Tourisme a voulu se distinguer en faisant une remise des documents, de qualité bien médiocre cette année, avec un personnage très "bizarre" dans une bulle… mais sans doute n’avons-nous rien compris. En tous cas… à entendre les "gens" nous  n’étions pas les seuls….
Quoi d’autre ?... Eh bien, comme l’année dernière les manifestations officielles des 14 juillet et 15 Août… ne rassemblant… hélas plus beaucoup de monde… le discours du maire, toujours trop long  -23 fois de suite ça épuise…. sauf l'orateur !!!
Nous cherchons… cherchons... ce qui a bien pu se passer de FORMIDABLE ou de NOUVEAU dans notre LAVANDOU pendant ce bel été… ? alors que bientôt nous allons entrer dans un hiver de plus en plus long.
Il faudra demain repenser la politique touristique, ne plus se contenter d’accueillir trop de touristes l’été qui ne dépensent pas assez et animer l'avant et après saison pour faire vivre notre commune, développer l’économie locale, briser l’ennui, arrêter la fuite des jeunes. A force de le dire et de l'écrire, nous serons un jour entendus....
Encore un point qui semble s'être envolé avec les premiers coups de mistral - et dont on ne veut pas parler - c'est la violence dans notre petit village... avec des  jeunes blessés... nous n'en dirons pas davantage... les réseaux sociaux s'en chargent... Mais à la mairie SILENCE !!!
Sans doute nos opposants, tellement satisfaits d’eux-mêmes, ne pensent rien de tout cela... puisque ce n'est pas écrit dans la Gazette.

Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier, Guy Cappe

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 21:02

D'un coup de frein incontrôlé, les stations balnéaires du littoral varois se sont vidées sans préavis, ni assurance d’une arrière-saison qui comblerait le retard d’une période mitigée. Cela, malgré la méthode Coué des institutions qui traficotent les statistiques à leur guise depuis des décennies pour faire tenir tranquilles les professionnels inquiets.

Couplet connu : si votre résultat n’est pas bon c’est que vous n’étiez pas à la hauteur. C’est ignorer un peu vite le poids fiscal de la collectivité qui accroît sans cesse les redevances, le stationnement, les droits d’occupation de l’espace public, les taxes de séjour et fait sauter à la corde les délégataires tondus comme un œuf.  A cela s’ajoutent les originalités de l’année : l’augmentation du carburant, des péages, les impôts expédiés par internet, le retour de l’inflation…

En deux mois, Le Lavandou a mangé son pain blanc de l’année; mais, comme les recettes progressent, pas d’inquiétude pour notre magicien des comptes publics qui trouvera bien de quoi boucler ses fins de mois avant son précoce sommeil hivernal.

N’empêche que les restaurants, les bars, les commerces, les hôtels se lamentent déjà… Râler ? C’est leur habitude ! dixit un élu bien accroché à son fauteuil. Allez ! on remise les filets de pêche et rendez-vous l’année prochaine… pour un nouveau tour de manège !

Partager cet article

Repost0
6 août 2018 1 06 /08 /août /2018 02:46

La Méditerranée est la mer la plus polluée au monde, révèle un rapport du WWF. Baleines, dauphins, oiseaux, cachalots… tous ces animaux sont en danger. Et pour cause, la Méditerranée s’illustre au nombre incalculable de déchets qui y sont déversés.
D’un côté, elle est un écrin magnifique, car elle dispose d'un réservoir de biodiversité qui abrite 1/10e des espèces marines de la planète. De l’autre, c'est une mer fermée qui concentre les polluants : hydrocarbures, rejets industriels et déchets plastiques.
Les touristes sont largement en cause. Le bassin abrite 150 millions de personnes et attire 200 millions de touristes chaque année (dont 8 millions dans le Var), du coup 130.000 tonnes de micro-plastiques finissent chaque année dans la grande bleue et,
chaque été, 40 % de déchets supplémentaires s’ajoutent aux eaux usées non recyclées.
Et cela, alors que pour se nourrir, petits crustacés, poissons, moules et huîtres trouvent leur nourriture dans les fonds marins... Ainsi, un consommateur moyen de coquillages dans ce "paradis" pourrait ingérer jusqu’à 11.000 morceaux de micro-plastiques par an
.
Sur le littoral varois, cette pollution marine - qui ferme fréquemment des plages - se double d’une pollution chronique de l’air, surtout au dioxyde d'azote (NO2) et à l’ozone (O3). Conséquences d’un flux ininterrompu de véhicules, mais aussi de bateaux de croisières (un bateau manœuvrant dans un port pollue autant que 30.000 voitures à moteur diesel).
La pollution est également sournoise. Qui se doute que les toxiques boues rouges rejetées à Marseille se répandent sur les fonds marins jusqu’à Porquerolles ?
Et que dire de l’impact sanitaire des incendies, de la contamination des aliments, de la propagation du moustique Tigre, des maladies de la peau liés au soleil, des restrictions d'eau ?

Les communes du littoral, contraintes par une saison estivale courte (15 juin-15 septembre), abusent les touristes en les surtaxant contre le minimum cosmétique : nettoyage, surveillance, fêtes... sans traiter le problème de fond. Elles rivalisent de séduction pour multiplier leur population touristique par 10 ou 15, détruisant l’environnement et leur image qui ne seront jamais compensés par les multiples labels de complaisance dont elles se vantent.
De plus, concurrencées par d'autres destinations du pourtour méditerranéen (à moins de deux heures de low-cost), l'envolée du carburant et des péages, elles n’arrivent plus à créer une arrière-saison et pêchent au chalut l’été. Tout est affaire de gros sous, de statistiques et de course au béton totalement superflue le reste de l’année.
Partout le signal d'alarme est tiré sur le littoral pour un tourisme raisonné... en vain !

Partager cet article

Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 09:07

Le 29 mars 2019, les britanniques n’auront plus les facilités de libre circulation car ils quitteront - non sans mal - l’Union Européenne avec l’obligation d’un passeport (ou équivalent) et paiement d’une taxe de tourisme. En sus d’un chèque de 50 milliards € pour solde de tous comptes à l’UE, alors qu’éclate en ce moment à Londres le scandale d’un Brexit truqué et des manœuvres politiques tentant désespérément son annulation, face au désastre économique annoncé.
Toutefois, le processus semble irréversible et les 27 pays restant dans l'UE ont adopté dernièrement leurs "lignes directrices" pour la future relation qu'ils souhaitent avec le Royaume-Uni, ouvrant la voie aux négociations de l'après Brexit, qui vont s'ouvrir parallèlement sur les conditions du divorce.
Les  28-29 juin 2018 le sommet européen à Bruxelles doit évaluer si la question de la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande est résolue. D’ailleurs, les Britanniques ont accepté provisoirement d'intégrer dans de retrait l'option d'un "espace réglementaire commun" incluant l'UE et l'Irlande du Nord. Toutefois des passeports sont bien en cours d’impression pour les sujets de sa Majesté.
Les 18-19 octobre 2018, un nouveau sommet européen conclura les négociations qui seront soumises au parlement britannique.
Puis, le 29 mars 2019, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne avec une période de transition, au cours de laquelle les règles européennes seront toujours en vigueur au Royaume-Uni. Mais en devenant un pays tiers, il pourra officiellement entamer les négociations commerciales avec des pays hors de l'UE.
Durant cette période, les citoyens britanniques et européens des 27 qui s'expatrieront de chaque côté de la Manche bénéficient des mêmes droits et des mêmes garanties que ceux qui sont arrivés avant le jour du Brexit.
1er janvier 2021, entrée en vigueur des traités sur la nouvelle relation entre Londres et l'UE, qui devront auparavant avoir été validés par l'ensemble des parlements nationaux de l'UE.
Conséquences inattendues :
-L’inquiétude de l’aviation britannique d’un retour en arrière du régime dont elle bénéficie en Europe, qui ferait qu’aucun avion ne pourrait atterrir ou décoller au Royaume-Uni à dater du 30 mars 2019
-Le tourisme, qui rapporte déjà 90 milliards $ à l’économie britannique, augmenterait de+ 3,8% par an jusqu’en 2025 dépouillant du coup les recettes européennes ne pouvant lutter contre la chute de la livre sterling
-Forte probabilité que les citoyens britanniques ne puissent plus habiter et travailler librement sur le continent européen.
-Retour à la maison des 700.000 travailleurs considérés comme des immigrés européens créant une pénurie de main-d’œuvre sans précédent et un bond du chômage européen.
Hors, la clientèle britannique se positionne comme le 1er marché émetteur en terme de nuitées dans le Var (6 à 7 jours).

Evidemment, Le Lavandou ne voit rien venir. La macro-économie n’est pas son truc. Mais, face au taux de change £ / €, à la barrière de la langue, la mauvaise qualité de l’accueil et au Brexit, par qui la commune remplacera-t-elle les 12% de touristes laissant en moyenne 2.400 € par séjour ?

Partager cet article

Repost0
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 00:12

Il est parfois des vents contraires qui poussent les touristes à bouder les bords de la méditerranée :
-Le changement climatique qui joue de mauvais tours au sud, baissant le thermomètre à des niveaux historiques et déversant une noria de nuages destinés au nord.
-L’avalanche de grèves perlées où il n’est plus possible de programmer un train, un avion pour partir ou revenir de vacances.
-La cascade de mauvaises surprises sur le carburant, les péages, le stationnement qui disqualifient les régions enclavées.
-La faiblesse de l’animation locale, clopinant d’expos éculées en rééditions de "foire à neuneu"…
-La peur d’une méditerranée à bout de souffle, polluée, imprévisible qui joue la sirène de ses derniers charmes sous l’œil narquois du béton qui galope.
-Des règles de libre circulation en Europe qui confondent migrants, Brexit, nationalisme... prétextes à fermer partout les frontières.
Rien ne va plus au Lavandou coincé entre son besoin pressant de remplir les caisses et une capricieuse saison touristique de plus en plus courte.
Il faut un coupable au mécontentement des professionnels, à l’imprévoyance d’une mairie qui n’a rien anticipé, au poids des habitudes séculaires, à l’absence de compassion, à la déroute de "l'intelligentia" publique…
il faut un fautif aux annulations qui gangrènent la station, ferment les établissements, stoppent le dynamisme de généreux ponts porteurs d'éphémères recettes.
La grande roue ne tourne pratiquement plus en faveur de nos élus figés par la réalité d’un climat en changement, d’une société en mutation… incapables de décider autre chose que l’attribution d'une plage privée... en mai ou la date d’ouverture de la pêche aux vacanciers.
Le Lavandou mérite une autre orientation touristique dès 2020 !

Partager cet article

Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 21:30

Pour cette nouvelle saison estivale, la mairie a concocté un hameçon imparable, inodore qui videra en douceur le budget vacances des touristes : le parcmètre !
Une invention très efficace, testée l'année dernière et qui se répand au fil de l'imagination municipale, puisque de toute façon il faut bien poser sa voiture au plus près de nos douze délicieuses plages ou des locations de vacances.
Ce racket prometteur permettra à notre commune de réaliser de nouveaux excédents budgétaires et à son ingénieux maire de le clamer partout dans la presse. 
Pourtant, c'est bien connu en comptabilité publique, u
n budget en excédent... est surtout la preuve - voire la caractéristique - du mauvais gestionnaire. N'oublions pas au Lavandou que 
l'impôt, comme ailleurs, est levé au niveau communal pour y faire des investissements, mais qui ne sont jamais réalisé en totalité ! (une facile cagnotte comptable, tout comme le lissage de la dette sur les générations futures)
Malgré ces excédents, le maire nous taxe à tour de bras et fanfaronne sans cesse de sa bonne gestion, alors qu'il pourrait baisser nos taxes locales de 2 ou 3 points dans un premier temps. Mais ce maire ne se creuse pas la tête, ne fait aucun effort intellectuel et n'a aucun projet visionnaire pour le Lavandou. Une mauvaise pioche électorale - faussement démocratique - depuis 1995…

Chers touristes ! profitez des 2 zones de vacances scolaires, pour inaugurer nos nouveaux parkings payants de la plage de Saint Clair qui, sans vous, sont tristement déserts. De nouveaux parkings mis en place sans l’avis du conseil municipal et par la seule décision du grand stratège du Lavandou.
Vous ne pouvez pas nous bouder ces nouvelles recettes espérées sur votre dos, même si un jour vous refuserez finalement d'être les vaches à lait de la commune. Alors là il sera vraiment trop tard pour le Lavandou car vous serez certainement en Espagne, au Portugal, en Tunisie... moins chers que chez nous.
D'ailleurs, les perspicaces Lavandourains, résidents à l’année, quittent Saint Clair et se dirigent sur la Fossette, Aiguebelle, Cavalière, Pramousquier où les parkings sont encore provisoirement gratuits, mais jusqu’à quand ?
Chers touristes, le maire du Lavandou vous a encore injustement frappé ! Lavandourains, lavandouraines ! dites NON en 2020 à un cinquième mandat, contre la détresse économique de nos commerces depuis 25 années.

 

Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou

Partager cet article

Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 09:10

La transition écologique gouvernementale fait très mal aux français mais rapporte gros dans les caisses vides de l’Etat (15 milliards).
Ainsi, la Contribution Climat Energie (« taxe carbone ») a été relevée tandis que la TICPE (taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques, inventée en 1928) du gazole a encore augmenté, car le gouvernement entend aligner sa fiscalité sur celle de l’essence d’ici à 2021. Pendant ce temps le cours du pétrole qui a reculé de -2,45% dans le monde repart à la hausse, agravant la situation de la France.
L’économie française est prise en tenaille entre sa doctrine verte et son ouverture à la concurrence des transports (rail, aérien, bus, fret…) moins empressés à cette mutation.
En définitive, ce jacobinisme va rendre plus couteux l’accès aux territoires enclavés et favoriser ceux dotés d’infrastructures lourdes  (métro, tramways, téléphériques, bateaux-bus, aéroports…)
Or, le tourisme sur le littoral varois dépend essentiellement de la route, lourdement taxée par le carburant, les radars, les péages, une future vitesse de pointe limitée à 80 km/h sur le réseau secondaire et, pour terminer, le racket du SPF (Stationnement Post Forfaitaire) ou encore la taxe spéciale sur les véhicules polluants (immatriculé avant 1997) dans certaines villes.
A 1,56 € le super et 1,48 € le diesel (+4,28 % en un mois ! ), le covoiturage devient aux touristes ce que l’intercommunalité est aux mairies : la seule issue possible, avant mutation comportementale.
Hormis flatter l’égo des "verts" - à qui l’on doit aussi la loi ALUR qui ravage nos paysages - et remplir les caisses publiques, l’impact climat par la France est quasi nul face à l’Asie ou l’Amérique qui pratiquent une fiscalité bien plus réduite pour enrichir leurs citoyens.  En revanche, le recours systématique à la taxation, à dose réitérée, appauvrit notre économie et met en danger la manne touristique qui obligera rapidement les collectivités à changer de stratégie.


Répartition d’un  litre de carburant en 2018 :


 

SP 95

Gazole

Taxes TCIP et TVA :

0.94 €

0.84 €

Marges Pétroliers :

0.19 €

0.20 €

Prix moyen un litre de Brent :

0.35 €

0.35 €

Prix moyen par litre :

1.48 €

1.39 €

Les taxes représentent 64% sur le prix du super sans plomb 95. Sans elles, le prix du super serait de 0.54 € le litre...
Les marges des pétroliers inclues les coûts de raffinage, de distribution et les bénéfices. Elles évoluent ces dernières années entre 0.15 € et 0.20 € par litre de carburant

Mais ce n’est rien à côté de ce qui nous attend demain

Évolution des taxes sur les supercarburants et gazole jusqu'en 2022
(TICP hors TVA en centimes d'euro par litre)

 

2017

2018

2019

2020

2021

2022

 2017/2022

Supercarburant E 5

65,07

68,29

70 ,67

73,05

75,43

77,80

+ 12,73

Supercarburant E 10

63,07

66,29

68,67

71,05

73,43

75,80

+ 12,73

Gazole

53,07

59,40

64,76

70,12

75,47

78,23

+ 25,16

Source : article 9 du projet de loi de finances 2018-2022

Et pendant ce temps que fait l’autiste conseil municipal du Lavandou, sans pétrole et sans idée ? il fixe tranquillement les dates d’ouverture de sa saison estivale du haut de sa certitude que ses 12 plages sont le coffre-fort de la commune.

Partager cet article

Repost0
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 09:02

Rien ne s’arrange pour le pauvre touriste qui s’aventurera sur notre littoral méditerranéen avec son véhicule.
Bravant les radars sur les petites routes limitées à 80 km/h ou préférant les autoroutes les plus chères d’Europe – déjà payées trois fois par les contribuables français – il ne pourra plus échapper au paiement immédiat d’une amende sur l’utilisation de son téléphone portable et nos généreuses taxes sur le carburant pendant sa longue migration.
Tel un survivant fiscal, il échouera dans nos petites communes pour payer l’augmentation abusive du stationnement contrôlé par les agents privés du parking du coin. Il lui restera encore à s’offrir un logement, une gargote ou une douche sur nos plages aux eaux pas toujours exemptes de bactéries, luttant contre la surpeuplement estival et le mélanome solaire.
Pas étonnant que le lucide touriste préfère s’amuser sur les côtes espagnoles ou grecques via le pont aérien low-costs , lupanar de luxe en plus, que de risquer devenir naufragé économique de notre miroir aux alouettes.
La côte varoise a bien changé, entre hypocrisie de la crémière, champignons de béton, restrictions d’eau, coupures électriques, pollutions marines, réseau téléphonique déficient, malbouffe, embouteillages, incivilités, environnement sacrifié, racket fiscal, arnaques en tous genres, drogues et- parfois - incendies gigantesques avec dortoirs publics…
Comment excuser cette médiocrité collective qui perdure depuis des décennies sans solution, autre que des labels fallacieux, sur la côte varoise ?

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 09:57

Tourisme… tout va très bien, madame la marquise.  Pourtant,  il faut que je vous dise, je déplore un tout petit rien :

Les ordures ménagères,
La consommation d’eau,
L’assainissement,
... sont en baisse, mais cela ne veut rien dire !

Les chambres d’hôtels étaient vides à Saint-Clair, début Août,
... mais c’est pas anormal !

Les gens du voisinage ont beaucoup apprécié nos animations à 1,2 million €
... mais sont repartis sans consommer chez nous.
Notre ingénieux racket sur le stationnement a rapporté 400.000 €
... c'est bien mieux qu’à Bormes qui ne sait pas faire !

L'utilisation abusive des douches publiques par les touristes nous a ruiné,
... mais a enrichi la Saur.

Tout va très bien, madame la marquise.  Pourtant,  il faut que je vous dise, je déplore un tout petit rien, une bêtise, la mort de notre tourisme. 

Je vous propose de renforcer notre excellente méthode par de petites améliorations en 2018 :

  • Changer les critères d'analyse pour doper nos statistiques.
  • Augmenter les redevances des commerces du centre-ville les plus profiteurs.
  • Faire payer aux touristes la douche à prix coûtant (0,20 € à 0,30€) avec un système de jeton, y compris par les plagistes.
  • Ajouter partout des parcmètres à St Clair, Front de mer, La Fossette, Cavalière…

Allo, allo Gil, expliquez-moi, car je chancelle, mon tourisme est donc détruit ?. Comment cela s'est-il produit ?
Tout va très bien, madame la marquise, tout va très bien...

Commission bilan saison estivale - projets de travaux - environnent – animations du 03/10/2017

La propagande dans Var Matin signée FB

La propagande dans Var Matin signée FB

Partager cet article

Repost0